Monter un projet avec le musée Henri Barré - Thouars publié le 14/05/2019  - mis à jour le 11/06/2019

http://www.thouars.fr/vah/musee/images/logo_musee.jpg

Le Musée Henri Barré : archéologie, arts décoratifs, beaux-arts et histoire

Créé en 1893, le musée municipal de Thouars est tout d’abord installé à l’Hôtel de Ville. En 1912, à la mort de Mme Barré, la municipalité entre en possession de la demeure et des collections du docteur Henri Barré (1824-1887), qui en a fait don à la ville. Le musée est transféré vers 1920 et porte désormais le nom du donateur.

La façade néogothique de l’hôtel particulier, construit en 1862, suit les plans dessinés par Henri Barré. L’esthétique médiévale se prolonge dans le vestibule octogonal et le cabinet de travail, tandis que l’ameublement cossu du salon et de la salle à manger répondent aux goûts du Second Empire. Le plafond circulaire du salon, décoré dans l’esprit du XVIIIe siècle, est une œuvre du peintre Faustin Besson, ami d’Henri Barré, venu à Thouars vers 1870 pour superviser l’aménagement.

Entièrement rénové en 1993, le musée a néanmoins conservé le charme inhérent aux maisons de collectionneurs du XIXe siècle.

Collections permanentes et expositions temporaires

Le musée Henri Barré abrite un très bel ensemble de faïences, manufacturées dans les plus grandes faïenceries françaises (Nevers, Rouen, La Rochelle, Moustiers, Quimper…) et européennes (Italie, Hollande, Espagne, Allemagne), mais aussi dans les environs de Thouars (Rigné, Parthenay).

Les peintures et le mobilier tiennent également un rang honorable dans les collections du musée (toiles des XVIe, XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, coffres du XVIIe, mobilier Empire).

Les collections archéologiques et ethnographiques (verreries gallo-romaines, poteries, armes, bijoux mérovingiens et objets de la vie courante) permettent de relier la visite du musée Henri Barré à celle de Thouars, labellisée “Ville d’art et d’histoire” (2001), et du Pays Thouarsais au fil du temps. Le château des ducs de la Trémoïlle, à deux pas du musée, est notamment évoqué au travers de gravures, portraits, carreaux de pavement très rares. Au deuxième étage, les souvenirs de l’histoire locale côtoient les arts et traditions populaires (cycles, vêtements et objets d’art, plâtre du monument aux morts de Saint-Laon).

Au rez-de-chaussée, une salle est consacrée à l’histoire du protestantisme dans la région ainsi qu’à la famille des La Trémoïlle, plus particulièrement à Marie de la Tour d’Auvergne, duchesse de la Trémoïlle (1601-1665). Malgré la conversion de son mari au catholicisme, en 1628, elle reste fidèle à la religion réformée et assume le rôle de protectrice des communautés huguenotes du Poitou et de haute Bretagne. Le château des ducs de la Trémoïlle, principal monument de la ville de Thouars, est construit sous son initiative. Elle y vécut et y est inhumée.

L’ancienne conciergerie abrite enfin une demi-berline de style Louis XVI (dépliant - PDF de 8.89 Mo), vraisemblablement commandée vers 1770 par Philippe Antoine de Liniers, issu de l’une des plus vieilles familles nobles du Poitou. Ce carrosse figure parmi les plus anciens véhicules hippomobiles français et se distingue par son excellent état de conservation.

Chaque année, de nouveaux objets issus des réserves sont mis à l’honneur selon les thématiques des expositions temporaires :

  • Exposition 2019, “Les coulisses du musée : sortie de réserve”, étapes de restauration des œuvres et travail de conservation mené au musée Henri Barré.
  • Exposition 2016, “Henri Barré ouvre son album de photographies”, l’histoire de la photographie à Thouars.
  • Exposition 2016, “Henri Barré en pince pour le Duhomard”, histoire de l’apéritif thouarsais.
  • Exposition 2015, “L’art et les matières, Marcel Chauvenet, sculpteur et médailleur du XXe siècle”, 14 panneaux.
  • Exposition 2014, “La guerre 1870-1871”, la guerre franco-allemande en 6 panneaux.
  • Exposition 2013, “Henri, à quoi on joue ?”, du jouet au jeu, de l’Antiquité à nos jours, 16 panneaux.
  • Exposition 2012, “Qu’est-ce que tu lis dans mon assiette ?”, 15 panneaux.
  • Exposition 2011, “Henri totalement Carré !”, le peintre Raoul Carré (Montmorillon 1868 - 1933), 12 panneaux.

L’école du Patrimoine

L’ancienne conciergerie du musée accueille, depuis 2004, les activités de l’école du Patrimoine (Archipat), créée en 2000 et dirigée par le service de l’Architecture et du Patrimoine de la ville de Thouars. L’école du Patrimoine s’est donné pour mission d’initier le jeune public au patrimoine qui l’entoure et propose toute l’année des activités de découverte du musée Henri Barré et des monuments de Thouars, Ville d’art et d’histoire, conçues avec l’aide de professionnels (architectes, urbanistes, professionnels du bâtiment, artisans d’art, ethnologues, archéologues...). Des ateliers sont organisés sur les temps de loisirs, le mercredi après-midi et pendant les vacances, pour les 6-12 ans (PDF - 1.7 Mo). Le programme comprend aussi des projets pour les publics scolaires, de la maternelle à la classe de terminale.

 Page suivante : Médiation du patrimoine et activités pédagogiques.

Portfolio
Documents joints
un document "#EAC" (PDF de 479.3 ko)

Dépliant présentant cinq structures culturelles du Thouarsais (2019) : le musée Henri Barré, le château d’Oiron, le centre d’art la Chapelle Jeanne d’Arc, le Centre Régional Résistance et Liberté, le service Conservation du Patrimoine et de la Biodiversité, qui est hébergé depuis juin 2019 par le Pôle Anne Desrays.

un document "Explorateurs" (PDF de 1.7 Mo)

Ateliers Archipat pour les 6-12 ans.

Le docteur Henri Barré, la façade de l’hôtel particulier, les espaces de l’exposition.

Médiation et pédagogie de l’architecture et du patrimoine (12 p.).

Actions éducatives 2019-2020 : le musée Henri Barré (Thouars), l’école du patrimoine.

un document Visites virtuelles - liens (PDF de 116.4 ko)

Liens vers la visite virtuelle du musée Henri Barré, un dossier numérique consacré à la demi-berline, l’application "Collections sur mesure" du ministère de la Culture.