Accueil : EduQuébec

article Les armateurs, marchands et négociants aunisiens dans le commerce transatlantique Nord     -    publié le 26/06/2007    mis à jour le 21/06/2012

4ème

1 2 

• Les armateurs, marchands et négociants Aunisiens dans le commerce transatlantique Nord au 17°et 18° siècle

Au 17° et au 18°siècle le commerce avec la Nouvelle-France représente pour l’économie de notre région et particulièrement pour les ports de notre façade maritime un débouché très important pour les productions locales et une formidable source d’enrichissement. Celui-ci profite principalement aux armateurs, marchands et négociants. Mais les très nombreux emplois créés contribuent à la prospérité de nombreux ports et surtout à celui de La Rochelle.

Port de La Rochelle

Peinture de Joseph Vernet en 1762 (Musée du Nouveau Monde, La Rochelle)


Cette réussite s’explique par la mise en valeur des différentes colonies françaises d’Amérique et notamment celle de la Nouvelle-France. cette mise en valeur doit être associée au dynamisme de quelques dizaines d’armateurs, de marchands de notre littoral intégrés dans des réseaux commerciaux régionaux, européens et internationaux de qualité.

Les ports en lien avec la Nouvelle-France

Ports de la façade maritime du Poitou-Charentes (Inventaire des lieux de mémoire)

Au cours de cette période, l’activité maritime va évoluer régulièrement. On assiste au déclin de la pêche morutière. Cependant, La Rochelle devient la principale porte du commerce avec le Canada, comme en témoigne le nombre de navires armés pour cette destination. En effet, entre 1630 et 1759, 60% du trafic maritime total entre la France et le Canada a été réalisé par des navires partis de la cité rochelaise.

Navires armés à la Rochelle pour les Amérique

Navires armés à la Rochelle pour les Amérique


Mais la perte du Canada en 1763 occasionne une grave crise et les armateurs et marchands rochelais doivent réorienter leurs investissements. Ils vont donc à nouveau intensifier leurs échanges avec les Antilles dans le cadre du commerce triangulaire entre Europe, Afrique et Antilles. Ce commerce se substitue au commerce triangulaire mis en place par Jean Talon avec la Nouvelle-France.

le commerce triangulaire

Le commerce triangulaire orchestré par l’intendant Jean talon (Carte, manuel scolaire, Le Québec, une Histoire à suivre p.95, édition le Grand Duc)

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
- Fichiers multimédias

-  Images

Port de La Rochelle Les ports en lien avec la Nouvelle-France Quai aux vivres à Rochefort le commerce de la pierre de Crazanne Le commerce des eaux de vie le commerce triangulaire Hôtel particulier de la famille Garesché Les produits exportés vers l'Amérique du Nord  Navires partis de la Rochelle pour les coonies françaises d'Amérique Navires armés à la Rochelle pour les Amérique
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex