Accueil : Théâtre

article Initiation au projet scénographique     -    publié le 23/03/2009

Bilan d’un stage de scénographie

1 2 3 4 5 6 7 8 

• La scénographie au cœur de l’enseignement du théâtre

Il n’est peut-être pas inutile de rappeler pourquoi cette "écriture dans un espace à trois dimensions"1, dont les révolutions ont accompagné celles de la mise en scène au XXème siècle, est une part essentielle de l’enseignement du théâtre en option, une fois dégagée d’une fonction arbitrairement ornementale ou purement illustrative :

  • Elle est un acte créatif intrinsèque qui initie et accompagne la création de la mise en scène et de l’acteur ;
  • Toujours concrète : qu’il s’agisse de construire une proposition de plateau, une maquette ou un schéma, elle oblige à quitter le fantasme de l’espace fictionnel pour proposer une réalité scénique et plastique en trois dimensions (en quatre en ajoutant le temps ) ;
  • Elle est chargée de l’intelligence sensible d’une œuvre et du théâtre, au cœur du système de signes de la représentation.

L’enseignement en croise les voies d’approche :

  • Angle incontournable de la réception de spectacle, qui cultive la rigueur de l’observation et l’acuité du questionnement, et aide à repérer, par cohérence ou décalage, les autres partis pris.
  • Souci constant pour la pratique de plateau, comme culture du décentrement qui rappelle que toute proposition scénographique – même techniquement limitée – par ses possibilités et ses contraintes, est un appui à la création de l’acteur et de la mise en scène et s’inscrit à la fois dans une réalité scénique, un projet créatif et une certaine idée du théâtre.
  • Elle devient un enjeu propre du travail écrit en option de spécialité : les épreuves du Bac peuvent demander de définir ( devoir de type I ) ou d’analyser (devoir de type II ) les principes d’un projet scénographique.

Comme dans le cadre de ces épreuves, la communication du projet ne peut se faire qu’en deux dimensions, on ne saurait trop conseiller de s’exercer à vérifier ses intuitions par la réalisation de maquettes, qui constitue toujours une première mise à l’épreuve de l’intérêt et de la cohérence théâtrale d’un projet.

C’est pourquoi nous présentons ici le compte rendu d’un stage d’initiation à la scénographie avec pour objectif la création de maquettes, stage que nous avons pu mettre en place en octobre 2007 : après un mois d’approche dramaturgique de trois des cinq œuvres au programme cette année-là, le groupe des élèves de terminale en option de spécialité théâtre au LISA s’est retrouvé en position d’invention sous la direction précieuse d’un scénographe professionnel : ce stage a été animé par Jack Percher, scénographe et metteur en scène, qui est également intervenu lors de la mise en jeu des Pièces de guerre d’Edward Bond au mois de Mars 2008. Ce bilan est construit à partir d’extraits des journaux de bord des élèves : soit sous forme de synthèse soit sous forme de regards croisés.

(1) cf Le dictionnaire du Théâtre de Patrice Pavis aux Editions Sociales

« Précédente  1 2 3 4 5 6 7 8  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex