Pix, outil pour les 14/100 ans publié le 24/08/2018  - mis à jour le 10/04/2019

Etat du projet en mars 2019

Ce dispositif se met en place progressivement, pour offrir une nouvelle manière d’accompagner la formation aux usages du numérique. Il remplace le B2I et son outil OBII.
Le développement de la plateforme qui supporte ce projet s’opère en mode "agile"1.

developper_competences
[#Éducatectice] PIX, une start-up d’État

Pix, pour quoi faire ?

  • Pour mesurer les compétences numériques, de manière fiable et bienveillante
  • Pour les développer (sans prétendre que PIX suffira pour la formation)
  • Pour les valoriser par une certification.

Comment faire ?

 Les apprenant.e.s se créent un compte pour construire leur profil (l’inscription s’opère pour l’instant en inscrivant son prénom et une adresse mail, l’année prochaine le gestionnaire d’accès aux ressources numériques - GAR - évitera cette opération).

 Un.e "référent.e PIX" choisi.e par l’établissement se crée aussi un compte.

 Les établissements volontaires pour expérimenter le suivi des compétences via Pix se signalent via l’onglet "enseignement scolaire".

La plateforme PixOrga, en version de test depuis fin 2018, permet de suivre les acquis des élèves. Le ou la référent.e peut accéder au suivi des résultats et bientôt y donner accès à d’autres enseignant.e.s. Des parcours peuvent être créés par les enseignant.e.s et diffusés sous forme de lien aux élèves de l’établissement inscrits sur Pix, pour faire tester des compétences spécifiques.

Pix n’oblige pas à utiliser un environnement ou système d’exploitation particulier, et son code source est libre. Le dispositif est ouvert à tous citoyens.

Exemple avec 373 pix.
L’apprenant situe son niveau par rapport au référentiel.
Il y a 8 niveaux et 16 compétences.

Qui fait PIX ?

Un Groupement d’Intérêt Public, dont les membres sont le ministère de l’Éducation nationale, le ministère de l’Enseignement supérieur, le CNED, l’université de Strasbourg, l’université ouverte des humanités et le CNAM.

Une communauté facilite les échanges avec et entre les établissements volontaires pour contribuer à l’amélioration du projet. Ce groupe facilite l’entraide et l’échange de bonnes idées.

Le choix des mots

Le conseil national « Education et économie » cherche à dégager à partir de la réflexion européenne (référentiel européen Digcomp) des standards communs pour la formation individuelle tout au long de la vie, initiale et continue, et pour les citoyens. Le référentiel doit pouvoir remplacer le PIM, les B2I et le C2I.

Les niveaux

PIx permet de travailler 6 niveaux du référentiel. Les travaux sont en cours pour les niveaux 7 et 8.

Pix cible les élèves à partir de la 4ème et utilise un algorithme de test adaptatif pour attribuer un niveau dans chacune des compétences. Chaque épreuve (défi ou question) est choisie en fonction du niveau que semble atteindre le candidat d’après ses réponses précédentes - à la limite supérieure de son niveau.

La certification des compétences est prévue en fin de cycle 4 et en terminale. Déclinée du référentiel européen DIGCOMP, elle se présente sous la forme d’un test complémentaire et personnalisé qui se déroule dans un centre agréé (collège, lycée, université, centre Canopé...). Elle a pour but de valider le profil obtenu par l’élève sur son compte Pix.
Actuellement la certification dure 2H (à raison de 3 épreuves par compétence). Cette durée est variable selon les candidats et a vocation à être réduite. Il est possible de certifier son profil dès qu’on a obtenu le niveau 1 sur au moins 5 compétences.

Souhaitons que ce mode soit reconnu par les entreprises et la société dans son ensemble comme le sont les TOFL ou TOEIC.

Une logique de portfolio

Il s’agit de se constituer un profil de compétences numériques via un compte que l’on garde tout au long de sa vie. L’individu capitalise des "pix" et peut donner à voir son profil de compétences, notamment pour être accompagné dans sa formation.

Préparation de la généralisation

 La certification Pix pourra être proposée aux élèves de 3e et aux lycéens du cycle terminal dans les collèges et lycées volontaires en juin 2019, avant sa généralisation progressive à compter de l’année scolaire 2019-2020.

 Pour démarrer il est recommandé d’utiliser des épreuves "vitrines" accessibles depuis la page d’accueil de Pix et de les réaliser collectivement. Cela permet aux apprenant.e.s de se familiariser avec les attendus et aux accompagnateurs de stimuler une attitude active d’apprentissage.

 L’intégration des résultats dans le Livret scolaire unique (LSU) et le livret Scolaire des lycées (LSL) est prévue.

 Plusieurs universités ont commencé l’évaluation des étudiants, et des panels d’observation ont été organisés. Ces essais ont permis de constater que les testeurs ont le sentiment d’apprendre en faisant les épreuves, mais que la fréquence des rétroactions devait être augmentée. L’élève peut désormais voir ses résultats toutes les 5 questions.

Configuration requise pour utiliser PIX

 Une connexion internet (un débit moyen suffit).

 Un navigateur internet dans une version datant de moins de 2 ans (Firefox, Chrome, Internet Explorer 9 et +, Safari, ...)

 Une suite bureautique avec tableur, traitement de texte, présentation, dessin, ... (Open Office, Libre Office,
Microsoft Office, … )

 Un lecteur de fichier PDF

 La possibilité d’enregistrer des fichiers dans un espace de stockage (un disque dur par exemple).

Aucun logiciel payant ou propriétaire n’est indispensable pour réussir les épreuves.

Extension à la formation des enseignant.e.s

En Août 2018 le ministre de l’Éducation a rappelé que :

le développement des compétences numériques des élèves, et plus largement l’utilisation des outils et ressources numériques dans tous les enseignements, exigent que les professeurs aient reçu une formation adéquate et plus spécifique dans ces domaines.

Il a annoncé :

Pour encourager et mieux cibler le développement des formations initiales et continues au numérique des professeurs, il est prévu de compléter la plateforme Pix, outil d’auto-positionnement et de certification des compétences numériques, par un volet spécifiquement adapté aux besoins de ces personnels.

 Contacter la correspondante académique

(1) Pratique de réalisation de projets basée sur 4 grands principes : 1/ Individus et interactions plutôt que processus et outils, 2/ Fonctionnalités opérationnelles plutôt que documentation exhaustive, 3/ Collaboration avec l’utilisateur, 4/ Acceptation du changement plutôt que de s’en tenir à ce qui a été planifié.

Document joint

novembre 2018