Accueil : EduQuébec

article Rochefort, la Nouvelle-France et l’Ecole de Marine     -    publié le 02/07/2007    mis à jour le 11/04/2012

Lycée général et technologique - 2nde générale et technologique

Ecole de médecine de Rochefort

Ecole de médecine de Rochefort,
prise du côté du cours d’Ablois

L’arsenal de Rochefort dispose dès le XVIIe siècle de tout ce qui est nécessaire à la construction, à l’entretien et à l’armement des navires de guerre. Mais les conditions de vie des hommes à bord, les maladies auxquelles ils sont confrontés aussi bien pendant le voyage (le scorbut par exemple), dans les colonies, et à Rochefort même (la ville est bâtie sur des marécages) poussent les différents officiers de Marine à demander la création d’une école de médecine.

Un premier hôpital de la Marine est construit en 1683, mais la ville s’étend tellement qu’il est vite entouré par de nouvelles maisons. Le roi, ainsi que les médecins de l’époque, commencent à craindre la propagation des épidémies dans l’air mais aussi les risques d’incendies car les mesures d’hygiène les plus élémentaires, la distance entre les malades et la population saine, n’est pas respectée. En 1722 est fondée, pour compléter l’hôpital, une École de Marine. Elle est la première au monde à former les chirurgiens et médecins de marine.
Sa paternité est attribuée à deux médecins, Antoine Gallot et Jean Cochon-Dupuy, qui vont en appeler à l’intendant Michel Bégon et aux secrétaires d’Etat à la Marine : Ponchartrain puis Maurepas.
En plus de l’école-hôpital, un jardin botanique avec des plantes de tous horizons permet aux étudiants de se former à leur utilisation thérapeutique. De nombreux chirurgiens de Marine envoyés en Nouvelle-France et dans les colonies françaises d’Amérique vont être formés dans cette école. De même, de nombreux malades et blessés de la guerre de Sept ans (1756-1763) puis d’Indépendance d’Amérique (1778-1783) vont être soignés dans cette école qui insiste sur la pratique et l’observation.

Aujourd’hui ce lieu encore « hors du temps » se divise entre une bibliothèque, la plus complète et la plus importante de Marine en province, et un musée aux collections les plus diverses (ethnologiques, anatomiques, zoologiques) : un des rares endroits qui possède autant d’objets aussi bien conservés dans ces domaines.

- Fichiers multimédias

-  Images

Ecole de médecine de Rochefort corderie
Agrandir
Partager
Twitter  Facebook   Envoyer à un ami
• Dans la même rubrique
un article L’école de marine de Rochefort
un article Rochefort, la Nouvelle-France et l’Ecole de Marine
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex