Co-animer des ateliers "gestion du stress" au collège publié le 17/11/2020

Expérimentation menée au sein du collège Elisée Mousnier de Cognac (rentrée 2019) par Mesdames Blondel (CPE), Canet (infirmière scolaire) et Gachet (professeure documentaliste).

Le contexte du dispositif

Que ce soit à l’arrivée en 6ème ou en fin d’année de 3ème (DNB et son oral), les périodes de stress peuvent être nombreuses au cours des années collège. Les élèves qui nous ont incité à créer ces ateliers semblaient parfois désorientés, perdus dans la multitude de tâches à accomplir. Il n’est pas toujours évident d’adopter une organisation optimale pour concilier les devoirs, les révisions, les activités sportives et les loisirs. Les relations entre pairs peuvent parfois être difficiles (chacun évoluant à sa façon et à son rythme) et sont souvent sources de conflits.

A l’origine de ce dispositif, il y a trois personnes : l’infirmière scolaire Mme Canet, la CPE Mme Blondel et la professeure documentaliste Mme Gachet. Chacune de notre côté, nous avons pu établir les mêmes constats : tensions/incivilités entre élèves, difficultés d’organisation, "panique" à l’approche des contrôles en classe ou des exposés, difficultés à se repérer dans l’établissement (à l’arrivée en 6ème ou pour les nouveaux élèves).
C’est dans la volonté de limiter ces sources d’anxiété que nous avons voulu mettre en place des ateliers "gestion du stress" à destination des élèves.
Lors de la mise en place de ces ateliers en octobre 2019, nous n’avions pas encore suivi de formation sur la gestion du stress des élèves.

Les élèves concernés par ce dispositif au premier trimestre étaient tout d’abord les élèves de 6ème repérés et proposés conjointement par les professeurs principaux et l’adjointe au chef d’établissement (en charge des niveaux 6ème et 5°).
Ce dispositif a ensuite été proposé aux autres élèves dès la fin du second trimestre 2019. Parallèlement, une sensibilisation à la gestion du stress a été réalisée auprès des élèves de 3° par demi-groupe (début du 2nd trimestre).

L’exemple du déroulement d’un atelier à destination des élèves de 6ème

Ce dispositif est proposé une fois par semaine, sur le créneau de la pause méridienne 13h-14h.
Nous animons cet atelier en binôme (infirmière/CPE ; prof doc/infirmière ; CPE/prof doc).
L’atelier se déroule dans la salle de réunion, lieu isolé de la cour de récréation, des cris et des agitations.
Les volets sont entrouverts afin de créer une atmosphère feutrée propice à la détente et au lâcher-prise.

En début d’atelier, l’élève se déchausse, jette chewing-gum et bonbon, prend un tapis mousse et un plaid (fournis par l’établissement et nettoyés régulièrement) puis s’installe confortablement où il le souhaite dans la salle. Il n’a rien dans les mains, il peut aussi ôter ses lunettes.
Une musique incitant à la relaxation est mise en fond sonore via un smartphone et une enceinte.

L’animatrice de l’atelier adopte une voix calme et d’une tonalité plutôt basse. Le flux de parole est relativement lent pour permettre aux participants de bien prendre conscience du temps qui leur est accordé.

Les élèves sont alors invités à se détendre, à se concentrer sur leur respiration et sur la position de leur corps sur les tapis. Au départ, nous avons mis en pratique des modèles de respiration guidées trouvés sur le web (ex. : la respiration "carrée"). Puis chacune d’entre-nous a pu personnaliser son intervention en fonction de sa sensibilité. Plusieurs ouvrages ont été acquis afin de proposer des exercices différents.

En fin d’atelier, 5 minutes avant la fin de l’heure, les élèves sont invités à bailler et à s’étirer avant de se lever. Les élèves endormis sont réveillés doucement.
Il est fréquent que les élèves s’assoupissent pendant cette heure de détente, cela montre qu’ils se sentent en confiance mais aussi qu’ils n’ont peut-être pas un quota de sommeil suffisant.