Accueil : Théâtre

article Tenir son journal de bord     -    publié le 23/02/2009    mis à jour le 24/02/2009

Conseils aux élèves sur la méthode et les enjeux du journal de bord

1 2 3 

Bien qu’il ne soit pas évalué en tant que tel au BAC, le journal de bord de l’élève reste une pièce essentielle, particulièrement individualisée, de l’épreuve : la charte académique, que nous vous invitons à consulter, en précise les impératifs et l’esprit. Parmi d’autres dimensions, nous privilégierons ici un de ses objectifs principaux : le compte rendu de la pratique. En effet cette discipline réflexive est exemplaire de la dialectique entre théorie et pratique propre à l’enseignement du théâtre en option.

Dans notre établissement, nous l’encourageons comme pratique personnelle dès la seconde, car elle s’avère particulièrement formatrice et ses bénéfices sont appréciables à court ou à long terme, tant à l’écrit sur la maîtrise des outils d’appréciation et sur la qualité de l’expression qu’en pratique, sur l’écoute, l’intelligence du plateau et l’autonomie créative.
Avant d’en illustrer la démarche par quelques exemples, voici quelques conseils pédagogiques donnés à nos élèves pour en motiver et orienter la pratique.

• Quelle méthode ?

- Les étapes

Présentée sous sa forme la plus simplifiée, la démarche du journal de bord peut heureusement tenir en trois mot en trois mots : Quoi ? Comment ? Pourquoi ?

  • Situer rapidement le travail : quel espace proposé ? quelle étape dans une séquence ? quel groupe est impliqué ? quel type de travail ( exercices ou essais de mise en scène )
  • Observer : Rappeler avec rigueur les consignes : qu’est-ce qui a été demandé ? attention aux nuances ! Puis décrire avec précision, sensibilité - et humour si vous voulez - les événements plateau : que s’est-il passé à titre collectif ou individuel ?
  • Analyser (essayer !) l’action scénique1 : obstacles, ratages, qualité des tensions ou des surprises ; évolutions éclair ; notez la reformulation des consignes et leur effet sur les relances : qualité de l’écoute, de l’énergie, de la créativité du groupe, de la lisibilité des signes … et le ressenti individuel et collectif , en position de participant ou de spectateur, bref l’émotion
    - Dégager le bilan analytique du professeur ou de l’intervenant : impératif sur les essais plateau !
  • Conclure sur ce que vous avez appris sur le théâtre : enjeux des exercices ou de la séance ? Intérêt des formules glanées au cours de la séance ? Pédagogie des essais de mise en scène : qu’avez-vous appris sur quels aspects de la mise en scène ? sur une démarche de création ? Comme le carnet de bord est une œuvre annuelle, il peut être intéressant de compléter a posteriori cet espace de conclusion par des éclairages ou des rapprochements inattendus.

- Conseils de rédaction

Il ne s’agit ni de juger le travail de vos camarades (laissez ce soin aux intervenants ou aux professeurs : d’ailleurs on apprend autant des échecs ) ; ni de s’abandonner à un commentaire psychologique : vous analysez votre ressenti d’acteur pas de personne. Attention à ne pas se laisser piéger dans une narration factuelle.

La rédaction doit être précise : il s’agit de communiquer une expérience à quelqu’un qui ne l’aurait pas partagée ( au niveau du BAC le lecteur sera totalement extérieur ) ; au demeurant, même parmi ceux qui l’ont partagée, personne n’aura observé exactement la même chose…

C’est pourquoi elle peut être concise, mais avant tout efficace : n’hésitez pas à vous appuyer sur tous les supports utiles à votre portée : croquis, schémas, dessins (même maladroits ), photos commentées, montages … ; attention à éviter toute illustration ou décoration gratuite cependant.
Elle doit s’efforcer d’être la plus personnelle possible, surtout dans les parties de commentaires : ressenti, réflexions, rapprochements … et d’abord par le style choisi de même que par la mise en page et la mise en images.

Si vous y consacrez des efforts réguliers, vous verrez que votre journal de bord deviendra votre création et que vous en viendrez à le faire et à le remanier avec plaisir (demandez aux anciens). Et vous constaterez rapidement que sa pratique rigoureuse vous arme d’une méthode d’observation critique qui vous fera progresser sur le plateau comme à l’écrit. Il est indispensable au BAC : vous pouvez vous en assurer en téléchargeant ci-dessous la charte du BAC.

un document charte d’organisation des épreuves (PDF de 126 ko)

L’épreuve orale de théâtre au baccalauréat

Conseils pratiques : si vous craignez de vous laisser dépasser, il est important de prendre des notes et des croquis à chaud pendant ou juste après une séance pour ne rien perdre de la précision et de la richesse de votre écoute, quitte à reformuler régulièrement ces notes de travail de façon à les rendre lisibles. Vous pouvez présenter le journal de bord sous forme manuscrite ou informatisée : les deux formules ont leurs attraits ; de toutes façons laisser de l’espace pour le lecteur et des ajouts ultérieurs.

(1) attention à ne pas limiter la notion ; au théâtre, parler, se taire, attendre regarder sont des actions

« Précédente  1 2 3  Suivante » Sur une seule page
Agrandir
• Dans la même rubrique
un article Tenir son journal de bord
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex