Speed-booking : lire et argumenter publié le 16/03/2019

Cette activité est dérivée du principe du speed-dating. Il s’agit de partager le plaisir de lire. Chaque participant doit présenter à d’autres personnes, dans un temps très limité (3 min.), un livre qu’il a lu, et les convaincre de le lire.
Elle peut être organisée au sein d’une même classe, entre plusieurs classes d’un même niveau ou de niveaux différents. Nous l’expérimentons au lycée depuis 2 ans dans le cadre de la liaison 3ème-2nde avec des collèges du réseau.

En pleine session

Compétences visées

  • Lecture : lire de manière autonome un roman, en dégager les enjeux principaux, savoir en rendre compte.
  • Expression écrite : écrire un compte-rendu de lecture, une synthèse.
  • Oral : expression orale en continu en développant un propos suivi et argumenté.
  • Sociales : prendre la parole, intéresser un auditoire, écouter un interlocuteur.

Déroulement

Séance de présentation du projet, choix des livres : 1h en demi-groupes

Lecture en autonomie

  • L’objectif est de s’approprier le livre lu.
  • Choisir une tâche à mener en parallèle de la lecture qui sera utilisée lors de l’argumentation

Séance intermédiaire permettant de vérifier l’avancement de la lecture et du travail.

Séance de speed-booking : par groupes de 5-6 élèves, 3 minutes par élève

  • Préparer une argumentation orale pour convaincre un maximum de camarades de lire le livre : trouver des arguments, présenter brièvement l’histoire, lire un très bref extrait, expliquer ce qui fait l’intérêt de la lecture, créer un suspense, exprimer leur point de vue… en utilisant les travaux préalables.
  • Le marque-page « publicitaire » devra être présenté aux autres élèves.
  • A la fin de chaque présentation, un bref temps est laissé pour prendre quelques notes.

Activités à réaliser

Quelques travaux d'élèves

Chacun doit en parallèle de sa lecture réaliser deux activités, une obligatoire et une au choix parmi celles proposées.
La création d’un marque-page « publicitaire » est obligatoire. Il doit proposer une brève présentation de l’histoire, une illustration, un slogan, un logo, une citation, un extrait… Il sera présenté lors de l’oral et consiste à « vendre » le livre. A la main ou à l’ordinateur, il permet aux élèves de laisser s’exprimer leur créativité.
La deuxième activité est à choisir parmi une liste validée par les enseignants en amont (à adapter au niveau des élèves ou à vos envies).

En pleine session

Quelques exemples :

  • Créer une nouvelle couverture et expliquer ses choix : pourquoi tels dessins, telles couleurs, telle façon d’écrire le titre … (justifier quatre choix au minimum)
  • Réaliser un acrostiche avec le titre, composé de mots ou de phrases en lien avec le roman.
  • Réaliser la carte d’identité détaillée et le portrait chinois du personnage principal.
  • Écrire à votre journal intime pour lui raconter ce que vous avez ressenti avant, pendant et après la lecture, ce que vous attendiez de ce livre, l’endroit où vous vous installez pour lire... Évoquer également le résumé de l’histoire.
  • Réécrire un passage en le racontant à travers le regard d’un autre personnage.
Quelques travaux d'élèves

Évaluation

La fiche d’évaluation proposée aux élèves est à remplir pendant qu’ils écoutent leurs camarades ou lors du temps laissé après chaque passage. Elle leur permet de fixer leur attention sur des points précis et peut servir de guide pour un élève désorienté par le passage à l’oral, même s’ils peuvent avoir tous les documents qu’ils veulent sous les yeux.

Évaluation des présentations par les élèves (PDF de 53.2 ko)

Tableau d’évaluation distribué aux élèves leur permettant d’être attentif à la présentation de leurs camarades et de prendre des notes - Speed-booking : lire et argumenter.

Évaluation par les élèves-version modifiable (OpenDocument Text de 14.7 ko)

Tableau d’évaluation distribué aux élèves leur permettant d’être attentif à la présentation de leurs camarades et de prendre des notes - Speed-booking : lire et argumenter

On observe quelques limites même si dans l’ensemble les élèves se prêtent au jeu, notamment s’ils n’ont pas aimé le livre. Il s’agit d’insister pour qu’ils commencent tôt la lecture pour venir le changer si besoin. Ensuite comme chaque élève lit un roman différent il n’est pas possible d’établir un test pour en vérifier la lecture. Enfin l’emprunt des romans qu’ils ont préféré à l’issue de la séance de speed-booking n’est pas forcément obligatoire et donc souvent un peu limité, cela dépend des élèves et de leur implication.
Au niveau matériel, il faut prévoir une salle suffisamment grande ou plusieurs salles pour pouvoir installer les groupes afin qu’ils ne se gênent pas en parlant. Et nous terminons chaque séance par un petit moment convivial autour de jus et de petits gâteaux.