Accueil : Usages du numérique éducatif

article Où installer un TBI ?     -    publié le 05/04/2007    mis à jour le 15/03/2010

Il ne s’agit pas ici de donner des recommandations techniques mais plutôt des conseils simples tirés des remontées des établissements de l’Académie de Poitiers possédant un TBI.

• Installer le TBI dans une salle multimédia ou une salle informatique

Plusieurs établissements ont choisi d’installer leur TBI dans une salle informatique ou multimédia voire un laboratoire de langues. Généralement, il est fixé au mur. Il semble bien que cette solution ne soit pas la meilleure.

En effet, la salle est généralement utilisée par les enseignants pour que les élèves travaillent sur les postes informatiques. Le TBI n’est alors utilisé que partiellement.

• Utiliser un dispositif mobile

Les tableaux blancs interactifs peuvent être livrés avec un support roulant et ainsi déplacés de salle en salle. Cette possibilité est intéressante afin que le TBI soit utilisé par plusieurs enseignants.

Cependant, dans de nombreux établissements cette posture a été abandonnée pour une question de temps. Il faut compter au moins dix minutes pour déplacer le TBI d’une salle à une autre, le connecter à un vidéoprojecteur (et installer celui-ci s’il n’est pas à demeure dans la salle) et à un ordinateur.

Les Dispositifs Mobiles Interactifs ont été créés pour pouvoir être transportés d’une salle à une autre et fixés sur le tableau blanc classique. Certains enseignants réellement "nomades" sont très satisfaits de pouvoir en disposer (parce qu’ils changent souvent de lieu d’intervention et tiennent à travailler avec un tableau blanc interactif). Mais les autres préfèreront les dispositifs fixes.

Précautions à prendre : Il est parfois nécessaire de réduire la focale du vidéo projecteur pour placer les capteurs mobiles sur le tableau à l’extérieur des limites de l’image.
Lors de l’installation d’un vidéoprojecteur au plafond ou sur un bras porteur, il faut donc éviter de le placer trop loin du tableau de manière à ce pouvoir réduire la dimension de l’image projetée.

Limites : ces dispositifs mobiles interactifs, utilisés sur un tableau blanc effaçable à sec, provoquent un "point chaud" (reflet du vidéo projecteur) désagréable. Pour limiter le phénomène, passer la lampe du vidéo projecteur en mode économique ou investir dans un vidéo projecteur à courte focale.

• L’installer dans une salle de cours "classique"

Un TBI fixé au mur, avec un vidéoprojecteur au plafond et un ordinateur relié en permanence à ce dispositif semble être l’installation optimale. Les retours d’usages confirment cette impression. L’enseignant qui dispose d’un TBI à demeure dans sa salle l’utilise fréquemment.

Afin d’optimiser l’utilisation du TBI, les établissements décident parfois de l’installer dans une salle de cours classique (non spécialisée) que les enseignants réservent lorsqu’ils désirent utiliser cet outil pédagogique. Cette utilisation dans une salle à moyens partagés présente les mêmes inconvénients que la salle multimédia.

• Quid des nouvelles possibilités offertes par les évolutions techniques récentes des TBI

- Les nouveaux tableaux blancs interactifs disposant d’un vidéoprojecteur intégré arrivent dans les écoles à l’occasion du plan "Ecole Numérique Rurale". Il est possible de les voir et de les tester dans les Centres Régionaux et Départementaux de Documentation Pédagogique (CRDP et CDDP).
Ils apportent un réel confort à l’utilisation. La mise en route est plus rapide, le vidéo projecteur à courte focale sur bras porteur réduit l’ombre portée et la fatigue visuelle.
Ils sont cependant trop encombrants pour être déplacés d’une salle à l’autre.

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex