Accueil : Compétences numériques
Accueil >> OBII et PIX >> Pix Beta...
Site Compétences numériques

article Pix Beta ou les vertus du profil     -    publié le 28/02/2018

Etat du projet en mars 2018

Ce dispositif tient compte des expériences de ces dernières années, pour inventer une nouvelle manière d’accompagner la formation, en mode "agile"1. L’état du projet début mars 2018.

developper_competences

• Pix beta gouv pour quoi faire ?

  • Pour mesurer les compétences numériques, de manière fiable et bienveillante
  • Pour les développer (sans prétendre que PIX suffira pour la formation)
  • Pour les valoriser par une certification.

L’apprenant se crée un compte et construit son profil (cette année l’inscription se fait en inscrivant son prénom et une adresse mail).

Les établissements volontaires pour expérimenter le suivi des compétences via Pix reçoivent un code organisation qu’ils doivent diffuser aux apprenant.e.s de leur établissement, pour le partage de profil. Ils choisissent un.e référent.e PIX pour l’établissement, qui peut accéder au suivi ou y donner accès à d’autres personnes. Un code campagne permet aux enseignant.e.s de caractériser leurs classes.

La plateforme permet de suivre les acquis des élèves, qui devraient faciliter la mise en place de formations en présentiel. Cette partie du projet sera elle aussi inventée en tenant compte des retours de terrain.

Pix n’oblige pas à utiliser un environnement ou système d’exploitation particulier, et son code source est libre. Le dispositif est ouvert à tous citoyens.

Profil Pix

Exemple avec 373 pix

• Qui fait PIX ?

Un Groupement d’Intérêt Public, dont les membres sont le ministère de l’Éducation nationale, le ministère de l’Enseignement supérieur, le CNED, l’université de Strasbourg, l’université ouverte des humanités et le CNAM.

Un groupe (sur Framateam) facilite les échanges avec et entre les établissements volontaires pour contribuer à l’amélioration du projet. Ce groupe permet d’être informé au sujet des nouvelles fonctionnalités, de poser des questions, il facilite l’entraide et l’échange de bonnes idées.

• Le choix des mots

Le conseil national « Education et économie » veut dégager à partir de la réflexion européenne (référentiel européen Digcomp) des standards communs pour la formation individuelle tout au long de la vie, initiale et continue, et pour les citoyens. Le référentiel doit pouvoir remplacer le PIM, les B2I et le C2I.

• la définition des niveaux

Pour le moment, il n’y a que 5 niveaux, et très bientôt 6 sur les 8 prévus par le référentiel. Des recherches sont en cours pour les niveaux 7 et 8. Pix concerne les élèves à partir de la 4ème.

Le logiciel utilise un algorithme de test adaptatif pour attribuer un niveau dans chacune des compétences. Chaque épreuve (défi ou question) est choisie en fonction du niveau que semble atteindre le candidat d’après ses réponses précédentes - à la limite supérieure de son niveau. Pour les 1ères épreuves le niveau médian est proposé.

La certification des compétences est prévue en fin de cycle 4 et en terminale. Le fait d’ajouter un temps de certification en fin de cycle 3 est en discussion.

un document Tests PIX par les établissements (PDF de 405.9 ko)

L’organisation

• Une logique de portfolio

Il s’agit de se constituer un profil de compétences numériques via un compte que l’on garde tout au long de sa vie. L’individu capitalise des "pix" et peut partager son profil de compétences, notamment pour être accompagné dans sa formation.
La certification se fait de manière à s’assurer de l’identité de la personne, et à valider son profil par un test qui permettra de vérifier si ce qu’elle a fait hors surveillance est cohérent avec ce qu’elle peut faire sous surveillance.
Actuellement la certification dure 2H, pour certifier les 16 compétences (à raison de 3 épreuves par compétence). Il est possible de certifier son profil à partir de 5 compétences positionnées. Quand l’algorithme le permettra cette durée sera réduite.

• Préparation de la généralisation

La question de la création des comptes fait l’objet d’essais et de réflexions, car le projet ne concerne pas que le système d’information scolaire. L’intégration des résultats dans le Livret scolaire unique (LSU) et le livret Scolaire des lycées (LSL) est aussi prévue.

Mais pendant les travaux plusieurs universités ont commencé l’évaluation des étudiants, et des panels d’observation sont organisés. Ces essais permettent de constater que les testeurs ont le sentiment d’apprendre en faisant les épreuves.

Pour ces tests 160 collèges et lycées se sont inscrits, dont 20 dans l’académie de Poitiers.
Les inscriptions sont ouvertes jusqu’à la fin du mois d’avril 2018.
Les certifications sont possibles depuis décembre 2017.

- Contacter la correspondante académique

(1) Pratique de réalisation de projets basée sur 4 grands principes : 1/ Individus et interactions plutôt que processus et outils, 2/ Fonctionnalités opérationnelles plutôt que documentation exhaustive, 3/ Collaboration avec l’utilisateur, 4/ Acceptation du changement plutôt que de s’en tenir à ce qui a été planifié.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex