Accueil : Mathématiques
Accueil >> Logiciels >> Géométrie >> CARmétal,...

article CARmétal, un bel outil de géométrie dynamique.     -    publié le 18/01/2009    mis à jour le 19/01/2009

1 2 3 4 

CARmétal, un très bel outil de géométrie dynamique

• Présentation

CarMetal vient enrichir la liste des logiciels de géométrie dynamique gratuits tels Géoplan ou GeoGebra.

Il est doté de nombreuses fonctionalités dont certaines, très intéressantes, ne se retrouvent pas dans les logiciels concurrents.

Comme GeoGebra, CARmetal est en perpétuel développement. Aussi est il impossible de le décrire entièrement. La description et les exemples qui suivent doivent donner envie d’aller plus loin. Il faudra alors chercher d’autres informations et d’autre tutoriels sur le site de CARmetal.

- la zone de travail

outils_de_CARmetal

• Fonctionnalités

Parmi les nombreux aspects intéressants de CARmetal, on peut distinguer les points suivants :

  1. CARMetal donne automatiquement un nom modifiable à chaque objet créé. Les points sont appelés P1, P2, P3, ou A,B,C..les segments S1, S2, S3 etc.
  2. Le nom d’un objet peut aussi désigner une propriété numérique de cet objet( S3 désigne un segment de la figure et sa longueur, poly1 désigne un polygone de la figure et son aire algébrique). Ainsi, S3 et poly1 peuvent intervenir dans l’écriture de formules, de même que x(A) et y(A) qui désignent respectivement l’abscisse et l’ordonnée du point A.
  3. Les aires des polygones sont algébriques. Cette fonctionnalité, associée à celle exposée dans le paragraphe suivant, permet en particulier de transformer CARMetal en logiciel de géométrie dans l’espace.
  4. CARMetal offre la possibilité de changer automatiquement l’allure des objets en fonction de certains paramètres numériques comme la longueur d’un segment, l’aire d’un polygone ou la valeur de n’importe quelle fonction.
  5. Il est possible d’écrire des formules avec des "si" et même écrire des formules qui contiennent des expressions du type : (a<1).(a>0) qui vaut 1 si a est dans l’intervalle ]0 ;1[ et 0 ailleurs. Geoplan offre cette possibilité à condition d’écrire directement dans le texte de la figure.
  6. Chaque fois qu’un objet est créé, ses propriétés sont listées dans l’inspecteur d’objets qui apparait au dessus de la zone de travail. Par exemple, pour un point apparaissent les propriétés suivantes :
    1. son nom
    2. sa couleur
    3. sa forme
    4. ses coordonnées
    5. est-ce un objet caché ou non ?
    6. le nom du point est il caché ou non ?
  7. Chacune des propriétés d’un objet peut être modifiée dans l’inspecteur d’objets. Si l’objet est créé depuis longtemps, on peut faire réapparaitre ses propriétés en cliquant droit dessus.
  8. Dans CARMétal, les objets tels les polygones, peuvent être créés, soit transparents, soit opaques.
    Par défaut, les objets créés sont dans un même plan. Cependant CARMétal offre aussi la possibilité de créer des objets les uns en dessous des autres, dans des calques différents.
    Par exemple, si un triangle est dans le calque n°1 et si un point est dans le triangle mais dans le calque n°2 alors le triangle est au dessus du point et celui ci est caché si le triangle est opaque.
    Si le triangle est dans le calque n°2 et le point dans le calque n°1, alors le point est au dessus du triangle et ne peut être caché.
    Le plan par défaut est au dessus de tous les calques.
    C’est dans l’inspecteur d’objet que l’on peut ranger un objet dans un calque, en indiquant son numéro.
  9. CARMétal offre la possibilité de créer des macros et d’utiliser les macros déjà existantes. Pour utiliser ces macros, une méthode consiste à faire apparaitre l’inspecteur de macros avec le menu affichage.
« Précédente  1 2 3 4  Suivante » Sur une seule page
Contact
Accessibilité
Mentions légales
RSS
Académie de Poitiers, Rectorat, 22 rue Guillaume VII le Troubadour BP 625 86022 Poitiers Cedex