Chantier-école académique de l’abbaye de Valence publié le 05/03/2007  - mis à jour le 26/09/2018

Un chantier-école pour les élèves des lycées professionnels de l'académie

A. Le choix du site

Le site de l’ancienne abbaye de Valence, propriété de la communauté de communes de Couhé, dans la Vienne présente de nombreux avantages pour accueillir ce projet : Située au centre géographique de la région, de dimension raisonnable, cette ancienne abbaye est représentative de l’art cistercien mais elle porte aussi les marques des différentes étapes de l’histoire du site (de l’établissement monastique à l’exploitation agricole).
Un chantier-école à Valence entre parfaitement dans le projet culturel du territoire et contribuera à l’affirmation de l’identité du pays civraisien.

B. Pédagogie et action culturelle :

Le projet Valence :

1) concerne en premier lieu les lycées professionnels :

 Il permet d’associer étroitement lycées professionnels et patrimoine.
 Il offre des perspectives pédagogiques : sensibiliser au patrimoine et donner aux élèves la dimension historique de leur métier, mais aussi travailler en prise avec la réalité professionnelle.

2) permet de valoriser l’enseignement professionnel

(LP, lycées agricoles et CFA) en travaillant à la restauration d’un site patrimonial.

3) favorise la mise en place de nouvelles formes d’éducation artistique

Les projets devront absolument être ceux des établissements, liés au rythme scolaires et aux programmes, mais tenant aussi compte des contraintes d’un chantier, et même d’un chantier supervisé par les monuments historiques.

C. Patrimoine et développement : Un projet de site autour du chant-choral

1) pour aider à la valorisation du patrimoine en participant à la mise en place d’un projet d’utilisation du site à moyen et long terme. Sans demander des investissements trop onéreux, un projet axé autour du chant choral, de la voix, permettrait une utilisation optimale de l’ensemble du site.

2) pour contribuer au développement culturel en milieu rural de populations n’ayant pas un accès naturel à la culture.
Il associe les populations au projet : le chant choral est une activité qui démocratise la culture en permettant aux populations d’être acteurs et spectateurs à la fois. Cela ne nuira pas non plus à l’utilisation par d’autres : Les locaux rénovés sont destinés entre autres à accueillir le foyer rural et un CLSH. De nombreuses associations locales sont intéressées. Les élèves du collège travaillent d’ores et déjà sur le site.

3) pour appréhender le site dans sa globalité :
  En conservant le caractère monastique, en restaurant la ferme médiévale, mais aussi en donnant une unité thématique au projet de valorisation
  En permettant aussi la valorisation de la dizaine d’hectares qui entoure les bâtiments et en liant éducation au patrimoine et EEDD (la DRAF étudie dès à présent cette démarche et souhaite le faire avec l’Education Nationale).

Documents joints

convention entre le rectorat de Poitiers, la DRAC et la communauté de communes de Couhé pour restaurer l’abbaye de Valence

diaporama de présentation du chantier-école