Entrant dans le métier : comment construire une séquence pédagogique ? publié le 16/10/2020

Vous débutez en lycée professionnel ? Premier réflexe : se munir du Nouveau Référentiel de Langues Vivantes 2019 destiné aux classes préparant au baccalauréat professionnel et au certificat d’aptitude professionnelle.
Vous y trouverez :

  • les objectifs de l’enseignement des LV
  • les modalités de mise en œuvre : mise en situation active, pédagogie différenciée et collaborative, l’usage du numérique
  • les activités langagières ou compétences qui doivent être entraînées dans les SITUATIONS et ACTES de la vie quotidienne, personnelle, sociale et citoyenne et de la vie professionnelle. Les activités langagières proposées y sont classées par niveau de A1 à A2 (CAP) ; de A2 à A2+/B1 (2nde pro / 1ère pro) ; de B1 à B1+/B2 (1ère pro / Term pro).
  • Les thèmes d’étude pour l’acquisition des repères culturels et savoirs lexicaux associés
  • les tableaux synthétiques des descripteurs des activités langagières du CECRL.
    Programme Langues Vivantes en CAP et Bac Pro - 5 avril 2019 (PDF de 322.8 ko)

    B.O - Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Comment construire son projet de séquence ?

Il faut toujours partir de la tâche finale, que l’on appelle aussi mission car c’est plus motivant pour les élèves !
Premières questions à se poser :

  • Que voulons-nous faire produire aux élèves ? Quelle tâche de communication écrite ou orale, voire les 2, seront-ils amenés à réaliser à l’issue de la séquence ?
  • A quelle situation fait-elle référence ? Vie quotidienne ou vie professionnelle ? Parfois, comme c’est le cas dans l’exemple présenté ici, la mission peut relever des 2 domaines à la fois.

Astuce ! Pour définir la tâche finale, ne pas hésiter à se reporter au tableau synthétique des descripteurs du CECRL ! Ainsi, on s’assure que notre proposition est conforme à ce que l’on peut attendre d’un élève de CAP ou Bac Pro. Cela permet également de bien cibler le niveau visé par la tâche.

Une fois la tâche finale définie, il s’agit de s’interroger sur les moyens d’y parvenir. Notre tâche est ardue car elle nous demande d’être concis et efficace dans les choix que nous allons opérer pour outiller les élèves et leur permettre de réussir la mission. Ne disposant que de 2heures/semaine en Bac Pro et 1h30 en CAP, inutile de chercher l’exhaustivité dans les apports culturels, lexicaux, grammaticaux et phonologiques.
Il s’agira de bien identifier l’objectif à chaque séance.
Le schéma ci-dessous résume en 7 étapes la démarche de réflexion pour bâtir sa séquence.

Un exemple de séquence transférable : JCB, HERE I AM !

Séquence pédagogique "JCB, Here I am !" (PDF de 132.9 ko)

Anglais LP - Académie de Poitiers.

Le document ci-dessus résume ce projet :

  • tableau n°1 : présentation globale
  • tableau n°2 : progression détaillée

Ce type de support, qui peut paraître contraignant à compléter au premier abord, s’avérera pourtant très utile si vous débutez dans le métier, car il vous aidera à formaliser votre projet.

Tableau de présentation de séquence à compléter (OpenDocument Text de 17.9 ko)

Entrant dans le métier : comment construire une séquence pédagogique ? Anglais LP - Académie de Poitiers.

Cette séquence est transférable à n’importe quelle filière ! Il vous suffira simplement d’adapter la séance 1 et la tâche finale afin qu’elles répondent au domaine professionnel de vos classes. Les séances 2 et 3 peuvent être conservées à l’identique.