La question du beau à travers les âges publié le 15/05/2008  - mis à jour le 06/07/2016

Représentation : le rapport au référent en classe de 6ème

Articulation avec le champ artistique et l’histoire de l’art

Vous aviez une recherche à faire pour aujourd’hui (titre, artiste, date étaient donnés, il fallait photocopier ou imprimer l’image de l’œuvre et présenter son travail sur feuille).

Les oeuvres séquence beau
  • Vénus de Willendorf (- 25000) Musée d’histoire naturelle, Vienne, Autriche.
  • Le Parmesan, La Madone au long cou, 1534, huile sur bois. Florence, Offices.
  • Renoir, Baigneuse assise, Peinture à l’huile sur toile, 1914, Bridgestone Museum of Art.
  • Un dessin de mode ou un mannequin d’aujourd’hui

— Ces œuvres ont un rapport avec le travail d’aujourd’hui. Voyez-vous pourquoi ?
— …
— Que représentent-elles ?
— Paul : que des femmes
— P : oui. Et alors ?...
— Caroline : elles sont toutes différentes. Il y en a des belles et des moches.
— P : et à quelles époques ont-elles été réalisées ?
— Alexis : la première, à l’antiquité…et les autres… plus tard…
— P : oui, La Vénus de Willendorf a été réalisé durant la préhistoire, La Madone au long cou, a été peinte durant La Renaissance Italienne, la Baigneuse, il y a un siècle environ et le mannequin est contemporain, d’aujourd’hui. (Une frise chronologique est accrochée au mur et l’enseignant montre aux élèves les différentes périodes).
Pourquoi sont-elles si différentes ?
— Caroline : parce que les femmes n’étaient pas les mêmes : il y en a des grosses, des maigres…
— P : oui, mais si ces quatre femmes ont été représentées pour leur beauté…
— Alexis : oh ! Ils avaient de drôles de goûts les hommes préhistoriques !
— P : et bien, à l’époque, une femme belle est une femme qui donne la vie, qui a un ventre arrondi : la mortalité était très forte et donner la vie était sacré. C’est donc les conditions de vie difficiles qui influencent ce qu’on trouve beau ou pas.
A la Renaissance, pour représenter le corps humain, on préfère les formes allongées, étirées : cette forme de représentation s’appelle le maniérisme (mot écrit au tableau) : regardez comment le cou de la vierge est excessivement allongé, le bébé très grand… Une femme comme ça n’a pas pu exister !
Renoir, quand à lui, nous montre une femme charnue comme le veut la mode du début du XXe siècle, et aujourd’hui, la femme idéale est grande et maigre.
On dit que les canons de la beauté (mot écrit au tableau), c’est-à-dire les proportions du corps humain, évoluent suivant les époques et se retrouvent dans les œuvres d’art à travers l’histoire de l’art.

En guise de conclusion

Cet objectif de réflexion étant atteint, l’enseignant veut que les élèves s’interrogent à présent sur le beau en tant que critère d’évaluation de leurs productions en leur posant une dernière question :

— Alors est-ce vous croyez que je peux noter vos dessins en regardant s’ils sont beaux ? Je mettrai 18/20 au plus beau… et 0 au moins beau !
— Les élèves : « Non !... »

Nathalie Blanchard - Mai 2008