Accueil : Centre Académique Recherche- Développement, Innovation et Expérimentation

article Les situations complexes pour évaluer des compétences     -    publié le 22/09/2009

Un point sur la recherche

1 2 3 

« Ce qui compte à l’école, ce n’est pas que les élèves soient évalués, mais qu’ils apprennent à l’école. … L’enseignant devrait toujours se demander : « Qu’ai-je fait pour que mes élèves apprennent cette compétence ? » Si rien n’a été fait, alors autant ne pas évaluer. » F.M GERARD

• La notion de compétences

Les définitions d’une compétence sont très nombreuses, cependant l’une d’entre elles semble la moins controversée :

Il y a compétence lorsqu’un individu est capable de mobiliser des ressources à l’occasion d’une tâche originale.

On se refuse donc à nommer « compétence » la simple possession de ressources : qu’un élève soit capable, quand on lui en fait la demande, d’exécuter une opération à laquelle on l’a entraîné ou de répéter un énoncé qu’il a mémorisé, ne constitue pas une compétence au sens propre.
Pour qu’il y ait compétence, il faut qu’il soit capable de choisir lui-même, parmi les ressources qu’il possède, celle qui convient à la situation présente.

Les ressources peuvent être :1

  • Des ressources cognitives : connaissances, savoir-faire,.. spécifiques à une discipline, à une activité particulière (billard, jeu d’échec,…).
  • Des ressources corporelles : position du tronc, regard,…
  • Des ressources conatives : (du latin conatus, -us : « effort, élan ; essai, entreprise ») indique ce qui a rapport à la conation, c’est-à-dire à un effort, une tendance, une volonté, une impulsion dirigée vers un passage à l’action. Confiance en soi, motivation, audace,…
  • Des ressources matérielles : règle, compas, jeu d’échec,…
  • Et des ressources humaines : partenaire, adversaire, …

• Qu’est-ce qu’une situation complexe ?

X Rogiers2 distingue les situations compliquées des situations complexes :

  • Une tâche est compliquée si elle mobilise des savoirs et des savoir-faire nouveaux.
  • Une tâche est complexe si elle combine des éléments que l’élève connait, qu’il maîtrise, qu’il a déjà utilisé plusieurs fois mais de façon séparée, dans un autre ordre ou dans un autre contexte.

Exemple du jongleur : Il est compliqué, pour le jongleur de jongler avec 4 balles de masses différentes alors qu’il est habitué avec 4 balles de même masse.
Il est complexe, pour ce même jongleur de dialoguer en langue étrangère en même temps qu’il jongle. La difficulté ne vient pas de la nouveauté, mais d’articuler deux savoir-faire connus.

« Précédente  1 2 3  Suivante » Sur une seule page
- Document joint
un document situations complexes (Word de 1.9 Mo)

réflexion théorique sur les situations d’apprentissage, les compétences

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex