Accueil : Usages du numérique éducatif

article « Sésame, ouvre-toi ! »     -    publié le 08/10/2010

Pour que le mot de passe ne soit plus une passoire...

1 2 3 4 
Le mot de passe ! Si je suis un lecteur pressé qui n’est pas d’emblée séduit à l’idée de lire plusieurs paragraphes sur la question, je peux passer directement au dernier chapitre qui propose deux méthodes simples et efficaces pour créer et mémoriser rapidement des mots de passe « forts » (voir la définition du CERTA page suivante)… des travaux pratiques, en somme !
jml

• Le mot de passe… partout

Limiter et protéger l'accès aux ressource

DaveBleasdale - licenceCC/by

Aujourd’hui, les élèves et les membres de la communauté éducative utilisent quotidiennement les outils et produits numériques tant à l’intérieur qu’en dehors de l’école. Cet usage, en progression constante, se doit d’être accompagné, afin que l’élève et l’adulte puissent faire un usage citoyen et responsable de ces technologies.

S’il ne fait plus de doute que l’outil informatique est désormais incontournable voire indispensable pour les acteurs du système éducatif, quelques lourdeurs de fonctionnement peuvent exister et sont parfois mal vécues par les usagers.

Dans cette famille des raideurs irritantes, le mot de passe est souvent dans le peloton de tête.
Intimement lié aux indispensables règles de sécurité, il est souvent perçu, à la création et à l’usage, comme une contrainte rébarbative contrariant la souplesse d’utilisation que l’on espère de l’outil informatique.
Qui n’a d’ailleurs pas déjà manifesté sa mauvaise humeur lorsqu’il s’agit de retenir un énième mot de passe ? Qui ne s’est jamais tourné vers son administrateur pour un mot de passe -encore- oublié ?
Ces contrariétés peuvent avoir pour conséquences immédiates de réduire notre vigilance quant aux règles de sécurité minimales attendues… par exemple : on note son mot de passe sur un post-it collé consciencieusement sur l’écran de son ordinateur ; on suggère à l’élève de noter le sien sur son carnet de correspondance pour ne plus l’oublier ; on utilise le même mot de passe pour des applications diverses et de niveau de risque différent (courrier électronique, réseau de l’établissement, compte bancaire, messagerie instantanée, etc.)… en somme, on vide le mot de passe de sa raison d’être : « limiter et protéger l’accès à une ressource ou un service ».

Pour pallier ces dérives, cet article se propose de revenir sur l’importance d’un mot de passe, ses règles de construction, le contexte de son utilisation mais aussi et de façon plus pragmatique de proposer des solutions simples susceptibles d’en faciliter la construction et la mémorisation.

• Le mot de passe… à l’école

Le mot de passe, une clé !

Virtue Arts - licenceCC/by

En se connectant à leur messagerie, au réseau d’établissement, aux applications dédiées (Gibii par exemple) les élèves et les adultes de l’établissement sont confrontés aux mêmes difficultés.
En revanche, si la peine est partagée, c’est bien aux adultes d’inculquer « les bonnes pratiques » aux élèves et donc d’appliquer les « bons gestes ». La « sécurisation des données » fait d’ailleurs partie des compétences du B2i (cf. B2i document d’appui) :

  • Je sécurise mes données (gestion des mots de passe, fermeture de session, sauvegarde (C.2.6.)
  • Je sais m’affranchir des fonctions automatiques des logiciels (saisie, mémorisation de mots de passe, correction orthographique, incrémentation… (L.1.5.)
  • […] capacité à « protéger sa personne et ses données » (Lycée et Collège /capacités - Domaine 2)

Cette responsabilité est lourde, difficile et souvent chronophage. Aussi, il n’est pas question de souligner avec arrogance les lacunes constatées dans le domaine mais davantage d’essayer d’apporter quelques pistes, modestes, susceptibles de permettre de concilier une meilleure sécurisation et un meilleur confort d’utilisation.
D’ailleurs, l’expérience prouve que l’injonction autoritaire pour l’utilisation d’un mot de passe fort peut conduire à l’effet inverse des résultats attendus (un mot de passe trop compliqué à retenir sera soit noté soit oublié !).
Aussi, si l’objectif est de rompre avec des comportements « dangereux », il doit aussi permettre d’appréhender non seulement ce qu’il faut faire, mais comment le faire. Éduquer à la sécurité n’empêche pas d’être réaliste et pragmatique.

 

- Page suivante : Le mot de passe fort

« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex