Accueil : Centre Académique Recherche- Développement, Innovation et Expérimentation
Accueil >> Expérimenter >> AgAp (Angl...

article AgAp (Anglais Appliqué) : un réseau, un projet commun     -    publié le 02/11/2017

guy-chauvet

• Qui sommes-nous ?

Etablissement situé en Nord Vienne, à Loudun, le lycée Guy Chauvet accueille environ 450 élèves : 5 classes de 2de, 6 classes de 1ere, 6 classes de Term, classes B.T.S..

• Notre projet -objectifs :

Depuis septembre 2010, une initiative, initiée au collège Joachim du Bellay, Loudun (86) puis étendue au lycée Guy Chauvet et aux collèges de Mirebeau et Saint Jean de Sauves, permet d’offrir aux élèves des activités diverses et variées animées en Langue Vivante étrangère (Anglais).

Les professeurs travaillent en co-animation (un professeur de L.V. et un d’une D.N.L.- Discipline Non Linguistique) et partagent leurs compétences au service de la communication en L.V. ainsi que de la consolidation voire l’enrichissement de compétences transdisciplinaires.

Au terme de ce parcours (l’année de Terminale) les élèves ont la possibilité de se présenter au TOEIC exam afin de valider leur niveau de compétences en Anglais.

guy_chauvet_loudun

• Fonctionnement – organisation :

• partenaires
A ce jour l’option est offerte sur le réseau Nord Vienne (projet réseau ECLORE) : 3 collèges et un lycée général et technologique sont impliqués. Notre volonté est d’étendre son action aux écoles élémentaires du réseau.

Les personnes qui participent à l’option sont les professeurs de L.V.E.(anglais), des enseignants de D.N.L. (histoire géographie, éducation musicale, E.P.S., arts plastiques, Science -S.V.T., Physique...- maths,biotechnologie, éco-droit, lettres...)

Au lycée Guy Chauvet l’infirmière, l’animatrice culturelle participent au projet...ainsi que toute personne volontaire pour échanger des compétences. Lors de notre dernier stage (Mars 2017), une trentaine de professeurs étaient présents.

• Lieux
Par conséquent, étant donné la diversité des intervenants, les lieux peuvent être différents : salle de cours, salle informatique, salle de science, terrain de sports, grande salle de réunion pour les activités théâtres... La volonté de confronter les élèves à des activités variées nous amène tout naturellement à diversifier les lieux, selon les besoins.

picture_2_agap_guy_chauvet

• Horaire et mise en oeuvre
Au début de l’expérimentation le volume horaire consacré à l’option appelée AgAp (Anglais Appliqué) se répartissait ainsi:en 4è (2 à 3 heures d’activités par semaine) et en 3è (idem). La réforme du collège et la mise en place des EPI a conduit les équipes à repenser leur offre .

Ainsi chaque établissement, bien que conduit par la même philosophie, a su adapter l’option en fonction de leurs spécificités. Pour certains les élèves sont volontaires, pour d’autres les élèves d’un niveau complet participent à cet enseignement co-animé. La co-animation implique donc la mise en place de barrettes.

En ce qui concerne le lycée Guy Chauvet, l’option est présente de la seconde à la terminale. Cette option est compatible avec n’importe quelle autre option (ce choix fait par l’élève donne une valeur ajoutée à sa formation).

Les emplois du temps chargés au lycée ne nous permettent de dégager qu’une seule heure hebdomadaire. Étant donné que les élèves qui rejoignent le groupe AgAp proviennent de différentes divisions, la mise en place d’une barrette sur chaque niveau est obligatoire et elle est volontairement placée en fin ou début de demi journée afin de ne pas perturber la gestion des autres élèves.

• Bilan

• au niveau des élèves
Depuis la mise en place de l’option, nous observons de nets progrès quant à la prise de parole, la compréhension orale, la gestion de projets, acquisition d’autonomie...

Les activités amènent les élèves à travailler ensemble , collaborer, échanger, et donc par conséquent argumenter, expliquer... (enrichissement des expressions, acquisition d’une certaine aisance et confiance en soi pour parler en L.V.E.)

picture_1_agap_guy_chauvet

La co-animation amène les élèves à enrichir leurs connaissances et compétences : au collège,présenter la vie d’un jeune enfant à l’époque de la révolution industrielle en Angleterre les amène non seulement à s’informer, lire, comprendre et acquérir des faits historiques et culturels mais aussi à élaborer une présentation, choisir des supports, mettre en œuvre … pour au final présenter par écrit ou oral une production en anglais (Exemple de projet au collège Isaac de Razilly, Saint Jean de Sauves).

Au lycée, la mise en place d’un projet humanitaire visant à aider la scolarisation de jeunes étudiants thaïlandais orphelins, les conduit à imaginer des actions pour aider à récolter des fonds, préparer et animer par exemple des ventes d’objets artisanaux, l’organisation d’un repas humanitaire en lien avec le lycée professionnel Marc Godrie de Loudun... La communication avec les jeunes Thaïlandais se fait en anglais.
La situation, ici, très concrète renforce l’acquisition d’autonomie, la collaboration, l’ouverture sur le monde (un des axes de notre projet d’établissement).

Gagner en confiance, s’exprimer avec aisance, collaborer, s’informer,organiser, s’ouvrir aux autres...sont parmi les nombreuses compétences développées au cours du cursus.

• Au niveau des professeurs
La posture de l’enseignant change. Les situations proposées amènent tout naturellement les enseignants à quitter une posture magistrale et à se placer aux côtés des élèves. Bien que les enseignants préparent, anticipent les activités...la place à la communication en situation est importante.
On avance ensemble : des compétences telles que guider, expliquer, contredire, proposer des choix, ...sont naturellement mises en application. Il est fréquent de voir une activité évoluer par rapport à ce que les enseignants avaient imaginé.

La mise en danger des collègues de D.N.L. "humanise" davantage l’enseignant ce qui amène certains élèves plus réservés à gagner en confiance et à libérer la parole, non seulement dans les projets AGAP mais aussi en cours. Cet échange est propice à mieux aider certains de nos élèves.

L’échange, l’enrichissement des pratiques est un facteur motivant. Certains collègues reprennent des activités qu’ils ont observées en Agap pour les appliquer dans leurs cours disciplinaires.

• Un bilan plus détaillé est en consultation sur les sites suivants :

http://ww2.ac-poitiers.fr/meip/IMG/pdf/bilan_d_etape_agap.pdf
http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=11832

• Aide à la mise en oeuvre

La mise en place de cette option a été facilitée par le soutien notre hiérarchie (proviseur, principaux), de différents I.A, I.P.R. (disciplines variées) et de plusieurs collègues de D.N.L. qui ont accepté cette « prise de risques ».( Participer à une activité en langue étrangère ne semble pas si simple non seulement pour les élèves mais aussi pour les enseignants, facteur néanmoins positif qui rapproche élèves -enseignants).

• Témoignages :

• M Rigault Philippe, proviseur du lycée Guy Chauvet.

"Ce projet décliné désormais sur l’ensemble du réseau Eclore a pris une nouvelle dimension et fédère le travail d’une trentaine de professeurs toutes disciplines confondues qui se sont retrouvés lors du stage du mois de mars 2017 pour réfléchir à la mise en place d’actions communes pour 2018.

L’enthousiasme des différentes équipes au sein des quatre établissements et le plaisir qu’elles ont à travailler ensemble permet d’offrir aux élèves une variété d’approches pédagogiques qui entretient la motivation et l’intérêt de tous, élèves et enseignants.

Je suis très fier d’avoir pu aider et accompagner le développement d’une telle action sur l’ensemble du Réseau Eclore malgré les difficultés rencontrées qui sont bien entendu d’ordre budgétaire.

Je souhaiterais, étant donné son caractère innovant et fédérateur, que l’institution se montre plus attentive à la réussite de cette action et simplifie sa mise en œuvre en fléchant des moyens supplémentaires en particulier au lycée qui ne peut intégrer ces heures d’enseignement aux EPI comme en collège.

C’est en effet pour l’institution l’opportunité d’accompagner et de valoriser le travail d’enseignants investis entièrement dans leur mission au service de la réussite et de l’épanouissement de leurs élèves et qui va bien au-delà de la simple transmission des connaissances comme le souligne le bilan 2017.

Cette équipe a aujourd’hui un besoin d’aide et de reconnaissance dans le but de poursuivre et d’améliorer sur le territoire du Nord-Vienne une action forte en faveur de l’apprentissage des langues vivantes. "
• Professeurs et élèves du lycée Guy Chauvet

Marc Le Métayer, professeur de mathématiques

"Vendredi après-midi, 16h30, salle O, le cours d’AgApp de terminale va commencer. "Hello. -Hello, how are you ?" Les élèves arrivent par petits groupes ; ils viennent de cinq classes différentes. On repousse immédiatement les tables vers le fond de la salle, et les élèves prennent place près du tableau.

On passe au vif du sujet : la semaine dernière en fin de séance, j’ai distribué un texte à la classe "Justin Ruskin has been murdered ...". Suivent la description des lieux, des protagonistes, et des résumés de leurs déclarations. Je projette deux photos de la scène de crime, spectaculaires, et je pose ma première question. "Could the people in the house hear what was happening in the study ?". Les élèves donnent leur avis, se contredisent. L’un d’entre eux va à l’ordinateur, zoome sur la porte capitonnée. Nadine, ma collègue d’anglais, note au tableau : "padded door". Mais cette porte était-elle fermée ?

Les questions et les débats s’enchaînent. À une remarque d’un élève sur l’impossibilité que la femme de la victime ait eu la force de déplacer le corps, une autre réagit : "you’re sexist !". Nous sautons sur l’occasion : "Do you think it’s sexist ?" La discussion devient générale. C’est parfait. Chacun a son mot à dire, Nadine va au secours des plus faibles et leur fournit un adjectif, corrige une conjugaison. Je range mes questions, elles resserviront une autre fois ... "

◦ Hassane Hammoutène, professeur de Biotechnologie

"L’enseignement AgAp fut une expérience très enrichissante. L’approche pédagogique est totalement originale. Le rapport à l’élève est différent. Il y a davantage de proximité, partageant un niveau de langue équivalent, cela laisse ainsi plus de place au droit à l’erreur pour chacune des deux parties.

Le co-enseignement est un des piliers de cette option. L’apport de savoirs et de savoirs-faire de l’enseignant de DNL ainsi que l’anglais comme outil d’expression et de communication, supervisé par le professeur de langue, est un des points fort de l’AgAp."

• Justin C. et Clément H., élèves de 2de option AgAp

"L’anglais appliqué de 2de nous a vraiment permis d’améliorer notre capacité à s’exprimer en anglais. L’effectif réduit du groupe, ainsi que la bonne ambiance nous permet d’acquérir du vocabulaire utile pour les épreuves du bac et du post bac.

Les professeurs sont très investis dans le projet du groupe. Nous avons débuté l’année avec des jeux afin d’apprendre à nous connaître dans le groupe, pour entamer par la suite, un cycle de biotechnologie dans lequel nous avons étudié le vocabulaire scientifique en anglais tout en menant des expériences. Nous sommes en ce moment en train de mener un projet humanitaire qui vise à parrainer deux élèves thailandais.

L’organisation des séances nous permet d’apprendre dans la bonne humeur tout en s’amusant."

• Projet(s) - rayonnement :

Notre réflexion aujourd’hui se porte sur l’intégration des établissements du primaire ( mise en place d’un véritable cursus entre le CM2 et la terminale ).

Notre relation avec la section européenne (Anglais) d’un lycée Espagnol nous permet de proposer aux lycéens, inscrits dans l’option, un échange où l’accent est mis sur la communication en langue(s) étrangère(s) pour réaliser des projets communs.

Le Lycée Guy Chauvet et les établissements partenaires ont décidé de proposer une journée spéciale AgAp en avril 2018 : tous les élèves de 2de et 3è, qui suivent cette option, devraient se retrouver sur un site unique pour "s’affronter" dans des activités en anglais conçues par les élèves.

Suite à la mise en place de cette option an anglais, nos collègues- professeurs d’espagnol- du collège Joachim du Bellay ont lancé ESAP (Espagnol Appliqué) depuis septembre 2015. L’option sera proposée au lycée Guy Chauvet à la rentrée 2017.

• Ressources :

Teaching English through other subjects, Sheelagh Deller and Christine Price , Oxford University Press

• Articles publiés sur les sites des établissements :

- http://etab.ac-poitiers.fr/lycee-guy-chauvet/spip.php?article744
- http://etab.ac-poitiers.fr/lycee-guy-chauvet/spip.php?article745
- http://etab.ac-poitiers.fr/lycee-guy-chauvet/spip.php?article728

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex