Localisation du gène TDF publié le 08/10/2009  - mis à jour le 13/10/2009

Une étude de documents pour établir des profils d'élèves en vue d'une remédiation

Évaluation, profils des élèves

Une activité mais pour évaluer quoi ?

Le tableau ci-dessous, met en correspondance le questionnement initial de la séance avec les 2 niveaux d’évaluations (disciplinaire et socle commun) ainsi que les objectifs de remédiation.

Une stratégie pour construire des profils

Voici la méthode de correction adoptée pour cette activité afin d’établir simplement les différents profils des élèves. Deux exemples sont présentés...

Marylou préfère s’expliquer par un texte, elle n’a étudié que des documents écrits, en fait, un seul, qu’elle a mal interprété. Il n’y a donc pas de synthèse dans cette copie.

Zoé préfère elle aussi s’exprimer via un texte, elle a utilisé des illustrations pour argumenter ses propos (schéma, photo, image). Elle a compris les 3 documents étudiés et formulé une réponse juste. Zoé est donc capable de synthétiser l’information présentée sous différente forme.

Sur l’ensemble de la classe :

  • Une seule élève a choisi de s’expliquer par une suite de schémas, il y a donc une fort besoin de remédiation à produire sur la transformation de l’information sous forme de schémas.
  • Les erreurs d’interprétations sont nombreuses, même quand le texte ou le tableau sont choisis comme sources d’informations. une remédiation uniquement sur la lecture des documents pourrait s’avérer utile.
  • Le texte est, comme on pouvait s’y attendre, la source d’information privilégiée des élèves.
  • Le nombre et la diversité des documents utilisés ne garantit pas une réponse juste, la méthodologie dans l’approche documentaire mériterait d’être travaillée en classe.
  • Sept élèves ont manifestement un esprit de synthèse, mais seuls quatre d’entre eux sont efficaces dans leur analyse...
  • Pour donner un point de repère "classique" aux élèves, une note de raisonnement sur 5 est attribuée. Certains se retrouvent avec une note correcte même si la réponse finale est fausse ou confuse car ils comprennent séparément les documents et c’est quand ils les rassemblent que l’interprétation n’est plus cohérente !
Au final, par rapport à ce type d’activité, 3 élèves de la classe n’ont besoin d’aucune remédiation.

En s’appuyant sur un travail de synthèse de documents différents par la forme, cette activité permet donc de diagnostiquer quelques points de remédiation. Il est également possible de laisser les élèves réfléchir sur un problème scientifique (comme la transmission des allèles ABO) et d’apporter "à la demande", des jokers en aide à la recherche (Voir par exemple l’article 474).

 Il reste bien entendu à organiser cette remédiation sur les cours suivants en axant par exemple sur la transformation de l’information sous forme de schémas. Voir par exemple un travail sur le thème de l’infection microbienne, un autre sur la schématisation des chromosomes, ou encore une remédiation concernant les notions de gène/allèle.