Accueil : Mathématiques-Sciences

article Gardez le contact     -    publié le 18/02/2017

Pédagogie connectée

1

L’un des premier défi des informaticiens a été de faire communiquer les ordinateurs entre eux.
Aujourd’hui la communication numérique est devenue incontournable mais les chemins qu’elle emprunte peuvent être très différents.
L’utilisation pédagogique de tels outils est un véritable atout pour l’accompagnement des élèves mais ces canaux de communication n’ont pas forcément les mêmes objectifs.
A une époque où certains envisagent même la disparition des numéros de téléphone, sommes nous des pédagogues connectés efficaces ?

• Principe

- Emails

Le courrier électronique fit renaître un signe oublié.
Ce système d’échange calqué sur le fonctionnement du courrier papier où chaque utilisateur possède une ou plusieurs adresses reste un moyen sûr et pratique d’échanger. Les messages sont ciblés, non limités en caractères et permettent de joindre des fichiers.

- Messagerie instantanée

ICQ, MSN, des acronymes qui vous rappellent des souvenirs ?
Une communication écrite rapide, en direct ou différée, avec parfois quelques libertés orthographiques...
Système très prisé par la majorité de nos élèves.

- Réseaux sociaux

TheFacebook est devenu Facebook mais il n’était pas le seul et l’histoire n’est pas fini..
Le réseau social est un outil omniprésent chez nos élèves et peut devenir réseau professionnel numérique lorsqu’ils entrent sur le marché du travail.

- ENT , LMS ou logiciels de vie scolaire

Les Espaces Numériques de Travail (ENT) sont fréquents au sein de notre domaine professionnel. En plus de nombreux outils, ils offrent une messagerie intégrée limitée aux utilisateurs de l’espace.
Les LMS (Learning Management System) dédiés davantage à une utilisation pédagogique sont également en pleine évolution. Ils ont aussi une messagerie intégrée mais certains offrent aussi un réseau social avec chat intégré voir même visio conférence.
Les deux systèmes ont tendance à se confondre car certains ENT intègrent un LMS lorsque des LMS englobent largement les fonctionnalités des ENT.
Les logiciels de vie scolaire (Pronote) embarquent une messagerie interne mais très rarement un chat mais ne sont pas gratuits.
Ces espaces dédiés à une communauté d’établissement ou d’académie sont une très bonne porte d’entrée pour une communication pédagogique. Faciles d’accès, protégés et nominatifs, il sont très pratiques et sécurisants.

• Fonctionnement

Si l’email a passé la cinquantaine il reste encore un moyen de communication très utilisé dans notre profession.
Basé sur un principe d’adresses numériques, il peut être utilisé avec un logiciel (outlook, thunderbird, évolution…) ou directement en ligne via un webmail.
Ce système permet d’écrire, de recevoir ou de répondre à un ou plusieurs utilisateurs.
Notre employeur met à notre disposition un service de messagerie relativement sécurisé et qui respecte la législation en vigueur.

Vous souhaitez un mode de communication plus actuel et rapide alors la messagerie instantanée est la solution.
Si MSN ou Skype sont les applications les plus connues, son histoire remonte presque aussi loin que celle de l’email.
Le principe est simple : avoir une discussion par écrit en direct ou en léger différé avec une ou plusieurs personnes identifiées via un pseudo, une adresse mail ou un numéro de téléphone. Cette méthode de communication est accessible via des applications (skype, whatsapp...) sur smartphones ou ordinateurs, ou incluses comme outils dans certains LMS. On peut également considérer que les SMS font partis de cette catégorie et on peut en dire des choses en 160 caractères…
Et oui, vous allez être obligé de communiquer avec des phrases minimum, le SMIC de l’expression écrite ! Mais parfois trois mots suffisent pour aider un élève ou l’informer efficacement.

Facebook utilise la messagerie instantanée (messenger) mais ce n’est qu’un des outils du réseau social le plus connu.
Et oui « social », car à l’origine vous êtes connectés pour rencontrer des "amis" ! Si pour vous les rencontres se font uniquement dans la vraie vie alors oubliez ce paragraphe et si vous pensez que votre vie entière dépend des « j’aime » que vous amassez face à votre écran, allez consulter…
Cette partie est réservée à ceux qui se disent que pour aider ses élèves il faut aller les chercher où ils sont !
Mais attention aux pièges, ces réseaux sont par définition ouvert sur le monde et votre vie privée pourrait l’être également... Mais heureusement, vous avez toujours la possibilité de limiter les échanges en créant un groupe avec votre classe mais il faudra quand même poser quelques règles avant.

Vous trouvez ces systèmes trop compliqués ou vous êtes techniquement dépassé, pas de panique, les ENT et LMS sont fais pour vous.
A l’intérieur de ces plate formes web, vous aurez une messagerie et parfois un chat intégrés, sécurité et facilité.
Vous dialoguerez uniquement avec les gens inscrits (élèves, collègues, parents) et aucun propos ne peut être anonyme. Les règles sont clairement établies avec une charte qui engage les utilisateurs.
Et vous n’aurez même plus d’adresse mail à retenir car chacun est identifié par son nom.

• Utilisations

Vous avez maintenant un aperçu de quelques outils de communication numériques (et oui il y en a d’autres…) mais qu’allez vous en faire ? Sont ils pédagogiquement pertinents ?

Laissons de coté ces questions pour l’instant car vous sentez déjà que cela va de soit et posons nous la seule vrai question avant de commencer une communication pédagogique numérique avec vos élèves, SUIS JE CAPABLE ?
Vous savez dialoguer avec les autres et vous êtes un professionnel de l’éducation donc pas de soucis pour le contenu des messages.
Par contre chaque système impose quelques notions techniques et des règles encadrées ou non (Facebook).
C’est ici que vos aptitudes vont influencer votre choix mais il serait dommage d’utiliser un outil désuet à force d’habitude. Le numérique évolue rapidement et vous serez forcément obligé de vous adapter souvent pour rester efficace et de toute façon vos élèves le feront. Dans ce cas vous deviendrez celui qui apprend, ce qui arrive fréquemment lorsque l’on utilise le numérique avec des jeunes.
Voilà, vous êtes passé de l’autre coté du bureau à écouté un élève de 15 ans qui vous prend pour un newbie parce que votre topic sur les équations il est pas PTG et que OMG il est tombé sur un fake… Votre degrés de confiance envers vos élèves est il adapté ? Votre enseignement laisse la place à la libre expression ?

Maintenant que vous êtes prévenu penchons nous sur les atouts pédagogiques d’une telle pratique.
Le premier est l’explosion des murs de la salle de classe. Finis les échanges ponctués par la sonnerie libératrice (pour les élèves), vous pouvez continuer l’action pédagogique quand bon vous semble et différencier selon les disponibilités de chacun.
Qu’ils soient une aide, un soutien, un accompagnement vos messages auront forcément une action bénéfique sur la scolarité de nos jeunes.
Ils progressent lorsqu’ils se sentent soutenus et accompagnés dans leur établissement. Maintenant si vous êtes présent derrière le clavier, ils savent qu’un enseignant est disponible en cas de difficulté.

Le seul risque pour l’enseignant, hormis celui d’écrire n’importe quoi, est la connexion permanente. A vous de fixer un agenda pour vous assurer une déconnexion professionnelle.

• Expériences

Depuis de nombreuses années, je communique avec mes élèves et j’essaye de m’adapter aux techniques mais également à leurs habitudes.

Au début, j’utilisais les emails mais ce système s’est vite avéré assez lourd à gérer avec plusieurs classes. Les messages de mes élèves arrivaient dans ma boite académique et le tri me prenait pas mal de temps. J’ai abandonné cette pratique lorsque les premiers LMS sont apparus.

L’avantage de communiquer avec la messagerie d’une plate forme type LMS est que chaque élève est identifié par son nom, plus d’adresse mail à demander en début d’année. Cela me permettait aussi d’avoir une messagerie uniquement pour les élèves, plus de tri laborieux sur ma boite académique. Je continue à utiliser ce genre de communication intégrée dans les LMS et les ENT mais il y a quelques années, j’ai diversifié ma pratique.

Avec l’apparition de la messagerie instantanée sur certains LMS, je pouvais communiquer directement avec mes élèves. Un outil précieux car utilisé par les élèves lorsqu’ils sont mentalement disponibles, la ligne des urgences pédagogiques !

J’ai également testé la visio conférence avec des groupes de 4 ou 5 élèves mais cela implique certaines conditions techniques. Avec l’augmentation des débits internet et l’avènement des terminaux mobiles, cette technique devrait devenir plus facile. D’ailleurs les formations destinées aux enseignants l’utilisent via le site M@gistere.

L’an dernier, j’ai testé le réseau Facebook avec une classe au travers d’un groupe fermé. Cette expérience a été très positive en terme d’accompagnement mais je pense que l’impact pédagogique dépend de l’état d’esprit du groupe.

Si vous êtes arrivé à la fin de cet article, vous êtes prêt pour tenter la communication numérique avec vos élèves. Ce contact virtuel que vous allez mettre en place va certainement modifier votre pédagogie, mais pour le meilleur.

capture_du_2016-09-30_15_47_29
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex