Accueil : Délégation Académique à l'Action Culturelle

article Les sciences s’invitent - Conférence n°28 : "Les fusées russes cinquante ans après le premier spoutnik"     -    publié le 28/01/2008    mis à jour le 02/10/2009

opération "les sciences s’invitent"

• la conférence : Les fusées russes cinquante ans après le premier spoutnik

Voilà 50 ans, le premier satellite artificiel de la terre, Spoutnik, était lancé par une fusée soviétique depuis le cosmodrome de Baïkonour. Premier animal dans l’espace, premier Homme dans l’espace (Youri Gagarine), première femme, premier piéton de l’espace, les premières spatiales se sont succédées dans les années 50 et 60 pour les scientifiques soviétiques. Mais depuis l’URSS a disparu. Que font alors les scientifiques russes depuis que les financements de l’Etat se sont raréfiés ? Les anciennes fusées sont toujours utilisées. Un renouveau est-il possible ? Russie, France et Europe vont-elles s’associer pour créer de nouveaux moyens d’investigation de l’espace au moment où la tentation est grande aux USA de faire cavalier seul pour retourner sur la Lune ou aller vers Mars ?

• l’intervenant :

Nom COGNARD Christian
Structure CNRS fonction Chercheur (Directeur de Recherche au CNRS)
Domaine Physique et biologie Laboratoire Institut de Physiologie et de Biologie Cellulaire, Université de Poitiers - PBS - 40, avenue du recteur Pineau 86022 Poitiers

• la démarche et le public :

la démarche Les lanceurs soviétiques de la grande époque sont passés en revue. La qualité de ces lanceurs était telle qu’ils sont toujours utilisés aujourd’hui et ne cessent d’être modernisés pour gagner en puissance. De nouvelles fusées sont aussi concues pour répondre aux lancements commerciaux. Les problèmes à prendre en compte pour concevoir une fusée de nos jours sont exposés en montrant que les questions sont les même en Russie, aux USA ou en Europe. Et l’on voit combien la conquête spatiale ne peut désormais plus se développer isolément mais grâce à la collaboration entre les Etats. Les nouveaux projets en gestation (fusées, vaisseaux à destination de la Lune ou de Mars) sont exposés et des exemples dans le domaine de la biologie sont utilisés pour montrer l’intérêt de ces recherches.
Nombre d’interventions par an 5
Niveau élèves lycée
Secteur géographique concerné 16-17-79-86

si vous êtes intéressés, indiquez dans le formulaire suivant :

  • votre nom et la matière enseignée,
  • l’adresse complète de l’établissement,
  • la (les) section(s) et le nombre d’élèves prévu pour cette conférence.
  • la plage horaire ou de dates envisagée.
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex