Accueil : Arts plastiques
Accueil >> Se former >> Galeries >> Exposition...

article Exposition au Bocal, galerie du lycée Marguerite de Valois à Angoulême     -    publié le 12/12/2016

L’argile dans tous ses états

Affiche "L'argile dans tous ses états"

Dans le cadre de l’enseignement d’arts plastiques de spécialité et de l’étude de l’OEuvre d’Auguste Rodin, les élèves de terminale du Lycée Marguerite de Valois ont bénéficié d’un workshop d’une durée de 15h au sein de L’École d’Art du Grand Angoulême.
Sur le temps de cours habituel, ils ont expérimenté différentes techniques et procédés dans les ateliers d’art de la rue Antoine de Conflans, Angoulême, Basseau.

un document (durée 04:18) (MPEG4 de 31.1 Mo)
(durée 04:18) (MPEG4 de 31.1 Mo)

L’atelier s’est déroulé en quatre temps soumis à des études expérimentales précises.
Une première rencontre avec Mathias, enseignant volume et sculpture, au sein des ateliers pour dessiner puis esquisser à partir d’un modèle vivant : crayonnés, sur le vif, temps d’exécution plus ou moins long, regarder le modèle ou la feuille ? Très rapidement il s’agit d’ébaucher des corps à l’échelle d’une poignée de main. Une poignée de terre tenue dans une main puis modelage grâce à l’autre main, et vice et versa. Travail par pressions de la matière. Traces et empreintes des doigts.
Réalisation d’une série de figurines selon une « perception bidimensionnelle (je regarde à partir d’un point de vue unique le modèle) ou bien « tridimensionnelle » (tournant autour du modèle, chacun teste la méthode par profils).

Lors de la journée suivante, les élèves par binôme se concentrent sur les extrémités du corps, mains et pieds. A l’échelle 1:1, le modèle observé à présent est un plâtre issu des Beaux Arts deLimoges. C’est l’occasion d’expérimenter une technique de représentation poussée en s’attachant au détail, modelage et ajout de matière ; mais également de se confronter à la matérialité et à la résistance du bloc de terre sèche, par la taille directe, soustraction de matière.
Pour aborder les notions de reproduction, nous nous attachons lors d’une nouvelles séance à la réalisation d’une tête, la recherche d’expression. Fouiller, triturer la matière (Baselitz) en réalisant directement un moule. Penser la forme par son négatif puis l’obtenir par le moulage en plâtre.

Enfin l’atelier se conclut avec le travail d’un buste / récipient. Montage d’un volume par ajout progressif de colombins. Travail du volume d’ensemble par la prise en compte d’un vide interne.

Sachant qu’il ne s’agit pas seulement de tailler une sculpture figurative décorative pour la poser sur une étagère, les élèves réfléchissent aux notions de matière (et d’associations possibles), de processus, d’achevé/inachevé, de présentation, d’outils/instruments et de rapport au temps.
Dans le cadre de leur démarche personnelle, les élèves choisissent par la suite des fragments de ces recherches en vue d’élaborer une œuvre hybride présentant et intégrant une pièce modelée ; c’est à dire qui appartienne à la fois à la sculpture et/ou à la photographie, la peinture, le dessin, l’architecture, le cinéma, le théâtre, la danse, la littérature, la musique, ou intégrée à toute autre catégorie artistique.

Enfin, une mise en espace et exposition est pensée, articulée et élaborée par l’ensemble du groupe, de façon à donner un aperçu de leur cheminement. Les élèves élaborent, flyers, affiches et vernissage.

Texte de Aude Renault.

un document (durée 00:16) (MPEG4 de 6.3 Mo)

L’esclave d’argile stop motion de Nathanaël

(durée 00:16) (MPEG4 de 6.3 Mo)

L’esclave d’argile stop motion de Nathanaël

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex