Le développement du commerce transatlantique entre le Poitou-Charentes et la Nouvelle-France (17ème et 18ème siècle) publié le 26/06/2007  - mis à jour le 21/06/2012

12

Pour pouvoir se procurer facilement Les fourrures, la compagnie faisait venir des marchandises de France pour faire du troc avec les Amérindiens. Depuis les débuts de la colonie, c’était la fourrure de castor qui était la plus recherchée, c’était aussi la plus facile à se procurer, tant il y avait des castors près des nombreux cours d’eau.

lithographie de Bacquin d’après J.B Auguste Leloir, Musée du Nouveau Monde, La Rochelle,cl.C.Rochereul


La fourrure de castor qu’on transformait en feutre servait surtout à la fabrication de chapeaux qui étaient très à la mode en France à cette époque et utilisé dans l’armée.
Une partie notable de l’activité économique de la région s’est donc faite en relation directe avec la Nouvelle-France jusqu’en 1763 et les circuits de la migration ont parfois étroitement suivi les flux économiques.
L’exemple de l’aventure de Pierre Guérineau, fils d’un marchand pelletier de la paroisse Saint-Didier de Poitiers, et parti au Canada vers 1750 pour y exercer la même profession, avec sans doute la volonté de constituer un réseau d’approvisionnement et de vente des deux côtés de l’Atlantique est tout à fait révélateur de cette forte imbrication entre commerce et migration de peuplement.

Bibliographie

 AUGERON Mickaël et Dominique GUILLEMET (dir.). 2004,Champlain et les portes du Nouveau Monde. Cinq siècles d’échanges entre le Centre-Ouest français et l’Amérique du Nord.
éditeur : Geste Éditions

 BOSHER J.F, 1992,Négociants et navires du commerce avec le Canada de 1660 à 1760.

 CAZAMAYOR, J.P. 1992, Le commerce entre La Rochelle et le Canada au 18e siècle (1717-1760).
éditeur : Mémoire de maîtrise d’Histoire de l’Université de Poitiers

 GARNAULT Emile 1992 réed, Les rochelais et le Canada.

 MUSSET Georges 1899, Les rochelais à Terre-Neuve, 1500-1789.
éditeur : l’auteur (La Rochelle)

 TROCME Etienne, DELAFOSSE Marcel, 1952, Le commerce rochelais de la fin du XVe siècle au début du XVIIe.
éditeur : A. Colin

Articles

 (non daté) NERROU Jacques, Navires et engagés pour les terres neufve de la Nouvelle-France et des coste de La Cadie -1600-1654-
Notaires rochelais. Association Racines et Rameaux français d’Acadie.

 DELAFOSSE Marcel, 1986, Le trafic maritime franco-canadien (1695-1715) - Navires et marchands à La Rochelle - Revue de la Saintonge et de l’Aunis
éditeur : Fédération des Sociétés Savantes de la Charente-Maritime

 GAUCHER M., DELAFOSSE M., DEBIEN G., 1961, Les engagés pour le Canada au 18e siècle. Revue d’Histoire d’Amérique Française

Archives

 Archives départementales de la Charente-Maritime
Portée et contenu :
Dès le début du XVIe siècle, les marchands rochelais rivalisèrent avec les Normands dans les pêcheries de Terre-Neuve et le commerce des pelleteries et s’intéressèrent aux entreprises de colonisation canadienne. De nombreux navires partaient chaque année de La Rochelle pour les bancs de Terre-Neuve, l’Acadie et le Canada. Un peu plus tard, ce fut le port d’embarquement habituel des colons et des engagés. Après la cession, un bon nombre d’officiers canadiens et d’Acadiens réfugiés s’établirent aux environs de cette ville. Aussi les archives de la Charente-Maritime contiennent-elles beaucoup de documents sur les échanges commerciaux et les mouvements de population entre la France et le Canada.
Ce fonds contient des dossiers provenant de la série B et relatifs aux cours et juridictions (Amirauté de Marennes ou de Saintonge, Amirauté de La Rochelle, Amirauté de Louisbourg, Juridiction consulaire de La Rochelle), de la série C- Administrations provinciales et intendances ainsi que de la série E- Titres de famille, état civil et notaires.

 Archives de la Société Martell et Co., Cognac

 Archives de la Chambre de Commerce de La Rochelle

Portfolio

Impression

  Imprimer
  L'article au format pdf

Sommaire de l'article

Note scientifique

Auteur

 Jocelyn Sala

Partager

   

Dans la même rubrique

 Les armateurs, marchands et négociants aunisiens dans le commerce transatlantique Nord
 Le développement du commerce transatlantique entre le Poitou-Charentes et la Nouvelle-France (17ème et 18ème siècle)