Accueil : Usages du numérique éducatif
Accueil >> Accompagnement des usages, RUPN >> L’activité...

article L’activité des "Référents pour les Usages Pédagogiques Numériques" 2nd degré     -    publié le 30/08/2016    mis à jour le 16/09/2016

Enquête auprès des RUPN de l’académie

1 2 3 

Un questionnaire a été adressé en juin 2016 aux 430 référents pour les usages pédagogiques numériques des collèges, lycées et EREA de l’académie.1 222 RUPN y ont répondu, soit un taux de réponse de 51,6 %.

L’objectif est de fournir un outil de réflexion et de communication :

  • faciliter la rédaction par le RUPN d’un compte-rendu d’activités et d’un retour réflexif sur l’année écoulée ;
  • percevoir le ressenti des RUPN par rapport à leurs missions, en particulier quand ils débutent dans la fonction ;
  • recueillir leurs suggestions, afin d’améliorer dans la mesure du possible l’assistance et l’accompagnement.

Les questions suggèrent des activités possibles pour mettre en œuvre cette fonction d’intérêt collectif. De nombreux espaces d’expression libre permettent d’ajouter d’autres modalités d’action (voir ci-joint le questionnaire vierge et les réponses détaillées).

Entre enseignants

• Des activités incluant encore beaucoup d’administration

90 % des répondants veillent à la bonne diffusion auprès des enseignants des informations sur le numérique, 85% aident à la prise en compte de leurs besoins de formation (notamment en proposant des petits modules de formation, sur le temps de pause méridienne ou lors d’un temps dédié), 82% estiment accompagner leurs collègues dans les usages du numérique, par des documents ou par leur présence. 78% aident au pilotage des TICE dans l’établissement.

Mais ils sont moins nombreux à trouver le temps ou la méthode pour faire émerger des projets pédagogiques incluant l’usage du numérique.

72% ont exercé des missions considérées comme "annexes à leur fonction principale" dans la lettre de mission : l’administration d’outils nécessaires à la communauté (outil de gestion de ressources, de gestion des ateliers de l’accompagnement personnalisé, Environnement Numérique de Travail de l’établissement, applications de suivi des compétences...), voire dans certains établissements du réseau pédagogique et d’applications de vie scolaire (cahier de textes, suivi des notes...), fait souvent partie de leurs activités.
Certaines tâches d’administration sont maintenant faites par la collectivité territoriale (par exemple la mise à jour des navigateurs ou l’installation de logiciels) ou par le rectorat (ex la mise à jour des utilisateurs de l’ENT là où il est déployé) mais d’autres sont venues s’ajouter, telles que le paramétrage des ENT ou la gestion des services en ligne qui leur est parfois déléguée. Ces activités sont faites en collaboration avec des techniciens mais peuvent prendre le pas sur les missions d’impulsion de l’usage pédagogique du numérique quand les techniciens mis à disposition par les collectivités ne sont pas régulièrement présents dans l’établissement.

• Une transformation des méthodes d’assistance technique à accompagner

La nécessaire réorganisation des services d’assistance technique se matérialise par une présence moins régulière des techniciens dans l’établissement, en principe compensée par une plus grande capacité d’intervention (en terme d’outils permettant la résolution de problèmes à distance et de répartition des tâches). Les personnels doivent s’habituer à rédiger des tickets d’assistance, qui permettent un suivi plus précis (de diriger les demandes vers un spécialiste et d’améliorer la réactivité). Cette évolution n’est pas toujours facile à admettre, et implique un accompagnement par les RUPN, qui servent parfois de médiateurs entre les enseignant.e.s et les technicien.ne.s.

Plusieurs répondants rappellent que si le matériel et les réseaux ne fonctionnent pas bien il est bien difficile d’impulser des pratiques nouvelles, et que les moyens d’assistance ne sont pas toujours suffisants au regard de la taille de l’établissement. Par ailleurs la gestion des tickets est encore perfectible.
Le renouvellement du matériel est également parfois insuffisant pour permettre d’utiliser sereinement le numérique.
On peut noter en revanche que la question du débit internet est moins évoqué comme souci bloquant, même si la bande passante reste insuffisante dans certains établissements.

20 % des répondants ont indiqué qu’il n’y avait pas d’heures régulières dans leur établissement d’intervention de techniciens.

-> page suivante : Rassembler les conditions permettant l’évolution vers une pédagogie adaptée à l’ère du numérique, former et encourager les élèves, des demandes d’échanges et de formation.

(1) Ce questionnaire est adressé aux RUPN chaque année depuis 2012. Voir les synthèses ci-dessous.

« Précédente  1 2 3  Suivante » Sur une seule page
- Documents joints

L’enquête menée en juin 2016 (les questions).

Réponses année 2015 2016

Réponses année 2013/2014

Réponses 2012 2013

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex