Accueil : Arts plastiques
Accueil >> Se former >> Galeries >> Fragments...

article Fragments au Lycée Marguerite de Valois, à Angoulême du 20 novembre au 20 décembre 2018     -    publié le 12/12/2018    mis à jour le 22/12/2018

Fragment.s. une installation collective de la section de spécialité arts plastiques Galerie « Le Bocal », au Lycée Marguerite de Valois, à Angoulême du 20 novembre au 20 décembre 2018
Depuis 3 ans les terminales du Lycée Marguerite de Valois participent à un workshop au sein de l’Ecole d’art du Grand Angoulême.
Mathias Le Royer, artiste sculpteur intervenant, nous permet de renouveler chaque année les possibilités d’aborder Auguste Rodin par une pratique mettant au premier plan expérimentations de la matière argile et approfondissement du travail de la forme : en 2016, corps, membre, œuvre hybride, en 2017, objet, états de matière et agrandissement. Le protocole proposé cette année engage chaque élève à modeler un fragment de corps à l’échelle du bloc d’argile initial en s’aidant de modèles échelle 1:1,
En atelier : plâtres, mannequins et modèle vivant. Ainsi, chacun peut s’inspirer de plusieurs objets pour penser sa forme, son détail extirpé du corps humain, et à représenter comme morceau. En premier lieu, il s’agit de passer par l’esquisse en pensant en premier lieu la forme désirée dans une bonne poignée de terre ; puis, dans un second temps, toujours face aux modèles, produire un agrandissement du morceau choisi dans un bloc de 10kgs d’argile. Occasion de se frotter à des questions toujours contemporaines, le fragment chez Elsa Sahal par exemple, d’une céramique qui n’a de cesse de réinventer ces formes et ces moyens.

photographie travaux d'élèves sculpture 1

Le second jour, chacun reprend sa sculpture légèrement séchée et va s’attacher à redessiner le volume grâce à sa matière et aux effets de texture : une surface vers la continuité dans la forme, du mou vers le tendu. Ou encore comment en travaillant cette texture de surface produire la forme en volume ? Un aspect très technique concentre ensuite l’attention des lycéens. Pour cuire les modelages, le volume doit être creux sous peine d’exploser à la cuisson. Il est donc nécessaire de découper au fil les volumes pour les creuser et limiter ainsi les bulles d’air dans l’argile

Enfin le troisième jour d’atelier, tout en affinant les objets élaborés, des binômes sont constitués. Le choix se porte à présent sur une partie du corps présentant des plis ou des croisements : mains, coudes, articulations. A partir d’un nouveau bloc de 10kgs, chacun pense à deux sa forme par soustraction de matière. Le pain d’argile divisé alors en deux parties égales reçoit le dessin du contour de la forme recherchée. Puis, à la mirette cette dernière est creusée et façonnée en négatif, de manière à obtenir deux parties d’un même moule. Une fois celles-ci assemblées, les co équipiers coulent le plâtre dans l’objet. Ce n’est qu’au démoulage même, avec un moule d’argile perdue, que les plasticiens révèleront leur sculpture !

photographie travaux d'élèves sculpture 2

Nous voici revenus au Lycée. Les sculptures ont tenu la cuisson. Aucune casse à déplorer. Le dernier volet du Workshop se déroule en effet insitu dans notre galerie « Le Bocal ». A partir des formes produites individuellement, et des moulages conçus par binôme, le groupe doit imaginer une structure pouvant accueillir ces sculptures dans l’espace d’exposition de l’établissement. - 11 fragments de corps - 6 moulages de plâtre de parties imaginées grâce à leur forme en négatif, creux. - 30 liteaux de bois (sapin) de 27 x 27 x 300 cm (jaune) - 1 seau de 500 vis, diam. 4,5 x 40 mm Les liteaux peuvent être peints. L’installation se fera dans et devant le « Bocal ».
Penser le rapport Intérieur/ Extérieur !
Ce déplacement de lieu et de propos introduit la question du collectif et de la co-création dans le travail de la classe. Chacun produit un projet dessiné qui entraîne, une fois confrontés les uns aux autres, des discussions effrénés. Finalement, ce sont les contraintes liées à la réalisation-même qui détermineront le projet : matériaux, espace, temps de réalisation.
En moins de 3h, douze adolescents ont ainsi scié, percé, vissé des tasseaux de pin en les composant à travers l’espace du « Bocal » et en décidant de ‘traverser’ la vitrine avec une structure aux grandes lignes convergentes qui disparut dans une colonne du couloir à proximité.

Photographie détail installation

Voici une installation collective : SureaudBouillaudAngladaAmaryBevinBaillouxVaslinPotierNicoleauLarretBancarel,

Découverte de sculpture antique sur étagère de fortune, 2018, de septembre à novembre plâtre, céramique, bois à moins que ce ne soit : Terminale L1 arts plastiques spécialité « Equilibre d’argile »,
2018 installation en bois et argile, 4 m x 1 m 20 x 3 m de haut France, Angoulême, Marguerite de Valois ou encore … (à suivre !)

Photographies echafaudage avec élèves au travail

Aude Renault.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex