Accueil : Paideia, le site des CPE de l'académie de Poitiers
Site Paideia, le site des CPE de l'académie de Poitiers

article Patrice HUERRE. Alcool et adolescence : jeunes en quête d’ivresse     -    publié le 02/01/2012

Il convient tout d’abord, selon Patrice HUERRE, de distinguer clairement, chez les jeunes, alcoolisme et alcoolisation : L’alcoolisme est rare chez les jeunes.
Cela étant, un certain nombre de constats peut être fait :
- L’âge moyen de l’alcoolisation a baissé.
- L’alcoolisation touche les élèves de collège et les filles plus que par le passé.
- Les modalités de prise d’alcool ont aussi changé. Il se s’agit plus de faciliter ses relations avec les autres mais de rechercher des sensations fortes
- 54 % des jeunes de 13 à 24 ans ont connu la "cuite expresse".
- Il y a une augmentation des comas éthyliques chez les jeunes
- Tous les milieux sont concernés, sous des formes diverses, par ce phénomène
- Les accidents sont la principale cause de mortalité des jeunes et l’alcool est présent dans 30% des accidents mortels chez les 18 - 24 ans (route, accidents professionnels...)
- 1/3 des premières relations sexuelles ont lieu sous l’emprise de l’alcool, avec des consentements variables donc.
- L’alcool est aussi en lien avec le décrochage scolaire.
- Si la famille est le premier lieu de la rencontre avec l’alcool chez les jeunes, le cercle des amis est tout à fait essentiel.

Patrice HUERRE

Il y a , dans la société actuelle, une augmentation du degré d’excitation et du besoin de celle-ci à tous les niveaux (médiatique, familiale...)
Les jeunes sont à la recherche de cette excitation qu’ils trouvent aussi dans l’alcool, les écrans, les risques...). Ce n’est pas un hasard si les psychotropes valorisés sont les excitants (cocaïne, alcool...) plutôt que les produits apaisants.
Sans doute conviendrait-il de revaloriser les temps d’ennui, de rêverie, de découverte, de nouveautés.

P. HUERRE insiste sur le fait que la difficulté première de la prévention auprès des adolescents réside dans l’acceptation que ce qui sera fait ne sera, de toute façon, pas suffisant.
Tout comme le jeune pense que ce qui lui arrive est unique et ne s’est jamais produit, la société, qui fonctionne sur un mode adolescent, pense que les problèmes actuels ne se sont jamais produits (violence, alcoolisme...). Il faut réinstaller des références à l’histoire, autant pour notre société, que pour les adolescents.
L’adolescent doit en outre avoir devant lui un adulte qui tient le cap, n’attend ni remerciement ni gratification. Il rencontre malheureusement souvent des "girouettes", des adultes peu stables qui ont du mal à assumer leur rôle d’adulte et qui ne constituent pas des ancrages sûrs, des cadres structurants.
On peut, à cet égard, noter que c’est dans les régions non productrices d’alcool que l’alcoolisme est le plus développé comme si, l’alcool n’étant pas pris ici dans des références culturelles, il n’était pas encadré. Chez les adolescents, la volonté de transgression trouble ce modèle de la référence culturelle et y ajoute une dimension mais il convient de garder à l’esprit que cette transgression est provocation, recherche de l’adulte. On ne provoque que ceux qu’on estime.

Le conférencier énumère un certain nombre de grands principes et quelques idées pour une prévention efficace.
- S’il ne convient pas de dramatiser, il convient de garder à l’esprit qu’un jeune collégien peut être sollicité très tôt et qu’il y aura forcément rencontre avec l’alcool. La sensibilisation en amont de la puberté (fin de CM2, début du collège), avant le développement de l’esprit critique systématique, est profitable
- une bonne action doit impliquer les différents acteurs (parents, élèves, enseignants...) de façon différenciée.
- Les adultes doivent envisager la relation des jeunes à l’alcool en dehors de leurs propres représentations et de leurs propres expériences (alcool dés-inhibiteur, plus tardif...)
- Ils peuvent demander aux adolescents de réfléchir sur eux mêmes, leurs caractéristiques propres et sur des situations de vie problématiques

Voir la video - Site ESEN

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex