Responsabilité de l'Homme face au réchauffement climatique publié le 25/06/2011  - mis à jour le 24/06/2017

Effet de serre - Seconde - Tâche complexe

Mise en œuvre de l’activité

Les élèves doivent répondre à la question suivante :
L’Homme doit-il limiter les émissions de CO2 dans l’atmosphère ? et proposer un argumentaire en s’appuyant sur :

  • leurs connaissances,
  • les résultats/critiques de 2 expériences (combustion du charbon + modélisation effet de serre),
  • le traitement des données du carottage de Vostok,
  • les 3 documents disponibles.

Le format du compte rendu est laissé libre (manuscrit ou numérique) mais on impose au moins un schéma légendé si le format papier est choisi. De plus les résultats des expériences doivent être clairement exprimés.

Expérience de combustion du charbon

mise en évidence du dégagement de CO2 par le rouge de crésol

L’expérience est réalisée au bureau en 2 temps :

  • 1ère étape, après avoir placé de la sciure de bois dans l’un des Erlens et de la poudre de charbon dans l’autre, les deux becs électriques sont allumés. Rapidement, la sciure de bois libère du gaz. Moins de 5 minutes plus tard, de la buée s’est formée et le bullage dans le rouge de crésol le fait virer au jaune..."rien" ne se passe à priori côté charbon... L’expérience est arrêtée.
  • 2ème étape : deux nouveaux Erlens sont posés sur les becs déjà chauds (il n’ont pas été éteints). Très rapidement, les deux matières libèrent du gaz. Cette fois ci, c’est le charbon qui fait virer le rouge de crésol au jaune en premier. L’expérience est arrêtée...avant que le bois ne fasse lui aussi virer le rouge de crésol.

Les deux résultats sont donc contradictoires, dans un premier temps, le charbon ne semble pas libérer du CO2 (ce qui va à l’encontre de leur connaissances), puis c’est le bois qui semble ne plus "contenir" de CO2...
L’objectif est de faire prendre conscience qu’il ne faut pas dissocier un résultat des conditions d’expériences qui ont permis de l’obtenir. Le doute sur la conclusion est nécessaire pour révéler l’esprit critique. Une expérience non ambiguë n’apporterait ici pas beaucoup plus qu’un simple document dans la tâche complexe.