Poésie : éditions Pluie d'étoiles, recueils au format poche publié le 15/11/2019

12

Cet article fait partie d’un dossier bibliographique sur la poésie.
Articles parus :

En fin d’article, vous trouverez :

  • Les références bibliographiques regroupées dans un tableur.
  • Des liens vers des listes publiées sur le réseau social littéraire Babélio.

Recueils avec commentaires des auteurs

Même si la collection Pluie d’étoiles poésie de la maison d’éditions associative Pluie d’étoiles n’est pas récente (1999-2011), elle n’en demeure pas moins intéressante pour plusieurs raisons :

  • Chaque titre se termine par des commentaires et exercices poétiques de l’auteur. Les commentaires peuvent être des définitions de la poésie, des secrets de fabrication du recueil de poèmes, une réflexion ou des conseils sur la poésie. Les exercices peuvent être soit en lien direct avec certains poèmes de l’ouvrage soit plus généraux.
  • Un petit prix : 5,50€ pour la plupart.

Les livres sont des petits formats 11x18cm avec une couverture souple en couleur et un dos fin (3-4mn). Les livres sont plus ou moins illustrés en noir et blanc, cela peut aller de 2-3 illustrations par titre à des illustrations à chaque double page comme "Croquer l’orange".

Chaque titre est présenté avec 3 photos de doubles pages et des extraits (tirés de la fin des oeuvres) de ce qu’écrivent les auteurs sur la poésie.

Une présentation des auteurs et autrices est disponible sur le site de l’éditeur.

La maison du poète

Maison poete 0

Jean JOUBERT, Illustrations de Christine WATTECAMPS

"La poésie naît d’une perception ardente et fervente du réel et des émotions qu’il provoque en nous. (…) poésie est aussi langage. Ce que nous avons perçu, ce qui nous a émus, nous désirons l’exprimer de façon à le communiquer à notre futur lecteur, non pas d’une manière strictement logique, mais en s’adressant à sa sensibilité, à son imagination."

Un arbre cogne à la vitre

arbre vitre 0 2

Béatrice LIBERT, Illustrations de Fabrice PARRA

"La poésie me paraît l’un des meilleurs moyens d’approcher notre réalité, notre vérité humaine, de la comprendre, de la pénétrer avec le corps et l’esprit, avec toutes les forces vives et notre être. On dit que les poètes sont des planeurs ! C’est faux (…). Comme les artistes, les poètes voient ce que les non-créateurs ne distinguent pas (…). La poésie, c’est le réel absolu."

Au pays des braises bleues

au pays des braises 0 2

Michel COSEM, Illustrations de Gilbert LE HUU NHO
Mer – goéland - voyage

"Pour moi, c’est un moment de plaisir (parfois de bonheur) où je peux mettre en mots une rencontre forte avec la nature, des idées, d’autres humains et cela grâce à la magie du langage. La poésie sert aussi parfois à sauver de l’oubli (pour soi, pour les autres) des moments de la vie."

Comme un soleil entre deux pluies

comme un soleil 0 2

Marc BARON, illustrations de Christine Janvier Wattecamps

"Ce sont souvent quelques mots d’un poème qui me sont donnés par ce qu’on peut appeler l’inspiration. Quelques mots saisis au vol et qui vont être la source du poème. Ensuite arrive le temps plus ou moins long de l’écriture pendant lequel s’opère un véritable travail de création, une sorte de creusement pour aller chercher les mots qui se cachent parfois très profond en moi."

Croquer l’orange

croquer lorange 0 2

Patrick JOQUEL, Illustrations de Johan Troïanowski

"Chaque poème propose un paysage, un moment. De l’espace et du temps. Une émotion aussi. Dans cet espace et dans ce temps, il y a l’humanité. Et dans cette humanité, il y a moi. L’auteur des poèmes. Il y a toi. Le lecteur. Deux êtres uniques. Fragiles. Un peu perdus dans tout cet immense… Deux êtres qui se rencontrent grâce aux mots. Et qui se rencontrent autour de ce qui est essentiel : notre humanité ; notre présence au monde."

Terrasse le dragon

dragon 0

Jean-Louis TROIANOWSKI, Illustrations de Guth JOLY

"La poésie est une lecture nécessaire mais sûrement improbable du monde ; une façon de lui dire : "quelle que soit l’image que tu me proposes, je serai capable de conjuguer par tous les temps les verbes voir, sentir, toucher, goûter, écouter..."

Fables à lire et à pâlir

fable a lire 0

Jacqueline HELD, Illustrations de Johan TROÏANOWSKI

"Proche par son thème du conte et de la nouvelle, mais s’apparentant par son écriture au poème, la fable telle que nous la connaissons depuis La Fontaine et Florian peut se définir comme un récit le plus souvent en vers destiné à mettre en lumière une façon idéale de se comporter. (…) A l’opposé du cliché, des expressions rebattues, la poésie véritable est d’abord et toujours invention, donc transgression du langage."

A l’ombre de mes mots

ombre mots 0

Jean-Louis TROÏANOWSKI, peintures de B BONHOMME

"Partager l’émotion avant qu’elle me submerge, maîtriser sa résonnance pour que n’éclate ma tête de verre, en prolonger l’écho pour que chacun s’y abreuve et peigne les possibles /et puis attendre / le frémissement de l’encre / l’abondance des mots / la frénésie des sons / partir à l’aventure de la vie quotidienne, d’une rencontre, d’un chant, d’une couleur, d’un sourire, de l’aube…"

Un petit feu de rêve

petit-feu-de-reve-0

Jacqueline SAINT-JEAN, illustrations de Christian PIERONI

"Mille et une définitions existent. Chacune est une sorte de filet, mais la poésie s’échappe entre les mailles, toujours nouvelle, toujours changeante. (…) C’est une façon de voir, de sentir, d’exister, de rêver le monde et l’aventure humaine, à travers une langue à soi, où parle notre voix secrète."

Petites histoires de la mer

petites histoires mer 0

Jean-Max TIXIER, Illustrations d’Adeline LORTHIOS

"Il faut s’ouvrir au monde, être curieux, être capable de porter chaque jour sur le monde un regard neuf. Et, comme on n’arrive jamais tout de suite à un bon résultat, s’armer de patience, travailler, faire des brouillons, déchirer. Il faut savoir se critiquer, comparer son travail à celui des autres. La poésie est une école d’exigence qui repose sur une grande discipline personnelle. Mais quelle joie est au bout du chemin !"

Poemios au vent méchant

poemios au vent mechant 0

Jean SICCARDI, Illustrations de Guth JOLY
Jean SICCARDI :

"Définir la poésie est pratiquement impossible mais, si je dois le faire, je dirai que c’est une suite de mots qui se "rapprochent" le plus près possible de l’image pour faire vivre une émotion, un sentiment."

Guth JOLY :

"La poésie, pour moi, c’est un cri ; un cri qui correspond à la vie, à un moment souvent très fort de bonheur ou de malheur que l’on va écrire très juste et très fort."

Voyages d’hirondelles

voyages d hirondelles 0

Michel COSEM, illustrations de Christian VERDUN

« Je n’aime pas dans la poésie pour les jeunes la tendance selon laquelle il faut que les poèmes riment. J’ai une autre idée de la poésie et je pense à mes lecteurs comme à de vrais lecteurs chez qui mes mots, mes phrases, éveilleront des images ou des rêves. Je ne fais pas de différence entre un jeune lecteur et un lecteur adulte (…). Mais je sais, pour les rencontrer souvent, que les jeunes lecteurs peuvent avoir des difficultés de vocabulaire. C’est pour cela que je cherche à avoir une écriture simple, pour dire des choses qui ne le sont pas nécessairement. » p41