Accueil : Centre Académique Recherche- Développement, Innovation et Expérimentation

article Évaluation de l’oral spontané – retour d’expérience     -    publié le 30/06/2015

Premier bilan d’une année de mise en pratique

1 2 3 4 

• Aux origines du projet

En octobre 2014, le CARDIE de Poitiers publiait un article qui formulait les termes de l’expérience que je comptais mener au collège Camus de La Rochelle.
Je souhaitais lutter contre les effets délétères d’une timidité induite par nos pratiques pédagogiques, tolérée ou acceptée dans la conduite des cours, défendue aussi par l’idée que celle-ci serait liée à un déterminisme social, culturel voire même ancrée dans une certaine "génétique", construite et amplifiée par l’usure et l’appauvrissement des pratiques d’évaluation qui préfèrent une évaluation écrite corrigée en différé à une évaluation de l’oral en situation de travail in situ et in vivo. Le fait que la pratique de la colle soit un outil particulièrement pertinent en classes préparatoires aux concours d’entrée aux grandes Écoles peut nous laisser songeur sur le fait que seuls les élites bénéficient de ce régime qui permet d’évaluer le plus finement le degré de compétences acquises de l’étudiant...
L’observation du comportement des élèves des cycles 1, 2 et 3 ne permet pas d’établir un tel pronostic qui condamnerait à l’amuïssement puis à l’extinction la parole de l’enfant devenu élève puis adolescent-collégien... Quelques "timides" déjà (si peu, je le répète, comparés aux adolescents...) mais aussi et surtout, beaucoup d’engagement, de spontanéité et de sincérité ; nos pratiques conjuguées aux bouleversements physiologiques, psychiques et sociologiques de l’adolescence doivent donc amplifier ce mouvement d’abandon de la participation orale spontanée en classe, laissant seule une poignée d’élèves agir sur leurs apprentissages pour mieux les comprendre et mieux les assimiler. Les autres doivent bien s’ennuyer...
Et si l’École résistait à ce désordre, ou, à tout le moins, bornait son extension ?
L’envie de stimuler cette pratique de l’oral en évaluant régulièrement la prise de parole spontanée pour imposer de meilleurs comportements d’apprentissage m’a permis de rendre compte de la situation et d’initier certains changements de comportement.

« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
- Documents joints

Document support qui présente l’évaluation de la persévérance scolaire

Les élèves ont été interrogés sur la dispositif et ont évalué cette démarche d’innovation

Grille d’évaluation de l’oral spontané _ Version de juin 2015 au collège Camus de la Rochelle

Document expliquant aux élèves la "procédure" de négociation pour dialoguer de façon constructive avec l’enseignant en cas de désaccord sur le note d’évaluation de l’oral spontané

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex