Accueil : Travaux Personnels Encadrés
Accueil >> Outils d'évaluation >> L’évaluatio...

article L’évaluation dans l’académie     -    publié le 16/01/2008    mis à jour le 12/12/2011

• Fiche d’évaluation

Il s’agit de la procédure qui a été adoptée pour évaluer les travaux des élèves de terminale, dans tous les lycées de l’académie. Ce document consiste en une grille d’évaluation continue des T.P.E. (un fichier excel générant automatiquement les grilles d’évaluation de tous les élèves d’une classe, après avoir rempli ou copié les noms et prénoms de n’importe quel fichier d’élèves). Cet outil a été élaboré, à la suite des stages de préparation aux TPE, par une équipe d’enseignants du lycée Valin de La Rochelle (17). Il est disponible sur le site des Sciences physiques, qui présente également une synthèse du dispositif de formation des enseignants.

• L’évaluation critériée

  • grille d’évaluation mise au point au lycée Bellevue de Saintes (17) ; elle prend en compte tous les niveaux d’activité concernés :
    • évaluation du dossier (aspects comportementaux, recherche documentaire, production concrète, maîtrise de la communication écrite)
    • évaluation de la synthèse (oral)

Télécharger le document (fichier rtf, 60,5 Ko)

On peut, peut-être, regretter que des indicateurs des aspects comportementaux et de la démarche n’aient pas été identifiés

Note : L’ensemble de cette réflexion a été mené en 2000-2001.

• L’évaluation formative requise par les TPE

L’évaluation dans les TPE doit être envisagée en fonction des objectifs donnés pour les élèves. Rappelons-les : des savoir-être, des savoir-faire, des savoirs. Les élèves atteindront ces objectifs en accomplissant un certain nombre de tâches et en suivant une certaine démarche.

Nous pouvons lister les caractéristiques de ces tâches dans une grille critériée, établie avec les élèves pour qu’ils aient le plus possible une représentation claire de la tâche à accomplir. Toutes procédures qui renvoient à une évaluation critériée.

Si les élèves ont participé à l’établissement de la grille, ils pourront s’autoréguler et se trouveront, de fait en situation d’auto-évaluation.

Ces régulations personnelles font partie à part entière de la démarche vers plus d’autonomie intellectuelle dans la réalisation du travail. Elles auront toute leur place dans le carnet de bord qui permettra aux enseignants de suivre l’évolution du travail de l’élève.

L’année est longue, la concrétisation effective de la tâche lointaine. C’est pourquoi il semble tout indiqué de fractionner les efforts des élèves en objectifs intermédiaires à atteindre. EX. : liste de mots clés, dégagement de la problématique, début de bibliographie, notes de lecture, maquette de production…

L’ensemble de ce dispositif d’évaluation relève de l’évaluation formative qui aide périodiquement l’élève à se mettre au clair sur ce qu’il a fait et sur l’étendue du chemin qui lui reste à parcourir. L’évaluation sommative interviendra en fin d’année en réunissant dans une note ou dans une estimation qui reste à définir, l’ensemble pondéré des évaluations intermédiaires, à quoi s’ajoute l’évaluation de l’oral. Ces pondérations et ce dispositif d’évaluation devront être mis au point entre tous les partenaires – les deux enseignants, le documentaliste (s’il y consent)- dans une formule de co-évaluation.

Il s’agit d’un ensemble exactement contraire à une évaluation sanction qui juge brutalement du produit final. Il repose sur la transparence la plus grande vis-à-vis de l’élève, sur sa responsabilisation et ses possibilités de progrès dans les apprentissages.

Maryvonne Courtecuisse,
IUFM, Poitou-Charentes, juin 2000

- Document joint
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex