Des organes génitaux en pâte à modeler publié le 12/09/2019

Procréation et sexualité humaine / Seconde générale

12

Analyse de pratique et productions d’élèves

Un seul essai a été tenté, avec une belle motivation constatée, quelque soit le niveau des groupes. Il aurait certes fallu reproduire la tentative avec la vidéo épurée, mais n’ayant qu’une seule classe de seconde, cela sera fait en 2020.
L’article n’est donc pédagogiquement pas abouti, il sera complété ultérieurement, mais la faisabilité de l’activité me semble accessible et dans l’optique des nouveaux programmes, le support vidéo peut s’avérer utile.

Je ne doute pas obtenir, l’année prochaine, une grande diversité dans les productions, compte tenu de celle constatée avec comme support la vidéo contenant toutes les réponses ! Manifestement, ils ne "voient" pas la même chose...
 Si les positions sont correctes, les connexions entre organes sont souvent oubliées (surtout pour les organes masculins)
 Certains élèves appliqués sortent un peu de la consigne et représentent l’appareil urinaire.
 Quelques légendes importantes sont oubliées.
 On constate une disparité importante dans le soin, la lisibilité, la qualité des légendes et des titres.

Activité complémentaire

  • Durant la séance d’1h30, les élèves répartis en binômes, devaient également gérer deux observations microscopiques avec recherche de spermatozoïdes et de "quelque chose" pouvant ressembler à des ovules. Des lames du commerce étaient mises à disposition au bureau (coupes transversales de testicules de rat ou d’ovaire de lapine). Les élèves sont autonomes dans l’organisation des 3 tâches à effectuer mais la priorité est de terminer le modelage des organes génitaux pour les deux sexes. Pour les aider, une photo de spermatozoïdes fécondant un ovule était vidéo-projetée. La pertinence de l’observation était évaluée en direct, quand les élèves appellent l’enseignant pour valider leur manipulation.
  • En toute fin de séance, un QCM sur socrative (nécessite une connexion internet via tablette ou portable) est proposé à tous les élèves qui répondent individuellement. L’objectif est double :
    • Vérifier s’ils ont repéré les similitudes mais aussi les différences avec les organes sexuels humains (des schémas d’organes génitaux de la femme et de l’homme accompagnent le questionnement ciblé).
    • Repérer le niveau de connaissances sur le rôle de chaque organe, dans l’optique du cours suivant (situation initiale)

Améliorations possibles

  • Compte-tenu du nombre important de structures anatomiques présentées dans la vidéo, il serait peut-être utile d’amener les élèves à se concentrer sur les seuls repères essentiels à la compréhension de l’organisation fonctionnelle de l’appareil génital : gonades, voies génitales et organes génitaux externes.
    On pourrait donc imposer un maximum de 3 couleurs au choix : une pour chaque type de structure... Ceci les aiderait à repérer les similitudes et les différences sur lesquelles ils seront les interrogés ensuite (entre mâles et femelles d’une part et entre différents mammifères d’autre part).
  • Le document complémentaire à la vidéo pourrait être un écrit présentant les différentes parties de l’appareil génital et décrivant le devenir des gamètes chez les deux sexes. Un point de vérification de la compréhension du modèle réalisé pourrait être la proposition de préparations microscopiques de différents organes (y compris hors appareil génital) que les élèves auraient à sélectionner pour rechercher les gamètes ou plus précisément leur site de production.