Accueil : EduQuébec

article L’école de marine de Rochefort     -    publié le 02/07/2007    mis à jour le 25/06/2012

Ecole de médecine de Rochefort

Ecole de médecine de Rochefort,
prise du côté du cours d’Ablois

L’école de médecine navale propose de nombreuses thématiques pouvant être menées dans le cadre d’un travail pluridisciplinaire entre la SVT, le français pour certains récits et l’histoire-géographie. Il est ainsi possible d’étudier une partie des descriptions des voyages autour du monde, faits par exemple par Bougainville, ou de s’appuyer sur des ouvrages de médecine abordant des anciennes maladies, et leur traitement.
Mais pour une étude de documents traitant ce thème dans un cadre spécifiquement historique, il semble, d’abord, nécessaire de situer les raisons de la fondation de cette école en replaçant Rochefort dans le contexte de l’époque et en mettant l’accent sur les priorités royales.
La ville porte en elle les marques de la volonté royale : sa construction ex-nihilo, son plan militaire (en damier) mais aussi ses bâtiments. Elle est bâtie sur des marais et le paludisme fait chaque année de nombreux morts. Son arsenal est tourné vers l’Atlantique et les navires ramènent souvent des malades atteints du scorbut, du typhus ou encore du choléra.
Ce bâtiment n’est pas un hôpital, car il en existait un déjà depuis la fin du XVIIème et ce n’est pas la volonté de ses concepteurs car ils écrivent au ministre de la marine Maurepas «  Il manque, Monseigneur, à tous les chirurgiens la qualité la plus essentielle pour qu’ils puissent rendre de bons services à la mer : c’est qu’ils ne sont point anatomistes. Les hôpitaux maritimes pourraient devenir des asiles pour les malades et des écoles pour les jeunes chirurgiens…  ».

L’école présente ainsi plusieurs facettes symbolisées par différentes pièces. La salle du rez-de-chaussée montre le souci de l’époque d’apprendre mais aussi d’expliquer grâce à l’observation ainsi que l’expérience. Au premier étage, la bibliothèque présente la possibilité d’apprendre grâce à de nombreux ouvrages aux thématiques très variées et la volonté de recenser toutes les connaissances de l’époque. Enfin le 2e étage et ses collections les plus hétéroclites exposent aux élèves de l’époque les différents éléments du corps humain et insiste sur la volonté de posséder le plus d’outils possibles pour compléter la formation de ces futurs praticiens.

Cette étude de documents peut aussi se faire par le biais d’un tableau qui permettrait aux élèves de compléter les thématiques suivantes (exemples trouvés dans les documents) :

  • la ville de Rochefort : le contexte
    • arsenal, population importante de marins ;
    • situation littorale et fluviale pour la défense (ville militaire) ;
    • à proximité de la forêts pour la construction navale.
  • une architecture « médicale »
    • un bâtiment en forme de H ;
    • de larges fenêtres pour une ventilation de l’air.
  • une nouvelle école
    • hôpital : la formation du chirurgien ;
    • des salles d’enseignement : une profession qui n’est plus uniquement manuelle ;
    • une bibliothèque qui tend à l’exhaustivité ;
    • un cabinet d’anatomie…

• Bibliographie


Toutes les informations sur cette école m’ont été données par Denis Roland, attaché de conservation du patrimoine au musée national de la Marine à Rochefort. Merci pour ses explications.

- Fichiers multimédias

-  Images

plan rochefort Ecole de médecine de Rochefort
Agrandir
Partager
Twitter  Facebook   Envoyer à un ami
• Dans la même rubrique
un article L’école de marine de Rochefort
un article Rochefort, la Nouvelle-France et l’Ecole de Marine
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex