Accueil : Délégation Académique à l'Action Culturelle

article 25e Rencontres CNRS Jeunes "Sciences et Citoyens", un formidable moment d’échange entre jeunes et scientifiques     -    publié le 17/11/2015

A l’occasion de cet évènement d’envergure européenne, pour la première fois, 8 rencontres ont permis à 275 lycéens de débattre avec des chercheurs

Plus de 500 jeunes Européens de 18 à 25 ans et une centaine de chercheurs de toutes disciplines (économistes, chimistes, politologues, biologistes…) se sont rassemblés du 16 au 18 octobre 2015 à Poitiers, lors des 25e Rencontres CNRS Jeunes "Sciences et Citoyens". Avec pour crédo : débattre de la science en toute liberté et réfléchir ensemble à la société de demain.

En proposant ce rendez-vous annuel de réflexion et d’échange, le CNRS permet aux jeunes et aux chercheurs de se rencontrer, de débattre et de dialoguer en toute liberté sur la science. Les chercheurs aident les jeunes, préoccupés par leur avenir et le devenir de la planète, à approfondir leur réflexion sur des sujets concernant les débats et les enjeux scientifiques actuels. Le CNRS affirme ainsi son implication dans les réalités sociales, économiques et culturelles.

rencontres_jeunes_et_citoyens

Cette année dans le cadre d’un partenariat entre le CNRS, le conseil régional et le Rectorat 8 rencontres ont été organisées dans les lycées le vendredi 16 octobre 2015.
Les 275 élèves ayant participé à ces rencontres ont bénéficié d’un moment unique destiné à leur permettre de se forger une culture et une opinion sur un des sujets de société en échangeant librement avec des chercheurs. 5 thèmes avaient été proposés :

  • "LA SCIENCE-A-T-ELLE UN SEXE ?" avec Anne-Marie TILLIER et Françoise LAFAYE
  • "MEMOIRE ET PLASTICITE CEREBRALE ou LA BIOLOGIE DANS L’ESPACE, POURQUOI, COMMENT ?" par Jean-Luc MOREL
  • "MANGER : UNE AFFAIRE DE CORPS ET DE CERVEAU, EN SOCIÉTÉ" avec Hirac GURDEN
  • "PARFUM DU SOUVENIR, PARFUM DU DÉSIR : L’ODORAT, LA NOUVELLE ALCHIMIE DU XXIe SIÈCLE" avec Marie-Christine LACROIX et Roland SALESSE
  • "LA RECHERCHE EN ROBOTIQUE AU SERVICE DE L’HOMME ET DE LA SOCIETE" avec Jean-Pierre GAZEAU et Cédric BOUQUET
    Jean Pierre Gazeau au lycée E Branly Chatellerault

Les rencontres du week end réunissent de la même manière des jeunes curieux de science et des chercheurs désireux de faire partager leur passion. Jeunes et chercheurs, chacun amène sa richesse : un savoir, une curiosité, une expérience. Pour en savoir plus , consultez la page dédiée sur le site du CNRS


Thèmes des neuf ateliers en 2015 :

LE CERVEAU, LE POLITIQUE ET LA LOI

L’actualité médicale est de plus en plus souvent jalonnée de controverses s’inscrivant dans le champ du « neuro-droit », c’est-à-dire de questions liées à l’interprétation juridique des données issues des neurosciences. En particulier, les débats des experts autour du diagnostic des états de conscience constituent depuis ces deux dernières décennies un fort enjeu sociétal. L’utilisation de la neuro-imagerie à des fins judiciaires se développe en Amérique du Nord. Un autre domaine concerne l’accompagnement des personnes ayant subi de lourds dommages cérébraux comme en témoignent les débats qu’il suscite au sein de la société. Que pouvons-nous déduire des données des neurosciences aujourd’hui et quelles en sont les limites interprétatives ? Responsable : Virginie TOURNAY
RELIGIONS ET POLITIQUE

Les controverses sur les signes extérieurs d’appartenance religieuse, le mariage et la possibilité d’adoption pour des individus de même sexe, le droit à l’avortement, les violences d’inspiration religieuse, voire l’émergence d’utopies alternatives prônant une religiosité renouvelée, obligent à discuter collectivement le fait religieux dans ses multiples dimensions politique, économique et/ou sociale. On passe ainsi de pratiques personnelles à des prises de positions politiques qui altèrent parfois notre vie en société. Responsable : Françoise LAFAYE
JUSTICE ET INJUSTICES ENVIRONNEMENTALES

Les perturbations des équilibres écologiques (changement climatique, pollutions, diminution de la biodiversité…) ne sont pas supportées par toutes les populations de la même façon. Ceux qui sont principalement à l’origine de ces perturbations sont-ils vraiment ceux qui en supportent le plus les conséquences ? Une minorité s’approprie les services écologiques et les ressources laissant aux plus vulnérables les risques qui en résultent. Dans le contexte de l’urgence climatique, comment peut-on ignorer les injustices environnementales ? Quelles solutions peuvent être envisagées, pour mettre en œuvre une solidarité écologique ? Responsable : Sylvain Lamare
FINANCE CONTRE DÉMOCRATIE ?

Depuis la crise de 2008, nos gouvernements semblent démunis face aux marchés. Dans ce contexte, qui gouverne vraiment le monde ? Les politiques élus dans leur propre pays ou les 10 % de la population mondiale qui possèdent 80% des richesses mondiales et les dissimulent grâce aux paradis fiscaux ? Comment en sommes-nous arrivés là ? Comment en sortir ? Nous tenterons de répondre à ces questions avec des spécialistes de la politique, de la finance et de l’économie. Responsable : Roland Salesse
VERS UNE RUPTURE ÉNERGÉTIQUE ?

Pour le pétrole on parle du pic pétrolier, à savoir l’année du pic de production maximale de pétrole, qui est dépassé pour certains pays producteurs et relevant d’un futur proche pour d’autres. Mais les autres sources d’énergie fossiles ou renouvelables, voire les ressources dites naturelles sont-elles, elles aussi, sujettes à un pic énergétique ? Par ailleurs, en ce qui concerne les énergies inépuisables comme le soleil, aura-t-on les matériaux en quantité suffisante pour assurer l’élaboration de systèmes de captation de l’énergie solaire ? Responsable : Philippe Garrigues
Ateliers de l’après-midi
LE PARADOXE DE FERMI ET LES EXTRATERRESTRES INVISIBLES

Au début des années 1950, le physicien et prix Nobel Enrico Fermi lançait la discussion sur le paradoxe apparent suivant : alors qu’environ deux cent milliards d’étoiles existent dans notre galaxie, et que plusieurs centaines de milliards de planètes orbitent autour d’elles, comment n’avons-nous pas encore été visités par de (nombreuses) civilisations d’extraterrestres ? Les scientifiques apportent des réponses, parfois dérangeantes, à cette énigme. Responsable : Gabriel CHARDIN
LET’S DANCE : LE MOUVEMENT HUMAIN, DE LA CHORÉGRAPHIE À LA MALADIE DE PARKINSON

Action ! Les mouvements sont indispensables dans la vie de tous les jours pour évoluer dans notre environnement. La posture, la gestuelle et les expressions du visage participent activement aux interactions sociales. Pendant la préparation du mouvement le cerveau planifie « en silence » les séquences à venir : pensez au travail d’un danseur ou d’un athlète pour le saut à la perche. A l’inverse, les patients atteints de la maladie de Parkinson ont des difficultés à réaliser un mouvement. Cet atelier propose le regard croisé de chorégraphe, artiste de théâtre, sociologue et neurobiologiste, et le partage de leur recherche, sur le mouvement humain. Responsable : Hirac GURDEN
SMART CITIES : LA VILLE DE DEMAIN SERA-T-ELLE VRAIMENT PLUS INTELLIGENTE ?

La ville du futur devra être intelligente. Est-ce à dire qu’elle ne l’était pas ? Et pourquoi ? A l’aide des Technologies de l’Information et de la Communication, la ville doit être « smart », c’est à dire connectée, capable de répondre aux défis du développement durable et de l’augmentation de la population urbaine et des différents flux ainsi générés. Mais quels sont les enjeux technologiques de ces solutions ? Quels en sont les enjeux sociaux et environnementaux ? Est-ce que ces solutions permettront à la ville de devenir plus résiliente face aux différents risques ? Responsable : Nicolas BUCLET
MODÉLISATION ET BIODIVERSITÉ

Chacun connaît le rôle important qu’a eu la modélisation mathématique et/ou informatique dans la compréhension des changements climatiques ; mais son importance pour l’étude de la biodiversité reste mal connue. Si l’on tue les renards, diminue-t-on le nombre de renards ou augmente-t-on le nombre de souris, ce qui favorise à terme la prolifération des renards ? Comment une espèce s’éteint-elle ? Et la diversité génétique, comment évolue-t-elle ? De la modélisation de la démographie des lapins par Fibonacci à celle des humains par Malthus, avec les conséquences politiques qu’on connaît, de nombreux modèles ont été développés pour aborder ces questions. Mais peut-on produire des modèles généraux de biodiversité ? Responsable : Pierre-Henri Gouyon
ÉCO-CONCEPTION SANS ÉCO-CONSOMMATION ???

Éco-conception, éco-matériaux, management environnemental : derrière ces mots se cache la volonté de réduire les impacts de la production sur l’environnement. Depuis quelques années, le bouleversement climatique en cours a mis l’accent sur la nécessité de consommer et de produire autrement. Est-ce que l’éco-conception, ce n’est pas simplement concevoir de manière plus artisanale comme le faisaient nos ancêtres quelques siècles en arrière, avec des matériaux non ou faiblement pétro-sourcés, c’est-à-dire produire moins, mais produire plus durable ? Responsable : Jean-Pierre Gazeau

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex