Accueil : Usages du numérique éducatif

article Des outils numériques pour cibler l’accompagnement     -    publié le 19/02/2012    mis à jour le 01/02/2013

ENT i-Cart, OBII, LPC, ITALC

Le collège André Malraux est au centre du village de Baignes-Ste Radegonde. Près de la moitié des enseignants de ce petit collège rural travaillent sur plusieurs établissements.
L’ouverture culturelle fait partie des priorités du projet d’établissement.
Depuis 2011/2012 on y expérimente une nouvelle organisation horaire pour faciliter l’accompagnement éducatif.
Des cours de 50 mn permettent de dégager du temps pour des ateliers. Les élèves ont d’abord eu à choisir parmi des activités sportives et culturelles, puis dans la seconde partie de l’année ils ont été dirigés en fonction de leurs besoins vers des ateliers de soutien ou d’approfondissement.

Cette expérimentation nécessite de pouvoir échanger facilement des informations administratives et pédagogiques, dont certaines sont des informations sensibles.

• Des applications et services en ligne

- Pour saisir depuis chez eux les données telles que la validation des compétences du socle commun et les notes, les enseignants utilisent Sconet auquel ils accèdent en s’authentifiant avec une clef de sécurité OTP1.

i-Cart vu par un professeur

Le réseau pédagogique vu à distance
(cliquer pour agrandir)

- L’environnement numérique de travail i-Cart permet aux enseignants et aux élèves d’utiliser à distance le réseau pédagogique de l’établissement. Parmi les usages de ce réseau : les comptes-rendus des ateliers sont copiés dans un dossier "journal" qui permettra à un groupe d’élèves de produire des articles pour le journal du collège.

- Les élèves et leurs parents peuvent consulter depuis la maison leur cahier de textes électronique intégré à l’ENT.

- Des prolongements de cours sont proposés par certains enseignants sur des blogs pédagogiques (propulsés par Wordpress).

- Les demandes de validations du B2I se font sur un outil de suivi en ligne : cet établissement utilise depuis janvier 2012 OBII.2

• Les élèves acquièrent plus ou moins rapidement la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication

La présentation du B2I aux élèves de 6ème permet de constater que le niveau d’habileté et de connaissance des outils numériques et d’Internet des enfants reste variable. 97% déclarent qu’il y a à la maison un ordinateur connecté à Internet, mais les enfants n’y accèdent pas tous, et n’y font pas tous la même chose. Certains savent à peine utiliser un clavier.

L’enseignante qui coordonne le B2I consacre une séance à la présentation des compétences. Elle repère à cette occasion les élèves qui auront le plus besoin d’accompagnement pour maîtriser les TUIC3. Elle leur suggère une stratégie pour choisir et mémoriser leur mot de passe, et leur explique l’importance de cette mémorisation.

Au CDI du collège

Au CDI du collège

Le professeur documentaliste leur montre ensuite comment rechercher et traiter des informations au centre de documentation et sur Internet. Les règles de "l’art de la recherche documentaire" sont affichées dans les salles multimédia. Les assistants d’éducation y font référence en cas de besoin quand les élèves font leurs travaux personnels sur un ordinateur.

un document Aide mémoire recherche documentaire (PDF de 238.2 ko)

Document affiché en salle multimédia.

Les compétences du B2I seront validées petit à petit pendant les 4 années du collège, au fil des occasions qu’auront les jeunes de les mettre en œuvre.
Certains professeurs font créer des documents numériques aux élèves. Ils leur apprennent à enregistrer ces documents au bon endroit, selon l’usage qui doit en être fait.
Certains professeurs principaux animent des échanges (par exemple pendant les heures de vie de classe en 4ème) sur les pratiques sociales d’internet, pour sensibiliser les élèves adolescents à la prudence et au respect d’autrui dans leur utilisation des réseaux sociaux.
L’ENT permet aussi de leur faire utiliser en contexte réel de communication une messagerie interne.

Quand les professeurs évaluent les compétences du B2I, ils peuvent les valider sans demande de l’élève. Mais pour certaines compétences ils attendent d’être sollicités et demandent une explication argumentée à l’élève. Les réponses insuffisantes peuvent faire l’objet d’un questionnement par le professeur par l’intermédiaire de OBII (fonction "demande de complément").

Demande de complément OBII

Demande de complément OBII

Certains enseignants considèrent que ce dialogue patient donne aux élèves les moins autonomes une occasion d’apprendre à "s’auto évaluer et à décrire ses acquis"4.

Le professeur de technologie repère grâce à l’interface enseignant de OBII (fonction : état de validation des classes) ce qui a été acquis par les élèves de 3ème. Il invite les moins avancés d’entre eux à un atelier de remédiation (retour sur une notion mal maîtrisée), pour que chacun puisse si possible obtenir le niveau requis en fin de collège.

• Partager les évaluations pour mieux accompagner

Deux professeurs animent un atelier dans lequel les élèves deviennent à tour de rôle auteurs et éditeurs d’articles pour le journal du collège "t’chat collège".

T'chat collège

Le journal "T’chat collège"

A cette occasion les jeunes mettent en œuvre leur esprit critique, la capacité à trier les informations, à prendre des initiatives. Il est alors possible de noter quelques évaluations positives dans le livret personnel des compétences du socle commun, notamment quels élèves ont déjà un bon niveau d’autonomie.
Quand un bilan intermédiaire des acquis du socle commun est édité à partir du LPC5 les autres enseignants et les assistants d’éducation voient où en sont les élèves de 3ème sur ces compétences transversales, et en creux ceux qui ont besoin d’être observés.

Chacun peut prendre en compte ces informations pour adapter son attitude, notamment porter une attention particulière aux élèves qui n’ont pas fait preuve d’autonomie.

ITALC

Welcome to ITALC

Pour un accompagnement ciblé, au CDI la documentaliste utilise parfois ITALC6 qui lui permet d’observer les méthodes de recherche employées par un élève et ses éventuels échecs. Elle peut ainsi laisser un élève essayer ses propres méthodes (plutôt que de lui porter trop vite secours, et ainsi brider ses initiatives). S’il échoue elle peut plus facilement lui apporter une aide ciblée.

(1) OTP : one time password

(2) OBII : outiller le B2I

(3) TUIC : Techniques Usuelles de l’Information et de la Communication

(4) aptitude de la compétence 7 du socle commun des connaissances et compétences

(5) LPC : Livret Personnel de Compétences

(6) ITALC : Intelligent Teaching and Learning with Computer, interface de contrôle des postes informatiques d’une salle

Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex