Comparatif : quel(s) outil(s) numérique(s) d'apprentissage choisir ? publié le 24/06/2020  - mis à jour le 07/09/2020

Les outils numériques et plateformes d'apprentissage en ligne au service de l'enseignement

Dans la jungle des outils numériques, il n’est pas toujours aisé de trouver le produit adapté à ses besoins. Et comme chaque outil nécessite un temps de prise en main plus ou moins long, il vaut mieux faire un choix éclairé plutôt que de faire confiance au hasard. C’est pourquoi nous vous proposons ce comparatif, loin d’être exhaustif, mais qui s’appuie sur une expérience réelle de chaque outil en classe.

Nous avons testé plusieurs plateformes :

  • 6 exerciseurs interactifs (H5P, La Quizinière, Quizizz, Socrative, Plickers et Kahoot),
  • une plateforme de présentation d’animations (Genially)
  • un outil de sondage (LimeSurvey).

Le choix de l’exerciseur peut s’avérer difficile tant l’offre semble importante. On se rend compte néanmoins à l’usage qu’ils ont chacun leurs spécificités. Certains se prêtent mieux à une utilisation en dehors de la classe en autoévaluation car ils autorisent les indices et les feedbacks, très utiles pour aider les élèves à comprendre leurs erreurs (H5P par exemple). D’autres semblent plus intéressants à utiliser en classe (Quizizz notamment). Ils sont donc parfois plus complémentaires que concurrents, ce qui ne facilite pas le choix.

S’il ne fallait en garder qu’un, notre choix se porterait sur H5P, même si la prise en main n’est pas des plus intuitives. C’est en effet le plus complet, que ce soit dans la variété des exercices qu’il propose ou dans le paramétrage des activités.

Une remarque importante : aucun des produits que nous avons testés ne nécessite d’inscription des élèves. Seul l’enseignant doit posséder un compte, ce qui rend possible la conformité RGPD. Tous sont totalement gratuits ou ont une version gratuite.

La suite de cet article vous permettra de vous faire une idée plus précise des avantages et inconvénients de chacun d’entre eux. Bonne lecture !

h5p-2

H5P : l’exerciseur open-source intégré à Moodle

Ce qu’on peut faire avec H5P

H5P est de loin l’exerciseur le plus complet. Il permet de créer une très grande variété d’activités : des questions à choix multiples, des textes à trous, des glisser-déposer, des vidéos interactives avec QCM intégrés, des diaporamas enrichis, des cartes de dialogue... soit une trentaine d’exercices différents ! Le paramétrage des activités est aussi d’une grande richesse. On peut par exemple ajouter des indices pour chaque question et des feedbacks pour chaque réponse.

Il est possible de créer des activités avec l’exerciseur H5P de deux manières : soit en se connectant au site (voir lien ci-dessous) en créant un compte gratuit, soit en passant par le Moodle de l’ENT académique (authentification par identifiant mot de passe académiques). H5P est en effet intégré dans l’application Moodle de Lycée Connecté. On peut donc directement créer des activités à partir de l’ENT, ce qui est particulièrement intéressant pour suivre les résultats des élèves. De plus, le mode d’emploi d’H5P est en français lorsque l’on passe par Moodle, alors qu’il est en anglais sur le site H5P.org.

 Pour en savoir plus sur moodle
 Accéder à H5P

Ce qu’on aime

  • La richesse des activités proposées
  • La possibilité de créer des vidéos interactives : en chapitrant la vidéo, en insérant des images, des indications écrites, des liens et en intégrant des questions.
  • La possibilité de donner des indices aux élèves pour répondre aux questions.
  • La possibilité d’ajouter des feedbacks pour chaque réponse, ce qui permet aux élèves de comprendre leurs erreurs (c’est donc un véritable outil d’autoformation contrairement à Quizizz par exemple).
  • La possibilité de pondérer très précisément chaque question dans la note finale, et même chaque réponse juste lorsqu’il y en a plusieurs.
  • Le fait que l’exerciseur soit intégré au Moodle sur l’ENT académique
  • La facilité pour mutualiser les exercices (le partage se fait par téléchargement d’un fichier que l’on peut ensuite intégrer dans H5P).
  • La possibilité de suivre le score des élèves aux exercices proposés dans l’onglet "Notes" de Moodle.
  • Le fait que ce soit une plateforme libre, entièrement gratuite et open-source, ce qui est rare dans ce domaine !
  • Le fait qu’H5P soit aussi proposé dans les blogs pédagogiques et le Moodle académique.
  • La compatibilité avec les appareils mobiles
  • la compatibilité RGPD quand on passe par Moodle

Ce qu’on aime moins

  • Ce n’est pas l’application la plus simple à prendre en main mais le mode d’emploi est plutôt bien fait.

 Deux exemples d’utilisation de H5P :

socrative

Socrative : une alternative à H5P

Ce qu’on peut faire avec Socrative

Comme H5P, Socrative est un outil qui permet de créer des questionnaires interactifs. Trois types de questions sont possibles : les questions à choix multiples, des vrai/faux et des réponses courtes.
Une fois le quiz créé, l’enseignant le partage avec les élèves en leur fournissant le nom de la "salle de classe", qui est toujours le même. Les quiz peuvent être faits en classe si les élèves sont équipés d’ordinateurs ou de smartphones (ou tablettes). Dans ce cas, le professeur peut choisir le mode "Au rythme de l’enseignant". Ce mode est particulièrement intéressant car il permet de corriger chaque question avant de passer à la suivante, la rétroaction est donc immédiate. Il est néanmoins possible d’utiliser Socrative "au rythme de l’élève" en classe, ou de donner l’exercice à faire en dehors de la classe.
Pour chaque quiz proposé, le professeur a un tableau de résultats en % (par élève ou par question).
Il est possible à la fin de chaque questionnaire de télécharger le bilan individuel de chaque élève au format pdf.

 Pour en savoir plus sur Socrative.

 Accéder à Socrative

Ce qu’on aime

  • Le côté intuitif de l’outil. Il est facile à prendre en main.
  • Le mode "au rythme de l’enseignant" en classe qui permet de rétroactions immédiates après chaque question. C’est la vraie plus-value de Socrative par rapport à la concurrence.
  • La possibilité d’insérer des images : graphiques, tableaux, pour chaque question, comme le proposent d’ailleurs la plupart des applications.
  • La possibilité d’insérer des feedbacks pour renforcer les apprentissages, comme avec H5P, ce qui en fait un bon outil d’autoévaluation en dehors de la classe.
  • La possibilité de projeter en classe un tableau récapitulatif assez complet des réponses des élèves, ou de l’exporter au format pdf.
  • La possibilité de mutualiser les exercices entre collègues. Il suffit d’un lien pour importer un questionnaire dans son compte et l’adapter en fonction du travail fait en classe ou des besoins des élèves.

Ce qu’on aime moins

  • La version gratuite de Socrative ne permet d’avoir qu’une seule salle de classe ; il n’est pas possible de proposer plusieurs questionnaires différents à différentes classes en même temps. Il faudra pour cela passer à la version payante.
  • Le choix restreint des possibilités de questions. Il n’y a que 3 possibilités.
  • L’impossibilité d’insérer des vidéos contrairement à H5P.
  • L’absence de compatibilité RGPD, même si cela peut être contourné en demandant aux élèves de ne saisir que leurs initiales au moment de faire l’exercice.

 Un exemple d’utilisation de Socrative : Classe de Seconde - Comment créé-t-on des richesses et comment les mesure-t-on ?

quiziniere

La Quizinière : l’exerciseur de Canopé

Ce qu’on peut faire avec La Quizinière

L’exerciseur a d’abord et avant tout été pensé pour permettre l’évaluation des élèves sous forme de "devoirs maisons", mais il est également possible de l’utiliser en classe, à condition que chaque élève puisse disposer d’un ordinateur (ou tablette ou smartphone) connecté à internet. L’application n’est en revanche pas adaptée à l’autoévaluation puisqu’elle nécessite la correction par l’enseignant. Pour cela on se tournera vers d’autres exerciseurs comme H5P ou LearningApps.
Une fois le quiz créé, l’enseignant le diffuse auprès des élèves, qui peuvent dès-lors réaliser l’exercice puis envoyer leur copie en un simple clic.
Le professeur reçoit les copies au fur et à mesure sur son compte. Les questions fermées sont corrigées automatiquement mais l’enseignant garde la possibilité de modifier cette correction s’il le juge nécessaire. Si l’exercice comporte des questions ouvertes, il doit bien sûr les corriger manuellement. Pour chaque question l’enseignant peut insérer des commentaires.
Dès que la correction est validée, les élèves peuvent consulter leur copie.

 Pour apprendre à utiliser La Quizinière.
 Accéder à La Quizinière

Ce qu’on aime

  • La richesse des activités possibles : 5 types de questions et 7 types de réponses, ce qui place l’outil nettement au-dessus de la moyenne. On peut même donner aux élèves la possibilité de répondre par un enregistrement audio, ce qui peut être particulièrement utile en langues.
  • La possibilité de changer de support (image, vidéo…) pour chaque nouvelle question.
  • La simplicité d’utilisation pour les élèves.
  • La possibilité de corriger manuellement les questions (et donc la possibilité de poser des questions "ouvertes").
  • La possibilité de partager avec des collègues les exercices réalisés en leur envoyant un lien de partage. Ils peuvent ensuite le modifier à leur convenance.
  • L’application est entièrement gratuite pour le moment.
  • La Quizinière est compatible RGPD.

Ce qu’on aime moins

  • L’impossibilité de donner des indices.
  • L’impossibilité d’importer les questions depuis un fichier, ce qui peut rendre très compliqué le transfert d’un quiz depuis une autre plateforme.
  • L’impossibilité d’annoter les copies pour corriger les erreurs orthographiques par exemple. Certes il est possible d’ajouter des commentaires à la suite des réponses des élèves mais on aurait apprécié de pouvoir annoter directement les copies comme on peut le faire avec l’application "devoirs" de Moodle.

 Un exemple d’utilisation de la Quizinière : Classe de Première - Le vote : Une affaire individuelle ou collective ?

quizizz

Quizizz : l’exerciseur ludique basé sur la compétition

Ce qu’on peut faire avec Quizizz

Comment H5P ou Socrative, Quizizz est une application qui permet de créer des questionnaires interactifs pour évaluer les élèves. L’outil est particulièrement adapté à l’utilisation "en direct" en classe car il est basé sur un mode compétitif que les élèves apprécient en général : chaque réponse correcte apporte des points et les élèves voient leur position dans le classement évoluer au fil des questions. Il est même possible d’attribuer des points supplémentaires aux plus rapides pour renforcer encore l’aspect compétitif de l’exercice. On peut néanmoins utiliser Quizizz "en différé", en donnant aux élèves un numéro qui leur permettra de faire l’exercice en dehors de la classe.

 Accéder à Quizizz

Ce qu’on aime

  • Le côté ludique de l’application, très réussie graphiquement (notamment pour un usage sur Smartphone).
  • Le mode compétitif, qui plaît à beaucoup d’élèves (durée des questions modulable de 5 secondes à 15 minutes !).
  • La possibilité pour chaque question d’insérer une photo, un fichier audio, d’enregistrer sa voix ou d’insérer une fonction mathématique (éditeur d’équations intégré), avec 2 à 5 propositions de réponses.
  • La possibilité de donner plus ou moins de temps aux élèves selon la difficulté de la question.
  • La présence d’un moteur de recherche intégré performant qui permet de récupérer des questionnaires créés par d’autres utilisateurs (à condition qu’ils soient enregistrés en accès "Public" et non "Privé"). La mutualisation en est grandement facilitée ! Les exercices créés sont accessibles à tous par défaut.
  • La possibilité, facilement, de dupliquer un questionnaire (permet de modifier les questions), de l’imprimer (de le proposer ainsi sans connexion à des élèves qui n’ont pas leur smartphone).
  • L’application offre une modalité de "jeu en direct" qui permet de jouer en classe, mais elle dispose également d’un mode "assigner" pour jouer en dehors. L’enseignant peut alors choisir la durée durant laquelle le quiz sera accessible.
  • Il est possible d’enregistrer des classes dans Quizizz de façon à ce que les élèves puissent s’y connecter pour faire les exercices. L’enseignant peut alors suivre avec plus de facilité l’évolution des résultats des élèves. Pour rendre l’application RGPD compatible, il faudra néanmoins penser à ne mentionner que les prénoms de ses élèves ou utiliser des pseudos.

Ce qu’on aime moins

  • L’impossibilité de donner des indices.
  • L’absence de feedbacks, ce qui en fait un outil d’autoévaluation ("en distanciel") limité.
  • L’application ne brille pas par la variété des exercices puisque seulement 5 type de questions sont possibles : questions à choix unique ou multiple, texte à trou, question ouverte, sondage. Si vous cherchez davantage d’originalité il faudra vous tourner vers d’autres plateformes comme H5P ou LearningApps.
  • Le mode compétitif peut rebuter certains élèves ou au contraire prendre le pas sur les objectifs pédagogiques (il est possible néanmoins de désactiver la fonction "temps" et ainsi de redonner du sens à l’outil pour ces élèves).
  • La possibilité limitée à un mois d’accessibilité avec le mode "assigner" (que l’on peut prolonger sans limite, pour un mois supplémentaire, mais qui nécessite de se reconnecter à l’application) qui ne permet pas d’emblée de donner l’accès pour un trimestre ou une année scolaire.
kahoot

Kahoot : une alternative à Quizizz

Ce qu’on peut faire avec Kahoot

Comme Quizizz, Kahoot est une application qui permet de créer des quiz interactifs qui seront exploités en classe (ou en classe virtuelle). En se connectant à l’application, les élèves utilisent leur téléphone comme boitier de réponse, les questions avec les solutions proposées sont projetées au tableau et défilent dans un temps prédéfini. Les élèves sont notés et classés par l’application en fonction du taux de bonnes réponses et leur rapidité. Après chaque question, sur leur téléphone les élèves connaissent leur classement avec le nombre de points alors que seul le podium (les trois meilleurs avec leurs points) apparait au tableau. À la fin de l’exercice, un rapport d’activité est disponible.

 Accéder à Kahoot

Ce qu’on aime

  • Le fait que le classement des élèves apparaisse après chaque réponse, ce qui crée une dynamique au sein de la classe, comme avec Quizizz.
  • Les commentaires de l’application sur l’évolution du classement (et des élèves) entre chaque question.
  • La possibilité d’insérer une image, un graphique, ou une vidéo YouTube dans l’énoncé de la question, même si la plupart des plateformes le permettent également.
  • Avoir accès à une banque d’images libres de droits classées par catégorie.
  • Pouvoir donner plus ou moins de points à la question suivant sa difficulté.
  • Pouvoir donner plus ou moins de temps de réponse suivant la difficulté de la question.
  • La possibilité de partager et de modifier des QCM entre différents comptes Kahoot.
  • Pouvoir insérer des slides de présentation entre les questions pour créer un cours dynamique (seulement accessible dans la version payante).

Ce qu’on aime moins

  • Le risque de voir une partie de la classe décrocher à cause du classement (le mode compétitif peut rebuter comme avec Quizizz).
  • Le côté trop restrictif de la version gratuite.
  • L’incitation permanente à passer à la version payante.
  • L’absence de compatibilité RGPD, même si cela peut être contourné en demandant aux élèves de ne saisir que leurs initiales au moment de se connecter à l’exercice.
  • Le rapport d’activité (statistiques de l’exercice) pourrait être plus détaillé.
plickers

Plickers : l’exerciseur utilisable en classe (presque) sans matériel

Ce qu’on peut faire avec Plickers

Si vous cherchez une plateforme qui ne nécessite ni smartphone, tablette ou ordinateur, ni connexion, Plickers est fait pour vous !
Cette application (gratuite dans sa version basique largement suffisante) permet de créer des QCM (à réponse unique) qui sont vidéoprojetés en classe. L’enseignant distribue des cartes sous forme de QR codes aux élèves, avec 4 possibilités de réponses (A, B, C, D) et scanne les réponses avec un smartphone ou un tablette (connexion indispensable).
Les utilisations pédagogiques sont nombreuses. On peut par exemple tester la compréhension au début d’un cours (en pédagogie inversée) d’un travail fait en dehors. Ou encore vérifier durant un cours (ou à la fin) la compréhension d’un point précis abordé durant la séance.

 Accéder à Plickers

Ce qu’on aime

  • L’utilisation en classe sans connexion et dispositif numérique pour les élèves, ce qui est le principal avantage de Plickers.
  • Chaque élève est identifié avec un QR code.
  • Un même jeu de cartes est réutilisable avec différentes classes (il suffit de créer ces classes dans l’application), il peut même être réutilisé plusieurs années de suite en plastifiant les cartes (surtout si les élèves en prennent soin !).
  • La possibilité de "tester" rapidement la compréhension d’une notion, d’un élément de cours...
  • La possibilité d’illustrer la question à l’aide d’une image.
  • La possibilité de consulter instantanément les réponses individuelles et les archiver (un mois dans la version gratuite).
  • Comme la plupart des exerciseurs, Plickers permet de visualiser les statistiques (et éventuellement les projeter) de la classe, question par question (mais aussi de les exporter à l’aide d’une feuille de données).

Ce qu’on aime moins

  • Un temps de mise en route qui peut être long, sauf si chaque élève dispose de son propre QR code (nécessité de prévoir un jeu de secours pour les "oublis" de cartes personnelles). La logistique est donc assez lourde, c’est le principal défaut de Plickers.
  • La possibilité lorsqu’il y a beaucoup d’élèves dans la classe pour certains de s’inspirer des réponses de leurs voisins (risque diminué en enchaînant les questions rapidement).
  • La non compatibilité RGPD de l’application. On peut néanmoins limiter cet inconvénient en identifiant les élèves avec l’initiale (ou les 2 premières lettres) de leur nom et leur prénom (cela évite de fournir "trop" d’informations personnelles tout en préservant l’ordre alphabétique).

Il existe une alternative à Plickers, libre, gratuite et compatible RGPD ! Il s’agit de QCMCam, mais nous ne l’avons pas encore testée...

la

LearningApps : des exercices interactifs originaux

Ce qu’on peut faire avec LearningApps

LearningApps est un site qui propose de très nombreux exercices interactifs (appelés "Apps"), dont certains sont plutôt originaux (le jeu "Qui veut gagner des millions" par exemple). Comme pour Quizizz, un moteur de recherche permet de trouver facilement des exercices à partir de mots-clés. A condition de créer un compte, on peut récupérer ces activités et les modifier si nécessaire, ou tout simplement en créer de nouveaux.

On peut utiliser les exercices en classe, ou donner aux élèves le lien (ou le QR-code) qui leur permettra de les faire en-dehors de la classe. Il est également possible de récupérer le code iframe des exercices et de les intégrer directement dans une page (blog pédagogique ou moodle par exemple). Il devient alors possible, et c’est là que LearningApps prend tout son sens, de construire un scénario pédagogique à l’intérieur duquel se succèdent des phases de leçon et des phases d’exercices interactifs (les "Apps").

 Accéder à LearningApps

Ce qu’on aime

  • La facilité de prise en main (l’interface est intuitive).
  • L’originalité de certains exercices.
  • La possibilité d’insérer des indices pour chaque question.
  • L’intégrabilité des Apps par code iframe.
  • La mutualisation : les exercices créés sont accessibles à tous via le moteur de recherche du site.

Ce qu’on aime moins

  • S’il souhaite suivre les résultats, l’enseignant doit enregistrer ses classes dans LearningApps (ce qui implique de renseigner pour chaque élève le nom, le prénom, un pseudo et un indentifiant !). On l’aura compris, ce n’est pas la plateforme la plus adaptée pour le suivi, et on gagnera à se tourner vers des exerciseurs qui ne demandent pas d’inscriptions des élèves comme H5P.
  • La plateforme n’est pas compatible RGPD.
  • Il n’est pas possible d’exporter un exercice dont on est l’auteur, c’est la plate forme qui en est propriétaire.
  • Il est impossible d’insérer des feedbacks par question, ce qui en fait un outil d’autoévaluation limité (il n’est pas possible d’indiquer pourquoi la réponse est inexacte par exemple).
  • Contrairement à la plupart des autres plateformes, il est impossible d’insérer des images ou des vidéos pour chaque question (seule une image d’introduction est possible).

 Un exemple d’utilisation de LearningApps : Classe de Terminale - Quelles sont les caractéristiques contemporaines et les facteurs de la mobilité sociale ?

genially

Genially : pour des présentations interactives de qualité

Ce qu’on peut faire avec Genially

Dans ce comparatif, Génially se distingue nettement des autres applications. Il n’est pas question ici d’un exerciseur en ligne, mais d’une plateforme unique qui permet de créer tous types de contenus interactifs pour communiquer, enseigner ou captiver ses élèves. L’utilisateur va créer des présentations, des images interactives, des infographies ou des ePosters enrichis de ressources numériques (vidéo, image 360°, bannière dynamique, animation, lien …). Les ressources apparaissent sous forme de lien interactif ce qui transforme une présentation classique en une véritable histoire visuelle. Les élèves sont alors transportés dans un scénario d’apprentissage numérique.

 Accéder à Génially

Ce qu’on aime

  • La présentation devient une expérience d’apprentissage, l’élève est autonome au sein du contenu pédagogique interactif.
  • Le côté intuitif de l’application. La prise en main est très facile.
  • La possibilité de créer et d’insérer dans la présentation des graphiques, des tableaux de données, des diagrammes, des tableaux de bord …
  • Le lien direct depuis l’application avec la banque d’images libres et gratuites Pixabay et la banque d’animation Giphy.
  • La possibilité d’enregistrer et de diffuser une bande-son.
  • Un nombre illimité de créations dans la version gratuite.
  • Les nombreux modèles mis à disposition qui permettent facilement de se lancer.
  • L’option de travail collaboratif pour réaliser en équipe (ou avec la classe) une présentation interactive.

Ce qu’on aime moins

La version gratuite ne permet pas :

  • De télécharger la présentation sous format PDF ou JPG
  • D’importer des fichiers PPT
  • De restreindre l’accès à la présentation interactive

 Un exemple d’utilisation de Genially : Classe de Première - Comment se construisent et évoluent les liens sociaux ?

ls

LimeSurvey : un outil académique pour les sondages

Ce qu’on peut faire avec LimeSurvey

LimeSurvey est un logiciel open source de sondages et de création de formulaires en ligne, hébergé par l’académie de Poitiers.
Cet outil de création de sondages, gratuit, est mis à la disposition de chaque établissement scolaire de l’académie de Poitiers, par les services du Rectorat. Le chef d’établissement doit en faire la demande auprès du webmestre académique : Stéphane Penaud

 Pour apprendre à utiliser LimeSurvey.

Ce qu’on aime

  • Outil de sondage très complet (28 types de questions).
  • Possibilité d’utiliser des questions conditionnelles qui permettent d’adapter le questionnaire aux réponses des participants.
  • Pas de limite dans le nombre de questions, de sondages et de participants.
  • Les sondages peuvent être ouverts ou limités aux participants invités (au sein d’un ENT par exemple).
  • Présentation des résultats des sondages sous forme statistique ou graphique.
  • Conformité RGPD.

Ce qu’on aime moins

  • La richesse de l’outil génère une prise en main complexe qui nécessite du temps pour en comprendre à la fois les possibilités et les différents paramétrages.
  • Pas de tris croisés, seuls les tris simples sont possibles.