Accueil : Usages du numérique éducatif

article Dépasser le handicap     -    publié le 13/04/2016

Comment cultiver l’envie et la possibilité d’apprendre chez les élèves en situation de handicaps moteurs ou mentaux ?
A quelles conditions le numérique est-il un levier pour leur autonomie et leur bien-être ? Pistes échangées aux "Rencontres autour du numérique" du 6 avril 2016.

Elève de lycée s'enregistrant avec son téléphone

• Écoute et accessibilité

Cédric Couvrat, référent numérique ASH, propose :

  • d’être vigilant pour que les ressources pédagogiques soient accessibles à tous, ce qui suppose de choisir judicieusement les supports pédagogiques numériques et les environnements d’apprentissage, mais aussi de faire des documents simples et aérés, consultables dans la classe et depuis l’extérieur. Cette approche évite de stigmatiser certains élèves en faisant profiter à l’ensemble du groupe des avantages du numérique (environnements qui permettent l’agrandissement des caractères et la lecture audio, supports clairs et maniables, faciles à consulter, stocker, modifier, annoter, clavier pour faciliter l’écriture...).
  • de tirer parti de l’ordinateur si l’élève en est doté : sa présence dans la classe peut ouvrir des nouvelles opportunités pour le groupe, comme celle de pouvoir consulter internet.
  • d’interroger l’élève et d’écouter attentivement ce qu’il exprime : qu’est-ce qui lui facilite la vie ou l’inverse ?

• Encouragement et auto détermination

Odile Belrose, enseignante de SVT au collège Antoine Delafont, pense utile de :

  • mettre à disposition du matériel apportant une aide, et expliquer au jeune ce que cela peut lui apporter. Il s’agit notamment d’éviter une charge cognitive trop lourde (une "double tâche") : si écrire à la main est très laborieux, faire restituer des connaissances de cette manière ne permettra pas d’évaluer ce qui est acquis. Dans son établissement (collège préfigurateur) des élèves peuvent utiliser s’ils le souhaitent un lecteur MP3 pour y enregistrer leur réponse. Dans certains cours, ils conservent une trace audio de la leçon, pour éviter la prise de note en direct. Le collège a deux scanners à main, qui permettent de numériser et imprimer les cours quand c’est utile.
  • laisser chacun libre d’utiliser ces outils, car l’élève est avant tout une personne qui doit apprendre à se connaître, à se faire confiance, de manière à faire des choix judicieux pour elle-même. Une enseignante utilise l’application Aurasma pour ajouter des "coups de pouce" à ses documents pédagogiques (aides audio), que les élèves choisissent d’utiliser ou pas.
  • encourager l’élève : au début de l’adolescence il a souvent peur de se distinguer des autres, mais l’enseignant peut l’ aider à dépasser cette crainte par la réflexion commune et en développant une communication bienveillante entre l’élève et le reste du groupe.

Elle constate que la tablette est un outil qui facilite l’attention, ce qui est précieux pour tous les élèves mais encore plus pour ceux qui souffrent de handicaps.

La question de la formation à l’usage du matériel a été évoquée : c’est un temps qui doit être laissé à l’élève.

Souris scan

Numérisation
d’une partie de document
avec une souris scan

- Document joint
un document Dépasser le handicap (OpenDocument Presentation de 1.4 Mo)

Présentation utilisée par Odile Belrose

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex