Accueil : Sciences de la vie et de la Terre

article Bois de l’Hermite Neuvy-Bouin     -    publié le 26/03/2012

Massif granitique de Neuvy-Bouin (cf faciès à deux micas et à texture isométrique = pétrotype Pougne-Hérisson)

1 2 3 
De comprendre l’altération du granite de Gâtine en chirons : Les diverses étapes de la constitution d’un chaos granitique :
Formation des blocs

La première étape de la formation d’un chaos correspond
à la formation des boules de granite par altération météoritique.

granite fissuré

Granite fissuré

 
 

Blocs anguleux

Blocs anguleux

Bloc arrondi

Bloc arrondi


En circulant dans les fissures du massif granitique, l’eau de pluie chargée de CO2 provoque une hydrolyse minérale et découpe ainsi le massif en blocs anguleux entourés par un matériau grossier fait de quartz, de feldspaths, micas altérés, et d’argiles : l’arène granitique. Les argiles résultent principalement de la transformation des felspaths plagioclases et des biotites.

genèse de chaos
genèse de chaos suite
Chaos


L’arène retient ainsi l’eau comme une éponge au contact du bloc permettant à l’arénisation de progresser vers le bas à une vitesse variant de 1 mm à 300 mm pour 1000 ans selon le climat (action favorisée en climat chaud et humide).

Le bloc ainsi se dégrade progressivement de manière centripète par une série d’écailles concentriques en pelures d’oignon. Les plus petits disparaissent , les plus gros s’arrondissent, s’isolant dans la matrice arénacée.

Transport des blocs

La seconde étape de la formation d’un chaos correspond au transport des blocs et des boules de granite dans l’ arène granitique.

Sur un versant légèrement incliné, (30° au maximum) l’équilibre entre les blocs peut être rompu, surtout si le couvert végétal est insuffisant et l’atmosphère humide : les arènes granitiques sont alors déstabilisées et elles glissent en masse vers le fond de la vallée où elles s’empilent. C’est le phénomène de solifluxion.

photo de chaos

Déstabilisation progressive le long de la pente

empilement chaos

Empilement de blocs le long de la rivière

arène

dépôt d’arène

Altération superficielle

Le granite de Gâtine présente de nombreuses microformes résultant d’une altération par l’eau météoritique sur des blocs préalablement dégagés de leur gangue arénacée.

Elles peuvent être observées soit sur les parois latérales d’un bloc et sont liées à un ruissellement entretenu provoquant la dissolution du granite et à l’origine de cannelures, soit au sommet de blocs où une flaque d’eau a pu stagner et entraîner une désagrégation granulaire à l’origine des vasques.

vasque

Vasque avec exutoire

vasques emboitées

Le fauteuil : vasques emboîtées dont le fond est rempli d’eau enrichie en humus acide

Déblaiement des arènes

La dernière étape de la formation d’un chaos correspond au déblaiement de l’ arène granitique.

Dans la vallée où se sont accumulées les boules lors de leur chute, la rivière déblaie les arènes notamment lors des périodes de crues, dégageant les boules qui peuvent alors apparaître empilées les unes sur les autres parfois de manière très instable créant des rochers branlants ou "merveilles" locales.

Sur le plateau apparaissent quelques blocs plus ou moins dégagés appelés "dos de baleine" qui subissent une érosion très lente due en priorité au rythme gel/dégel et hydratation/dessication dégageant de petites écailles millimétriques à centimétriques.

chaos merveilleux

La "merveille" du "Bois de l’Ermite"

chaos dos de baleine

Les "dos de baleine" de Neuvy-Bouin

L’historique local Etape 0 : La mise en place des plutons granitiques s’est effectuée au Carbonifère inférieur et moyen entre -355 et -315 millions d’années

Etape 1 : Altération du granite, formation des blocs , boules et de l’arène au Tertiaire en climat chaud et humide de type tropical.

Etape 2 : Coulée de solifluxion lente et modérée pendant les glaciations du Quaternaire.

Etape 3 : Dégagement de l’arène par les eaux courantes depuis 10000 ans dans un climat peu différent de l’actuel.

Les facteurs indispensables Le granite affleure essentiellement au nord-ouest du département des Deux- Sèvres. Pourtant il n’existe de chaos granitiques que dans quelques zones bien précises concentrées pour la plupart autour des villages de Largeasse et de Neuvy-Bouin, de Pougne-Hérisson, de Ménigoute.

Comment l’expliquer ?

Plusieurs facteurs s’avèrent simultanément indispensables pour la fabrication d’un chaos granitique :
Facteur 1 : la densité du réseau de fracturations (fissures, diaclases, failles)
Facteur 2 : la composition minéralogique et la texture
Facteur 3 : la topographie
Facteur 4 : la présence d’une rivière
Facteur 5 : la végétation
Pourquoi ?

Le réseau de fractures conditionne la taille des blocs : s’il est trop serré les blocs seront totalement érodés, s’il est trop dense il ne pourra pas apparaître de boules.

erosion du granite

L’altérabilité du granite dépend de sa composition chimique et de la taille des cristaux : un leucogranite à 2 micas et à grain fin ( comme à Bressuire, à droite sur la photo) résistera plus facilement à l’altération météoritique qu’un granite à biotites et felspaths porphyroïdes (comme à Neuvy-Bouin, à gauche sur la photo).

granite à biotite

La végétation conditionne le maintien de l’eau météoritique au contact de la pierre.

arenisation

La topographie contrôle la progression verticale de l’arénisation et le transport par solifluxion le long des versants.

Un cours d’eau est indispensable au déblaiement de l’arène et à l’empilement des blocs.

empilement chaos

L’originalité de ces chaos résulte donc de la simultanéité de ces divers facteurs.

  • Photos légendées
Affleurement du Bois de l'Ermite

Affleurement de quelques "chirons" granitiques typiques dy pays de Gâtine au lieu-dit "Bois de l’Ermite.

Affleurement de quelques "chirons" granitiques typiques dy pays de Gâtine au lieu-dit "Bois de l’Ermite.

L’affleurement du "Pas de la Vierge" près de la chapelle Saint-Laurent : Un gigantesque bloc de granite préfissuré en profondeur puis porté en surface par la force de l’érosion révèle les fissures, appronfondies par l’altération climatique au Tertiaire.

Affleurement du Pas de la Vierge2

Sur ce gigantesque bloc de granite, on distingue un prédécoupage des fissures dans deux directions perpendiculaires, des cannelures et un début de vasque dues à l’érosion climatique, en aucun cas à une action humaine voire surnaturelle.

Autour du bois de l’Ermite de nombreux blocs de granite(chirons) affleurent, plus ou moins dégagés de leur environnement constitué d’arène granitique.

« Précédente  1 2 3  Suivante » Sur une seule page
- Fichiers multimédias

-  Images

Affleurement du Bois de l'Ermite Affleurement du Pas de la Vierge1 Chiron du Bois de l'Ermite Bloc en équilibre Bloc non débité en chirons Blocs non séparés Chaos de blocs superposés Chiron en forêt Tête de cheval arbre déraciné sur le granite chaos dans la rivière légende Dieu ou Diable vBloc en équilibre vBloc non débité en chirons vBlocs non séparés vChaos de blocs superposés vChiron en forêt vTête de cheval varbre déraciné sur le granite vchaos dans la rivière dépots d'arène granitique la pierre à sacrifices le granite lvégende Dieu ou Diable phénocristaux d'orthose vasque vasques emboîtées vdépots d'arène granitique vla pierre à sacrifices vle granite vphénocristaux d'orthose vvasques emboîtées
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex