Accueil : Pédagogie - Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 16

article La question du temps à l’école maternelle en classe de T.P.S.     -    publié le 13/04/2017

A deux ans, le temps demeure une notion floue. Ce n’est ni un objet, ni un lieu.
Les termes tels que « demain », « hier », « avant », et « après » ne lui désignent rien de concret lorsqu’il découvre l’école maternelle. L’enfant ne songe pas au temps qui passe, il vit ce temps.
Pour autant, l’école exige de l’enfant de savoir attendre : attendre son tour, attendre la venue des parents. Et nous avons si bien intégré cette notion de temps, nous adultes, que nous pourrions oublier qu’il s’agit d’une acquisition lente et progressive. D’ailleurs, l’école maternelle propose parfois très tôt des représentations sociales du temps (calendrier, train ou roue de la journée, de la semaine, des anniversaires, etc.), peut-être parce que le temps occupe une place très importante dans notre univers scolaire.

Ci-joint vous trouverez le compte-rendu des réflexions et propositions des enseignants des 18 classes spécifiques « moins de trois ans » de la Charente dans le cadre du stage organisé le 17 mars 2017.

- Document joint

Compte-rendu des réflexions et propositions des enseignants des 18 classes spécifiques « moins de trois ans » de la Charente.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Direction des services départementaux de l'éducation nationale du 16