Accueil : Sciences de la vie et de la Terre

article Expériences de tranfert d’immunité par le sérum     -    publié le 06/02/2009

Quand le virtuel vient au secours des souris

1 2 

Situation de l’activité dans le programme : Classe de 3ème : Risque infectieux et protection de l’organisme

Objectifs cognitifs : Il existe une réponse immunitaire sans contact cellulaire qui fait intervenir les anticorps, elle est spécifique à un antigène.

Objectif méthodologique : Rendre l’élève acteur devant une situation de recherche : émettre des hypothèses, proposer des protocoles expérimentaux, réaliser les expériences et en tirer des conclusions.

Ce qui a été vu avant : Différents types de microbes ; contamination ; infection ; moyen de les éviter par des règles d’hygiène, des produits antiseptiques ou les antibiotiques ; phagocytose.

Problématique : Certaines fois la phagocytose pourtant très efficace ne suffit pas, et certaines maladies comme la diphtérie peuvent entraîner la mort de milliers d’individus (plus de 10 000 enfants par an en France à la fin du 19ème siècle). Certains individus sont néanmoins résistant à ces maladies, comment faire pour transférer leur immunité aux autres ?

• Matériel :

  • le logiciel :
    • un document Immunité (Flash de 54.7 ko)

      Lire dans un lecteur Flash à jour

    • un document Immunité (Zip de 879.1 ko)

      Exécutable compressé

  • des postes informatiques :
    • soit reliés à Internet,
    • soit reliés au réseau pour trouver le logiciel placé dessus,
    • soit avec le logiciel placé sur chaque poste.

• Déroulement de la séance :

Le logiciel se compose de 3 volets :

  • une introduction sur le contexte historique des découvertes sur les propriétés des anticorps et liste des actions possibles par chaque bouton.
  • une salle d’expérience avec autant de souris que nécessaire, un flacon de toxine tétanique une centrifugeuse pour isoler le sérum une seringue et une horloge à faire passer le temps. Avec la seringue, les élèves peuvent prélever du sang, le réintroduire dans n’importe quel autre souris (qui mourra pour des problèmes de compatibilité sanguine sauf en cas d’auto-transfusion) ou dans le tube vide de la centrifugeuse pour en extraire le sérum. Lui même est alors injectable à toutes les souris.
  • une seconde salle d’expérience avec les mêmes éléments et un flacon de toxine diphtérique en plus pour voir la spécificité du sérum vis à vis de sa toxine.
Immunité (Flash de 54.7 ko)

Lire dans un lecteur Flash à jour

« Précédente  1 2  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex