Accueil : Usages du numérique éducatif

article Mettre en place une recherche collaborative     -    publié le 10/05/2016

Comment mettre en œuvre un travail collaboratif entre élèves ?

Un scénario pédagogique qui donne l’occasion d’apprendre à "participer à une œuvre avec d’autres", raconté par Nathalie Epaillard Serand1, lors des Rencontres autour du numérique en avril 2016.

La méthode peut être transférée à d’autres disciplines et d’autres contextes d’enseignement.

• Préparer en groupe avant de choisir individuellement

Dans le cadre de l’enseignement "Droit et grand enjeux du monde contemporain", chaque élève doit réaliser un dossier sur un sujet se rapportant à un des enjeux de la société actuelle... vaste programme.
Chaque année il est difficile pour l’élève de choisir son sujet. Face à une grande liberté certains trouvent rapidement, mais pour d’autres cette étape génère un stress important et engendre un blocage. Que chercher ? Par où commencer ?
Cette problématique peut se retrouver à l’occasion d’un TPE, d’une étude en STMG : le choix est parfois encadré par un thème général mais les possibilités sont en fait illimitées. Les élèves peuvent alors perdre beaucoup de temps à rechercher le cas qu’ils ou elles vont étudier…

• Alimenter ensemble un document de collecte

Au lieu de faire une recherche individuelle, j’ai proposé à l’ensemble du groupe de chercher ensemble des sujets potentiels et de les réunir dans une base commune.

Concrètement lors d’une première séance au CDI, la documentaliste a présenté l’ensemble des sources pertinentes pour trouver des pistes de sujet.
Lors de la séance suivante, le groupe composé des élèves, de la documentaliste et de moi même, a recherché dans la presse des articles qui correspondaient aux critères :

• actualité du contexte ;
• enjeu de société ;
• problématique juridique.

Pendant 2 heures nous avons travaillé par binômes. Chaque fois qu’un article était repéré, il était répertorié dans un wiki2 sur l’ENT (environnement numérique de travail). Une page par article, le lien vers la source, une formulation de l’enjeu de société et des principales questions juridiques soulevées. Nous avons répété ce type de séance 3 fois, ce qui nous a donné une base de sujets correcte. Les élèves ont ensuite choisi individuellement le thème qui les intéressait.

Il n’y avait pas d’obligation de résultat dans cette activité, juste une obligation de moyen (s’impliquer dans la recherche). Cela permettait de ne pas générer de stress. Après tout, on peut consulter la presse et ne rien trouver de pertinent.

• Un bilan positif

A l’issue de ces séances, chaque élève avait repéré un thème. Mais au-delà de ça, nous leur avons donné une méthode de travail pour effectuer de la veille. Peu d’entre eux s’intéressent à l’actualité. Ils n’en prennent pas le temps.
A cette occasion, nous leur avons laissé ce temps et tous ont trouvé des centres d’intérêt. Ce fut un moment d’ouverture, d’échange et de dialogue.

Ce sont des séances qui peuvent paraître chronophages, mais nous avons tellement gagné pour la construction ultérieure du dossier que cela en valait la peine. Les élèves ont bénéficié de la stimulation du groupe et d’un l’accompagnement en fonction de leurs besoins. Ils et elles ont développé en contexte réel leur capacité à utiliser des ressources numériques, l’environnement numérique de leur lycée, et à rédiger des notices pour partager leurs sources, comme une mise en pratique de l’éducation aux médias.

A noter : le suivi de l’élaboration du dossier s’est ensuite appuyé sur un forum, qui permet de tenir un fil de discussion avec chaque élève.

(1) professeure d’économie gestion au lycée Paul Guérin

(2) le nouveau mur collaboratif virtuel aurait pu être utilisé à la place du wiki

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex