Le Printemps Théâtral publié le 27/01/2009

Thématique pour le printemps 2008 : la scene, une decouverte de l’autre

La thématique de chaque Printemps du Théâtre1 reste à la libre disposition des artistes et des professeurs, en relation avec les ateliers ou les enseignements de l’année. Aux équipes qui aimeraient, néanmoins, se fédérer dans un champ commun de recherches et échanger sur le plan national, il est proposé d’aborder la scène comme espace de la découverte de l’Autre.
Cette thématique a été choisie en lien avec Le Printemps des Poètes, dont le thème 2008 est l’ Eloge de l’Autre, et l’opération annuelle des dix mots proposée par le Délégation générale à la langue française et aux langues de France (Thème 2008 : Les mots de la rencontre).

Dire que la scène de théâtre est le lieu d’une découverte de l’Autre semble relever de l’évidence : le spectateur ne vient-il pas au théâtre pour se découvrir tel qu’en lui-même l’Autre le change et le révèle ? Cependant il est intéressant d’approcher plus précisément ces moments où le théâtre se donne pour objet de découvrir l’Autre dans son étrangeté, son identité, et même son intériorité.

Quatre directions, les quatre vents du Printemps du Théâtre, peuvent ainsi être signalées, mêlant les genres et les registres. Elles ne sont pas limitatives… Pour chacune sont cités deux exemples classiques français, le premier ancien et le second contemporain, concernés en totalité ou en partie. Ce ne sont bien sûr que des indications dans une infinité de choix possibles.

1. Le visage, révélation de l’Autre et de soi (10ème mot de la liste DGLF) Deux exemples :
Marivaux, La Dispute (scène IV)
Claudel, Partage de midi ( acte III, monologue final d’Ysé)

2. Le quiproquo ou l’identité douteuse (voir « jubilatoire », liste DGLF, mot 3) Deux exemples :
Molière, L’Avare, acte II, scène II
Ionesco, La Cantatrice chauve, scène IV

3. L’aveu, ou se découvrir à l’Autre Deux exemples :
Corneille, Le Cid, plusieurs scènes concernées, par exemple acte V, scène VI
Duras, Un homme est venu me voir (« Nous aurons joué une dernière fois au jeu millénaire de l’aveu »)

4. L’intrusion, la scène-piège (« toi », liste DGLF, mot 9) Deux exemples :
Racine, Mithridate, acte IV, scène IV
Koltès, Dans la solitude des champs de coton (« cette heure qui est celle des rapports sauvages entre les hommes et les animaux… »).

Mutualiser les informations sur les actions ’printemps theatral’ de votre zone geographique

Les signalements des Printemps du Théâtre2 en cours ou en préparation sont recueillis à l’adresse : theatre@education.gouv.fr
Adresser votre descriptif à francoise.gomez@education.gouv.fr

  • Si vous avez été missionné(e) par un Inspecteur Pédagogique Régional pour suivre un printemps théâtral dans votre académie.
  • Si vous souhaitez, en accord avec votre rectorat, faire connaître cette action et la valider par l’Inspection Générale afin qu’elle figure en ligne sur le site national.
    Nous vous invitons à prendre contact avec la webmestre du site Educnet/Théâtre, Mme Hélène Boudin, à l’adresse : theatre@education.gouv.fr pour lui adresser un rapide descriptif, rédigé au format word rtf.

Une page suffit, précisant au minimum :

  • le nom du ou des coordonnateurs,
  • le nom de la structure théâtrale pilote,
  • le public, la zone géographique et le moment visés,
  • la thématique de la manifestation.

Ces quatre entrées vous permettent de préparer la mise en ligne, dont les critères complets vous seront précisés
Votre action pourra ainsi entrer en réseau avec les opérations analogues menées dans les autres académies.
Pour tout renseignement complémentaire vous pouvez vous reporter au Site EDUCNET

Si votre descriptif comprend des informations qui n’entrent pas dans les limites de la fiche du Printemps théâtral, ou que votre opération ne correspond pas totalement à la charte, tout en méritant d’être connue, il est possible, après validation, d’en effectuer la mise en ligne sur une autre page du site.

(1) Consulter l’article sur Eduscol