Accueil : Sciences de la vie et de la Terre

article Les modalités d’infection de l’organisme, un exemple de remédiation     -    publié le 04/10/2009    mis à jour le 14/10/2009

Transformer l’information disponible sous forme d’un schéma synthétique fonctionnel

1 2 3 4 5 6 7 8 

• Comment aborder la remédiation...

Quelques remarques issues des échanges lors du stage "remédiation et socle commun"

La remédiation, c’est tout ce qui conduit à surmonter un blocage élève, c’est à dire tout ce qui va permettre de progresser vers l’acquisition des apprentissages, autant dire le principal objectif de chaque enseignant.
Elle est indispensable du fait de l’hétérogénéité de niveau dans les classes mais surtout du décalage qui s’installe peu à peu entre nos conceptions d’adultes ayant les solutions et les représentations initiales, les difficultés d’expression, de compréhension que rencontrent les élèves.

La plus simple remédiation consiste à donner des exercices spécifiques en travail personnel à la maison, mais cette remédiation repose sur une volonté de réussite. Elle pourrait certes permettre de développer l’autonomie mais elle est probablement plus efficace si elle est « non imposée ». Il faut donc réfléchir à remédier aux blocages durant nos séances de cours...

Il est impossible de décontextualiser la remédiation, cependant, les outils mis en place peuvent être utilisés indépendamment de la discipline, les blocages des élèves sont souvent transversaux...
Quels que soient les outils proposés (exemple Amiens, Dijon), il est souvent nécessaire de les reformuler pour les intégrer dans le cours. L’objectif serait donc de faire prendre conscience des blocages élèves et de donner davantage une méthode que du clé en main.
La remédiation, ce pourrait être de concevoir des cours à "vitesse variable", où les élèves avec moins de blocages vont plus "loin" que les autres.

Les conditions pour "remédier",

  • Il faut avoir repéré au préalable un obstacle, des erreurs lors de la réalisation d’une tâche (éventuellement complexe ; voir les exemples "gène TDF", "groupes sanguins")
  • Il faut aborder la difficulté sous une autre forme, par un autre biais, la remédiation ne doit pas être assimilée à de la répétition (certaines tâches comme l’utilisation du microscope ne nécessitent pas de remédiation spécifique mais surtout de l’entrainement...donc de la répétition)
  • La remédiation est inutile à un élève qui a franchi l’obstacle sans difficulté. Par contre, il faudra lui proposer de nouveau plus tard une tâche similaire dans un contexte, avec des concepts différents.
  • La remédiation se fait surtout par rapport à des tâches simples (qui ne font référence qu’à un petit nombres d’apprentissages, voire un seul, elle est plus difficile à envisager sur les tâches complexes).
  • Au collège, en absence de dispositif particuliers, la remédiation doit se faire dans le cadre des horaires impartis et être intégrée dans la progression.
« Précédente  1 2 3 4 5 6 7 8  Suivante » Sur une seule page
- Fichiers multimédias

-  Images

exercice pneumocoque échec exo1-echec logique séance infection doc correction explication ensemble emboités explication tableau fonctions Base de départ pour les schémas aide representation document élève exercice pneumocoque réussi exo2-echec exercice ensemble reussi exercice ensemble réussi erreur de diagnostique groupe autonomes tâche finale = échec groupe autonomes tâche finale réussie groupe ensemble tâche finale réussie
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex