Accueil : Sciences de l'ingénieur - Enseignements technologiques et STI2D

article Construire un dispositif de veille     -    publié le 22/09/2010    mis à jour le 23/09/2010

La mise en place d’un dispositif de veille peut se décrire en trois étapes :

  • 1. l’identification des sources d’information (sourcing) ;
  • 2. la sélection et la validation des sources identifiées ;
  • 3. la surveillance régulière des sources validées.

• 1. Identification des sources

Le sourcing consiste à identifier les sources qui produiront régulièrement de l’information sur le sujet qui nous intéresse. 
Plusieurs méthodes sont possibles pour recenser les sources d’information. Dans le cas d’un dispositif de veille reposant sur Internet, on peut en citer trois :
- trouver les sites portails, sites consacrés à un secteur d’activité (les liens proposés à la fin des articles de Wikipedia permettent souvent d’accéder à des portails thématiques) ;
- trouver des sites identiques à une source déjà connue (avec la fonction related (pages similaires) de Google, par exemple) ;
- trouver les listes de liens déjà constituées (en ajoutant le mot-clé "favoris" ou "bookmarks" ou "liens utiles" à votre requête dans un moteur de recherche).

• 2. Sélection et validation des sources

Une fois que l’on dispose d’une liste de sites potentiels, il faut sélectionner les plus fiables d’entre eux. Christophe Asselin propose1 un filtre en trois questions :

  • la source offre-t-elle un contenu susceptible de générer des alertes ?
  • la source offre-t-elle un contenu régulièrement mis à jour ?
  • par qui est éditée la source ? On peut essayer de vérifier l’identité de l’éditeur grâce à des services comme www.domaintools.com ou www.allwhois.com.
Surveiller une source web

• 3. Surveillance des sources

Il existe deux solutions pour surveiller une page web : 
- surveiller par monitoring les modifications à l’aide d’un outil adapté qui alerte par courriel, comme Update Scanner (extension de Firefox) ou Watchthatpage (service en ligne) ;
- capturer le flux RSS à l’aide d’un agrégateur, comme RSSbandit (logiciel) ou Google Reader (service en ligne).
Les solutions évoquées ici sont toutes gratuites.

Pour en savoir plus : le blog outils froids de Christophe Deschamps

(1) Christophe Asselin, Recherche d’information versus Veille, 2005

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex