Accueil : EduQuébec

article L’exception culturelle francaise, serait-elle un défi à la mondialisation ?     -    publié le 01/08/2007    mis à jour le 22/06/2012

1ere Bac Pro

L`esprit franchouillard : une exception culturelle ?

Caricature de REISER

L’exception culturelle française, c’est aussi la fierté d’être un petit pays de la vieille Europe et de tenir la dragée haute aux grandes multinationales, américaines notamment, grâce à un réseau de petites entreprises (PME-PMI)reconnues dans de nombreux domaines et dont le talent est exporté à travers le monde entier.
Dans les Lettres persanes, de Montesquieu au XVIIIème siècle, Rica s’étonne des mœurs des français à propos de leur manière de se vêtir :« Ils ont oublié comment ils étaient habillés cet été. Ils ignorent encore plus comment ils le seront cet hiver. » Usbeck de lui répondre « Paris est peut être la ville du monde la plus sensuelle, et où l’on raffine le plus sur les plaisirs ; mais c’est peut être celle où l’on mène une vie plus dure. Pour qu’un homme vive délicieusement, il faut que cent autres travaillent sans relâche », et voilà poindre les petites mains de la création française. Celles qui travaillent dans l’ombre, avec seulement pour bagage leur talent et leur imagination créative. Celles qui permettent aux grandes maisons d’afficher à travers le monde un raffinement à la française ou qualité rime avec produit d’exception.
C’est le monde de la haute couture et des défilés de saison comme ceux de Y. Saint-Laurent, Dior ou Givenchy. L’exception culturelle c’est bien sûr transmettre un savoir faire qui permet de maintenir une réputation à travers le temps.
Si au XVIIIème, la tête de veau qui écœure Linda Lemay dans sa chanson « Maudits Français » avait la réputation d’être l’un des plats les plus succulents sur la terre, c’est cette tradition culinaire que les grands chefs ont su maintenir faisant de la cuisine française le symbole de l’originalité des saveurs.
Et puis, Paris !
Le Paris romantique, celui des promenades sur les bords de seine, celui du déjeuner de Renoir avec tout ce côté utopique de la fête dans une ambiance agréable et décontractée. La fête bien sûr, c’est le Moulin Rouge avec ses célèbres revues et son Cancan. Côté chanson, c’est le Paris de Piaf et de Montand, celui du monde ouvrier, du Titi parisien à qui personne ne peut résister avec sa belle gueule et son accent…
Puis viendra au cinéma la nouvelle vague, avec ces jeunes acteurs qui font craquer la gente féminine à travers le monde ; c’est Delon, Belmondo… et pour ne pas être en reste, côté féminin c’est Brigitte Bardot.

Mais l’exception culturelle cinématographique, c’est aussi de petits projets, avec de petits budgets parfois soutenus par les pouvoirs publics et qui font un nombre d’entrées important. Il s’agit souvent d’une réputation qui se fait de bouche à oreille. Les moyens sont peu nombreux et c’est l’appréciation du public qui fait la réputation de l’œuvre en France.

• Bibliographie

- BINET Alain, Société et culture en France depuis 1945(définitions, biographies, chronologies),
éditeur : Paris, Ellipses, 2000

- CASANOVA, Jean-Claude, « Constitution : l’exception française »,
éditeur : Le Monde, 17 novembre 2001

- FARCHY, Joëlle, La fin de l’exception culturelle ?,
éditeur : Paris, CNRS Editions, 1999

- POIRRIER Philippe, L’Etat et la culture en France au XX e siècle,
éditeur : Paris, Livre de Poche références n°464, collection La France contemporaine, 2000

- REGOURD Serge, De l’exception à la diversité culturelle,
éditeur : Paris, La Documentation Française, Problèmes politiques et sociaux n°904, septembre-octobre 2004

• Programme en histoire

Lycée professionnel : première bac professionnel

L’évolution des pratiques socioculturelles
Identité culturelle et mondialisation

- Objectif

Comprendre la notion d’exception culturelle, et ouvrir un volet sur la mise en place de la notion de nation

- Démarche envisagée

A travers des extraits des Lettres Persanes de Montesquieu faire un parallèle avec la chanson de Linda Lemay « Maudits français » et démontrer que l’exception culturelle peut avec des moyens moindres que ceux que possèdent les multinationales américaines, réussir aussi bien et parfois même mieux.

Agrandir
Partager
Twitter  Facebook   Envoyer à un ami
• Dans la même rubrique
un article L’exception culturelle francaise : un état d’esprit ?
un article L’exception culturelle francaise, serait-elle un défi à la mondialisation ?
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex