Lancement de l’année de la Chimie avec une première conférence de l’académicien Bernard Meunier publié le 24/01/2019

Les élèves du collège d’Aigrefeuille d’Aunis inaugurent l’année de la chimie avec une présentation qui traverse l’histoire et de grandes catastrophes modernes.

Mr Meunier est venu présenter sa conférence autour des bienfaits de l’eau de Javel le jeudi 17 janvier au sein du collège André Dulin à Aigrefeuille d’Aunis.
Il s’agissait d’une double première puisque c’était la première intervention de ce brillant académicien dans notre académie mais aussi la première conférence de cette année 2019 labelisée Année de la Chimie.
Comme toutes les conférences des"sciences s’invitent.." l’académicien est intervenu sur une simple demande en ligne.
Madame Couraud, enseignante de SVT nous présente le contexte de cette intervention et quelques éléments de contenu :

Monsieur Meunier a présenté aux élèves des 4 classes de 3ème l’intérêt de l’eau de javel. Cette visite parfaitement adaptée au programme a permis de faire le lien avec un projet de l’établissement qui touche tous les élèves de 5ème depuis plusieurs années dont le thème central concerne l’eau.
meunier
A travers quelques anecdotes, B. Meunier remonte l’Histoire et explique la découverte de l’eau de Javel. Bien que critiquée car le côté chimique de nombreux produits font peur, Mr Meunier a tenu à rappeler que la chloration de l’eau reste le meilleur moyen de conserver cette eau dans les canalisations de distribution permettant ainsi qu’elle reste potable dès l’ouverture du robinet. Il fait réfléchir les élèves sur les informations circulant sur internet et démontre qu’il est bien nécessaire d’analyser les données afin de vérifier la véracité de celles-ci, et les met clairement en opposition aux études scientifiques.

Ainsi en mai 2011 une épidémie a touché l’Allemagne suite à la mutation d’une bactérie banale. 40 personnes sont mortes, contaminées par la consommation de crudités alors qu’il aurait suffi de laver les légumes dans de l’eau avec quelques gouttes de javel dans la première eau de lavage comme il était d’usage auparavant. De même à Haïti après le tremblement de Terre de 2011, les soldats de l’ONU porteurs saint du choléra ont contaminés les eaux des rivières. Il a fallu plusieurs mois pour traiter l’eau potable grâce à des produits chlorés. Le bilan d’Haïti est de plus de 5000 morts.

Enfin Mr Meunier présente son travail sur la maladie d’Alzheimer, explique la démarche mise en œuvre pour tester de potentiels futurs médicaments, grâce à l’utilisation de souris de laboratoire, tests encadrés de façon rigoureuse, mais où l’expérimentation sur le modèle animal est indispensable avant tout test sur des patients humains.

La venue de Mr Meunier a donc permis une réflexion partagée sur l’importance de la démarche scientifique dans des problématiques bien actuelles.