Accueil : Centre Académique Recherche- Développement, Innovation et Expérimentation

article Les actions de prévention de l’illettrisme de la MEIPPE     -    publié le 18/09/2007    mis à jour le 28/09/2007

Les priorités ministérielles et académiques mettent l’accent sur la prévention de l’illettrisme et les sorties sans qualification.

1ère priorité dans l’académie : favoriser la réussite de tous les élèves et réduire les sorties sans qualification

• Les accompagnements de la MEIPPE depuis 2004

La MEIPPE a fait le choix de privilégier d’abord une formation innovante, en raison de la nécessité de répondre à la forte demande des établissements du second degré en matière de prévention de l’illettrisme.
Des équipes d’enseignants, de documentalistes et de chefs d’établissement (de SEGPA, d’EREA, de collèges et de LP) de l’Académie, ont pu se rencontrer et se former lors des journées de sensibilisation, ou de stages organisés par la MEIPPE.
L’objectif est de faciliter les échanges sur le thème de la prévention de l’illettrisme, de mettre en évidence et sérier les difficultés rencontrées auprès des élèves en très grande difficulté avec l’écrit, de formaliser les problématiques d’établissements ou bien encore d’accéder à une formation spécifique et adaptée.

• Quels choix de formation ?

Il s’agit de sensibiliser et de former les enseignants du second degré, particulièrement dans les établissements professionnels, confrontés à des situations d’illettrisme en vue de renforcer leur professionnalisation, accompagner leurs projets, aider à la structuration et au développement des dispositifs spécifiques en s’appuyant sur des méthodes destinées aux adultes.

Les journées de stage sont conçues selon deux modalités différentes :

Des journées de sensibilisation destinées à :

  • diffuser des éléments concrets d’information autour du thème de l’illettrisme (prévention, lutte, troubles des apprentissages…),
  • faciliter les échanges entre les équipes,
  • mutualiser les expériences et confronter les points de vue,
  • présenter les expériences qui ont été menées dans les établissements.

Des stages de deux et quatre jours pour faciliter la mise en œuvre d’ateliers, spécifiques et adaptés, d’aide à la lecture et à l’écriture, en rupture avec ce qui se fait habituellement afin :

  • d’aider :
    • à mieux cibler les compétences et les manques des élèves par une évaluation diagnostique,
    • à définir les parcours de formation adaptés (document de référence : "Profils et grilles", Collectif "Formations dans les savoirs de base" de la zone Châtellerault.)
  • de permettre aux enseignants de mettre des actions en place, pour ces profils,
    • avec une démarche de l’apprentissage tardif du lire-écrire : la Méthode Naturelle de Lecture et d’Ecriture (M.L.N.E). Ouvrage de référence : "Apprendre à lire et à écrire à l’âge adulte, Méthode Naturelle de Lecture et d’Ecriture, Publié sous la direction de Danielle de Keyser, Editions Retz, 2001),
    • avec un dispositif informatisé favorisant la maîtrise du lire-écrire : les Langagiciels.

• Quels transferts de méthodes possibles ?

Pour aider les équipes et dans un souci d’apports pertinents et efficaces, la MEIPPE a choisi de proposer une formation en partenariat avec des membres d’ateliers de lutte contre l’illettrisme.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex