Accueil : Centre Académique Recherche- Développement, Innovation et Expérimentation
Accueil >> Expérimenter >> L’Ecole Bon...

article L’Ecole Bongraine, un écosystème au service des enfants     -    publié le 02/03/2018    mis à jour le 03/03/2018

1 2 3 
arbre

La violence est ce qui pousse les individus à agir avec force, à ignorer les lois par le biais de paroles ou d’actes qui contraignent les autres et qui amènent au non respect de ce qu’ils sont.

C’est justement à l’école que les enfants apprennent à contrôler cette violence, à respecter les autres. Mais pour ce faire, c’est l’ensemble de la communauté éducative qui doit agir pour la sauvegarde d’un climat scolaire propice aux apprentissages et vecteur de bien être.
Imposer de l’extérieur des règles supplémentaires, développer des actions pour punir ce n’est pas construire la citoyenneté de demain mais au contraire prendre le risque de renforcer la colère, car dès lors les enfants restent témoins, spectateurs de règles et de codes qu’ils ne s’approprient pas.
Pour ne pas tomber dans cet écueil et pour faire face à une violence grandissante, l’équipe pédagogique de l’Ecole Bongraine de la Rochelle, a eu l’idée de mettre les enfants au cœur de l’action.

• Apprendre pour communiquer

Pour ce faire, les enseignants ont cherché à mobiliser les élèves afin qu’ils prennent eux mêmes en charge la régulation des récréations. L’idée qui a émergé, a été d’apprendre aux élèves à devenir des « Gilets Jaunes », autrement dit des médiateurs en charge d’observer, d’écouter et d’apaiser les conflits qui pouvaient apparaître.

message_clair

Les élèves ne sont pas livrés à eux mêmes, seuls face aux problèmes qui peuvent émerger en récréation. Ils sont formés et peuvent avoir recours aux enseignants pour les accompagner dans leurs missions.
C’est par l’Éducation Civique et Morale que les futurs « Gilets Jaunes » sont formés. On apprend aux élèves de CM2 et quelques CM1 à énoncer des messages clairs, à travailler sur les émotions et à les verbaliser, à exprimer un besoin et à s’assurer que l’autre, a bien compris.

roue

Ainsi, chaque semaine on tourne la roue des volontaires, deux élèves sont choisis au hasard, ils seront les « Gilets Jaunes » durant une semaine et prendront en main la récréation pour en faire un moment d’échanges, un lieu hétérotopique où chacun peut vivre dans le respect de l’autre.

Bongraine le message clair

L’École Bongraine, un écosystème au service des enfants.

Ces formations ont donné lieu à la réalisation d’une campagne de sensibilisation avec des affiches qui ont été plébiscitées par l’OCCE et qui ont fait l’objet d’une exposition à l’Oratoire de la Rochelle. Ce travail sur la violence à l’école et la gestion des conflits a circulé dans de nombreuses écoles ce qui a permis aux élèves de partager avec d’autres leur vécu, leur ressenti et la façon dont ils avaient fait face à ce défi.
Certes, la présence des « Gilets Jaunes » par la médiation de la parole a permis d’apaiser les récréations, mais ne permettait pas de créer du lien, de co-construire ensemble pour mieux se retrouver.
Il fallait, en effet, permettre aux enfants de transférer leur attention vers un objet d’étude les amenant à interagir ensemble.
Une autre étape restait donc à construire, celle de l’aventure collective.

« Précédente  1 2 3  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex