Les avantages comparatifs publié le 24/01/2019

ricardo

Niveau et thème

Classe de terminale - Enseignement spécifique - Partie économique - 2.1 : Quels sont les fondements du commerce international et de l’internationalisation de la production ?

Objectifs

A l’issue de la séance, les élèves doivent être capables de :

  • distinguer avantage absolu et avantage comparatif
  • expliquer sur quoi reposent les avantages comparatifs dans la théorie de Ricardo
  • montrer que selon Ricardo la spécialisation en fonction des avantages comparatifs est profitable à tous.

Scénario pédagogique

Dans le cadre de la classe inversée, les activités 1 et 2 sont réalisées en dehors de la classe, au rythme de l’élève. Puis elles sont corrigées en classe en début de séance. Les activités 3 et 4 sont réalisées en travail de groupes en classe.

  • L’activité 1 est une évaluation diagnostique sur la notion de productivité, qui constitue un prérequis de la séance.
  • L’activité 2 permet à l’élève de découvrir la notion d’avantage comparatif à partir d’une vidéo de "Dessine-moi l’éco".
  • L’activité 3 vise à placer les élèves en situation d’utiliser la théorie de Ricardo à partir d’un exemple concret et réel.
  • L’activité 4 permet d’évaluer les acquis des élèves en fin de séance.

Durée de la séance

En classe inversée il faut compter 2h de travail en classe.
Si seule l’activité 1 est réalisée à la maison, il faut ajouter trente minutes à la séance.

Activité 1

La productivité

Activité 2

A partir de la vidéo de "Dessine-moi l’éco" ci-après et du site Webclass, les élèves doivent répondre aux questions qui suivent.

Dessine-moi l’éco : Qu’est-ce que l’avantage comparatif ?

Question 1 : Compléter le tableau suivant.

Cliquer sur la vignette
pour l’agrandir.

Question 2 : Quelle est la condition pour qu’un pays ait un avantage absolu sur un autre ?

Question 3 : Répondre par vrai ou faux

  1. L’Angleterre est moins productive que le Portugal dans la production des deux biens.
  2. Le Portugal a un avantage absolu dans la production de drap et dans la production de vin.
  3. L’Angleterre n’a aucun avantage comparatif.
  4. L’Angleterre a un avantage comparatif dans la production de vin.
  5. Le Portugal a un avantage comparatif dans la production de vin.

Question 4 : Expliquer la raison pour laquelle l’Angleterre a intérêt à se spécialiser dans la production de drap.

Question 5 : Plutôt que de produire une unité de chaque bien, si l’Angleterre fait le choix de se spécialiser dans la production de drap, combien pourra-t-elle en obtenir avec la même quantité de travailleurs ?

Question 6 : Plutôt que de produire une unité de chaque bien, si le Portugal fait le choix de se spécialiser dans la production de vin, combien pourra-t-il en obtenir avec la même quantité de travailleurs ?

Question 7 : Montrez qu’après la spécialisation, si l’Angleterre et le Portugal s’échangent une unité de drap contre une unité de vin, les deux pays sont gagnants.

Question 8 : Compléter le texte.
En échange d’une unité de son vin qui mobilise le travail de ........ hommes, le Portugal obtient une unité de drap anglais qui aurait nécessité le travail de .......... hommes s’il l’avait produite lui-même. Il économise donc le travail de ……… hommes, qu’il peut désormais utiliser pour produire encore plus de vin.

Question 9 : Rédiger un paragraphe similaire à celui de la question 8 mais pour l’Angleterre.

Activité 3

Cliquer sur la vignette
pour l’agrandir.

Question 1 : Qui de l’UE ou du Kenya a un avantage absolu dans la production de produits chimiques ? De produits alimentaires ?

Question 2 : Selon la théorie de Ricardo, dans quelle activité l’UE et le Kenya doivent-ils se spécialiser ?

Question 3 : Les échanges commerciaux entre l’UE et le Kenya vous semblent-ils conformes à la théorie de Ricardo ?

Question 4 (synthèse) : En vous appuyant sur le document, vous expliquerez pourquoi les pays ont intérêt à se spécialiser en fonction de leurs avantages comparatifs.

Remarque : Ce document est assez difficile d’accès et nécessite l’accompagnement de l’enseignant. La question 3 en particulier peut poser des difficultés. Si les élèves les plus autonomes auront vite fait de repérer que les échanges commerciaux entre l’UE et le Kenya sont globalement conformes à leurs avantages comparatifs, les autres seront tentés de répondre le contraire, au motif que le Kenya continue à faire de la chimie et l’UE des produits alimentaires. L’enseignant pourra alors se saisir de l’occasion pour amener les élèves à distinguer le modèle, nécessairement simplificateur (l’Angleterre abandonne totalement le vin pour ne faire que du drap et inversement pour le Portugal), et la réalité, forcément plus complexe (la spécialisation n’est jamais totale). Il pourra insister sur le fait que, même si la réalité n’est pas conforme au modèle, celui-ci peut aider à comprendre pourquoi l’UE, pourtant beaucoup plus productive que le Kenya dans les deux activités, lui achète massivement des produits alimentaires. Ce sont donc bien les avantages comparatifs et non les avantages absolus qui expliquent ici les échanges.

Activité 4

Parmi les propositions suivantes, sélectionnez celles qui correspondent à la théorie de Ricardo.

  1. Chaque pays a intérêt à utiliser la totalité de son facteur travail dans la production du bien pour lequel il est le plus avantagé (ou le moins désavantagé)
  2. Un pays n’a aucun intérêt à faire lui-même ce qu’un autre pays pourrait faire à moindre coût.
  3. Si chaque pays se spécialise selon ses avantages comparatifs, le travail est utilisé de façon optimale, la productivité est donc maximale.
  4. Pour un bien donné, un pays a un avantage comparatif sur un autre pays s’il est plus productif que lui.
  5. Seuls les pays qui ont un avantage absolu ont intérêt à participer au commerce international.
  6. Si tous les pays n’ont pas forcément un avantage absolu, tous ont nécessairement un avantage comparatif.