Accueil : Théâtre

article Situer Eschyle entre mythe et histoire     -    publié le 08/07/2010

Invention de la tragédie, invention de la démocratie

1 2 

• I. Eschyle : naissance de la tragédie, naissance de la démocratie

Premier poète tragique, référence fondatrice pour toute notre histoire, Eschyle (525-455) est acteur de son temps, le Vème siècle d’Athènes : il intervient dans un moment essentiel de l’histoire et de la civilisation grecques, le « siècle de Périclès », les cinquante ans qui séparent deux guerres décisives et qui voient Athènes inventer une démocratie.

- La fin des guerres Médiques1

Une guerre « mondiale » qui fédère les cités grecques face à la menace perse et débouche sur une double victoire, qui assure la paix, sauve l’indépendance des cités ; lue comme une victoire de la civilisation face à la barbarie, elle débouchera sur l’établissement de l’Empire d’Athènes, la ligue de Délos.

- La naissance de la démocratie

La crise de la société et du modèle aristocratique - héritage du modèle royal dynastique de la Grèce Mycénienne qui inspire les mythes homériques2 - débouche sur une réforme des institutions et l’invention d’une démocratie directe .
L’Aéropage - conseil aristocratique, composé d’anciens Archontes - se voit dessaisi de la plupart de ses fonctions et prérogatives, transférées à des institutions démocratiques et populaires :

  1. La boulè , conseil des cinq cents, contrôle la politique extérieure, les finances, nomme et juge les magistrats.
  2. l’Assemblée du peuple (ekklésia)
  3. Un tribunal populaire l’héliée qui rassemble 6000 juges tirés au sort

Mais l’Aréopage conserve le droit de juger les « crimes de sang », meurtres prémédités, incendies, empoisonnement : on voit le rapport avec l’Orestie qui s’achève sur l’institution de l’Aréopage.

La naissance de la tragédie coïncide donc avec ce moment historique où se s’instaurent et se débattent :

- La démocratie et la justice démocratique : comment penser l’une sans l’autre ?

- La souveraineté de l’État Cité et son empire : pas d’État sans alliance politique et économique.

 

- Page suivante : "La relecture mythique"

(1) Eschyle a participé aux deux batailles, de Marathon en - 490 et de Salamine en – 480 : il fait jouer Les Perses en – 472

(2) cf. cours : des héros et des mythes

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex