Accueil : Centre Académique Recherche- Développement, Innovation et Expérimentation

article L’apprentissage tardif du lire-écrire : un exemple de séquence pédagogique     -    publié le 17/09/2007    mis à jour le 18/10/2007

Déchiffreurs, petits lecteurs, ayant d’importantes difficultés à l’écrit.

1 2 3 4 5 6 

Séquence conçue et rédigée par : Jean-Paul Peyraut et Agnès Vignolle (Association PATE – 86)

Profil des élèves concernés (en référence à l’outil : « Profils et grilles » produit par le collectif de la zone de Châtellerault - 86)

En lecture :
Il subsiste des difficultés de déchiffrage. La pénibilité de l’acte de lire les incite plutôt à se détourner de l’écrit. Ils lisent seulement par nécessité.

  • Ils restent souvent « collés » au texte et vont répondre de façon erronée à des questions précises ou indirectes (y compris avec le texte sous les yeux). L’énergie développée dans le déchiffrage rend difficile l’accès au sens.

En écriture :

  • Ils connaissent approximativement la segmentation des mots d’usage courant
  • Il peut rester des confusions de phonèmes (p/b, v/f..), plus des difficultés de repérage de quelques phonèmes
  • Il reste des confusions d’homophones grammaticaux (on/ont, ce/se, ai/est/et…)
  • Les règles de grammaire (accord sujet-verbe, conjugaison) ne sont pas appliquées.
  • Ils hésitent à s’engager dans l’écriture.

• OBJECTIFS GENERAUX DU PARCOURS DE FORMATION

Développer les capacités à apprendre :

  • Restauration de l’estime de soi, sortir du sentiment d’échec : amener les élèves à prendre conscience de leurs savoirs et savoir faire acquis.
  • Observer, s’informer et leur faire prendre conscience des processus qu’ils mettent en œuvre pour apprendre. Par la verbalisation sur le « comment ils font quand ils font.. », les amener à mettre en place une démarche d’apprentissage plus efficiente.
  • Leur permettre de développer leurs capacités à s’informer, à analyser, à critiquer, à valider, à rendre compte

En lecture/ Ecriture :

Mettre en place les stratégies qui permettent de devenir un lecteur habile :

  • reconnaissance en saisie directe d’un très grand nombre de mots (dictionnaire mental de mots),
  • construction des mots avec les syllabes courantes en français qu’on doit avoir en mémoire (dictionnaire mental des blocs syllabiques en saisie directe),
  • connaissance du code : conversion graphèmes-phonèmes.

Ces compétences sont nécessaires en lecture et en écriture.

Apprendre à comprendre :

  • en développant la fluidité en lecture,
  • en travaillant sur le questionnaire, le résumé…

Le questionnaire, le résumé ne servent pas qu’à vérifier s’il y a compréhension, ils peuvent être des supports pour apprendre à comprendre.

Travailler sur la capacité à produire de l’écrit

Attitude face à la production d’écrit
Travail sur les difficultés rencontrées
Construction d’outils grammaticaux

« Précédente  1 2 3 4 5 6  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex