Accueil : Sciences de la vie et de la Terre

article Nouvelle classification du vivant : une autre matérialisation     -    publié le 02/01/2009    mis à jour le 14/01/2009

1 2 3 4 

Préambule : Cette présentation vient proposer une autre matérialisation de la nouvelle classification du vivant mais reprend les mêmes idées que celles, fort bien détaillées, présentées par Samuel REMERAND sur ce même site.
Voir La nouvelle classification du vivant par S. REMERAND.

• Situation de l’activité dans le programme

Classe de sixième, partie transversale : Diversité, parentés et unité des êtres vivants

Notions :

  • Des critères définis par les scientifiques permettent de situer les êtres vivants d’espèces différentes dans la classification actuelle.
  • Les êtres vivants sont classés en groupes emboités définis uniquement à partir de critères qu’ils possèdent en commun.

• Place de l’activité dans la progression

- Ce qui a été fait avant

L’étude de l’environnement a été réalisée et avec elle la diversité des êtres vivants rencontrées dans le milieu proche. On a ainsi pu construire la notion d’espèce basée sur les ressemblances physiques, sur la capacité à se reproduire et à avoir une descendance féconde à partir d’exemples d’animaux et de végétaux.

- Les objectifs de savoir

Les êtres vivants sont définis par rapport aux caractères (ou attributs) qu’ils possèdent et non par rapport à ceux qu’ils possèdent ou non comme on a pu le voir avec les clés de détermination pour nommer les espèces découvertes dans notre environnement proche. Les clés de détermination ne sont que des outils mais ne rendent compte d’aucune réalité biologique de liens de parenté.
_*A partir de la collection récoltée et/ou observée, dont on a listé pour chaque espèce des caractères, on classe les différents êtres vivants c’est-à-dire que l’on crée des regroupements sur la base d’un caractère commun afin de former des ensembles qui racontent une histoire présentant une réalité biologique. C’est mettre une hiérarchie dans l’ordre des caractères afin de créer des groupes emboîtés.

- Les objectifs de savoir-faire

  • Observer et décrire une espèce par les caractères qu’elle possède ( I/C )
  • Réaliser la construction des ensembles emboîtés ( I/Ra/C )
  • Déterminer des liens de parenté ( groupes les plus proches ou, au contraire, les plus éloignés ) et ainsi comprendre et expliquer la signification biologique de ces ensembles emboîtés ( I/Ra )
  • Items du B2i
« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
- Documents joints
un document Emboîtement et arbre (Word de 26.5 ko)
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex